Dans la jungle urbaine de Kinshasa

Print Friendly, PDF & Email

Publié dans la collection L’Harmattan BD dirigée par Christophe Cassiau-Haurie, le grand dessinateur congolais Thembo Kash nous livre le premier tome de Jungle urbaine, une histoire, scénarisée et mise en images par lui-même. L’album, traité en noir et blanc dans un style précis et sans fioriture, nous entraîne à travers les quartiers mal famés et les milieux friqués de la capitale de la République démocratique du Congo, là où s’étale impunément le luxe de ceux qui exploitent et méprisent la pauvreté du petit peuple.

Le scénario de Thembo Kash est bien mené, avec un rythme qui s’accélère dans la seconde partie de l’album, entraînant le lecteur au cœur d’une sombre magouille politico-financière dans laquelle de puissants personnages mettent tout en œuvre pour monter un complot à l’encontre d’un riche homme d’affaire, ce dernier étant le père de Lola, une jeune et belle jeune femme dont le héros, Bwana, est tombé amoureux au hasard d’une rencontre improbable. Bwana est un ancien champion des arts martiaux aux jeux panafricains de Cape-Town en Afrique du Sud. Destitué de son titre à la suite d’une altercation avec le ministre des Sports dont il avait dénoncé les malversations, il est devenu, malgré ses diplômes universitaires, un simple mécanicien coulant une vie paisible, associé à son ami Samba qui tient un petit garage dans un quartier populaire de Kinshasa.
À la suite de plusieurs rencontres avec Lola, Bwana va se trouver, bien malgré lui, mêlé à un complot dont on ignore les raisons qui motivent les mystérieux commanditaires. Considérés par ceux-ci comme un témoin gênant qu’il faut à tout prix éliminer avant le début des opérations prévues, Bwana et son ami Samba sont alors accusés d’être les principaux dealers d’un important trafic de cocaïne dont le patron serait, fausses preuves à l’appui, le père de Lola.
Poursuivis par la police et les hommes de main des comploteurs, nos deux compères réussissent, après bien des déboires, à s’enfuir de la ville grâce à l’aide de quelques amis… Parviendront-ils à échapper au piège machiavélique qui leur a été tendu et pourront-ils éviter à Lola et son père la déchéance sociale qui les guettent ? Nous le saurons dans le prochain épisode des aventures de Bwana, Lola et Samba au cœur des intrigues de cette « faune urbaine » dont Thembo Kash met un malin plaisir à décrire les sordides motivations de ses principaux prédateurs…
Je suis persuadé que les lecteurs qui se procureront ce premier épisode seront conquis par les rebondissements d’un récit haletant et très bien mis en scène… La suite de cette histoire rondement menée par un Thembo Kash au mieux de sa forme devrait bientôt combler leurs attentes…
Rappelons que les deux derniers albums de Thembo Kash, scénarisés par André Paul Duchateau, Vanity, la folie du diable et La Symphonie infernale, ont été publiés, en couleur, dans un style plus classique, chez Joker Édition à Bruxelles en 2007 et 2010…

Jungle urbaine, tome I. Lola
Scénario et dessins : Thembo Kash
Direction artistique et maquette : Hobopok
Collection L’Harmattan BD
Dépôt légal, avril 2012
[www.editions-harmattan.fr]
Bruxelles, vendredi 15 juin 2012///Article N° : 10856

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Jungle urbaine de Thembo Kash © L'harmattan BD
Jungle urbaine de Thembo Kash, planche 47 © L'harmattan BD/Illustration Thembo Kash
Jungle urbaine de Thembo Kash, planche 7 © L'harmattan BD/Illustration Thembo Kash
Jungle urbaine de Thembo kash, planche 1 © L'harmattan BD/Illustration Thembo Kash




Laisser un commentaire