Brasserie, de Koffi Kwahulé

Mis en scène par Yazid Lakhouache

Entretien de Virginie Soubrier avec le metteur en scène Yazid Lakhouache

Dans le cadre du 4ème festival “Un automne à tisser”, initié par Le Théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes, du 10 septembre au 30 octobre 2010, le metteur en scène Yazid Lakhouache a mis en scène Brasserie, de Koffi Kwahulé, avec les comédiens de sa troupe : le THEATRE du jour. Ce fut l’occasion de le rencontrer pour qu’il témoigne de la singularité de sa compagnie et du rôle majeur qu’elle joue en Europe centrale dans la diffusion des écritures dramatiques francophones.

Avec le THEATRE du jour, la compagnie que vous avez fondée en 2002, vous organisez depuis 2004 des actions culturelles en Europe centrale : des formations d’acteurs et des ateliers avec des lycéens de Budapest et de Vienne. Qu’est-ce qui vous a amené à travailler en Europe centrale ? Après avoir travaillé avec la Troupe du Théâtre de l’Epée de Bois, j’ai souhaité construire ma propre aventure théâtrale. Ma formation d’acteur et de directeur d’acteur fut le point d’appui pour la construction de ces actions culturelles. La langue française étant ma langue principale, mon travail s’adressait donc principalement aux francophones et francophiles. J’ai eu la chance que mes projets trouvent un écho favorable à Budapest et à Vienne. Depuis, nous avons également travaillé en Tchéquie et en Slovénie. Qu’est-ce qui, selon vous, fait la singularité de votre compagnie, le THEATRE du jour ? D’abord, tous nos acteurs sont hongrois ou autrichiens. Et ils peuvent, ...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire