La Vénus hottentote sur la scène contemporaine,

Ou le théâtre en question (1)

Lire hors-ligne :

Comment, au théâtre, dans le lieu privilégié de mise en scène et de monstration des corps, dénoncer, sans toutefois la reproduire, l’exhibition du corps telle qu’elle s’est pratiquée durant la période coloniale dans les zoos humains, contribuant ainsi à réduire l’identité de l’Autre à ses particularités physiques, et à installer en France et en Europe un racisme durable ? Comment mettre en scène le corps pour qu’il soit regardé non comme une altérité radicale – bête de foire ou animal de cirque – mais, pour reprendre une expression de Denis Guénoun dans function verif_etape(){ if( document.log_review.afc_login.value == "" ){ alert('Vous devez saisir votre identifiant !'); document.log_review.afc_login.focus(); return false; } else if( document.log_review.afc_mdp.value == "" ){ alert('Vous devez entrer votre mot de passe !'); document.log_review.afc_mdp.focus(); return false; } }

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire