Événements

Festival d’Oran du Film arabe – FOFA 2011
5ème édition

Français

Depuis l’édition de 2011, le Festival International du cinéma arabe d’Oran (FIFAO) est devenu le Festival d’Oran du Film arabe (FOFA).
Il est passé de juillet à la mi-décembre.

avec la participation de 18 pays et de 123 invités dont les actrices Hind Sabri (Tunisienne, film : ASMAA) et Djoumana Mourad (Syrienne).

Atelier « film d’une minute » encadré par le cinéaste algéro-hollandais Karim Traïdia.

Courts métrages
Djinn, de Yasmine Chouikh, réalisatrice algérienne
Cité des vieux (Dar El Adjaza), de Mouzahem Yahia, réalisateur algérien
Alger, demain (Ghaden el djazair), d’Amine Sidi Boumediene, réalisateur algérien
Les pieds sur terre, d’Amine Hattou, réalisateur algérien
Clics et déclics, d’Abdelilah El Jaouhary, réalisateur marocain
Vie courte (Hayate qacira), d’Adil Fadili, réalisateur marocain
Vagues du temps, d’Ali Benjelloun, réalisateur marocain
Essandra, de Mohamed Chawki, réalisateur égyptien
Hawas (Sens), de Mohamed Ramadane, réalisateur égyptien, 35 minutes
Bip, de Haithem Sakr (ou Haithem Saqr), Egypte
Hanine (Nostalgie), d’Ossama Bawrdi (ou Oussama Bouardi), réalisateur palestinien
Elvis de El Nassera, de Rani Messalha, Palestine
Bahia et Mahmoud (Bahia wa Mahmoud), de Zeid Abou Hamdane, réalisateur jordanien
Morning, noon, evening… and morning, de Gaya Jiji, réalisatrice syrienne
Influenza Flou, de Riad El Maqdissi, Syrie / Qatar
Le fond du puits (Kaâ el Biyr), de Moez Benhassen (ou Ben Hassan Mohamed Mouiz), réalisateur tunisien, 15 minutes
El messassa (le Tilleul), de Selma mint Echeikh Ouali, réalisatrice mauritanienne
Place de guerre, de Hassen Abdel, Koweït
Calendrier (Roznama), d’Ali El Djabri, Emirats arabes unis, 3 minutes
Wink, de Abdel Aziz Najim, réalisateur saoudien

Longs métrages
Dima Brando (Always Brando), de Ridha El Bahi, Tunisie
Et maintenant, on va où?, de Nadine Labaki, Liban
Majid, de Nassim Abassi, Maroc
La paume de Kamar (Amar’s Palm/ Kef el Qamar), de Khaled Youssef, Egypte, avec Djoumana Mourad
Hawas, de Mohamed Ramadan, Egypte
Asmaa, de Amr Salama, Egypte, avec Hind Sabri
Normal, de Merzak Allouache
Habibi Rasak Kherban, de Susan Youssef, Palestine
Andalousie, mon amour, Mohamed Nadif, Maroc, avec Mehdi Ouazzani
Kedach ethabni (Combien tu m’aimes), de Fatma-Zohra Zamoum, Algérie, 98 minutes, avec Abdelkader Tadjer, Nadjia Debahi, Nour-redine Alane et Racim Zenadi.
Boustan Tlemcen (Le jardin de Tlemcen), de Abdelhafid Ben Saleh, Algérie, documentaire
Dar El Hadith, de Saïd Oulmi, Algérie, documentaire
Dimachk maa houb (Damas mon amour), de Mohammad Abdul Aziz, Syrie, 95 minutes, avec Marah Djaber, Djihad Saad et Fares


PALMARES 2011

Courts métrages

Jury présidé par le réalisateur algérien Abdenour Zahzah

Vie courte (Hayate qacira) d’Adil Fadili, Maroc.
* Wihr d’or – Meilleur court-métrage (d’une valeur de 30.000 dollars).

Hawas (Sens), de Mohamed Ramadan, Egypte
* Prix spécial du jury (catégorie court métrage)

Longs métrages
Jury présidé par l’actrice tunisienne Fatma Ben Saïdane, avec Benamar Bakhti (Algérie), Hala Sedki (Egypte), Madjida Benkirane (Maroc), Maghnia Bassem (Liban)

Et maintenant, on va où ? (Hala la wine?), de Nadine Labaki, Liban
* « Wihr d’or » – Grand prix du long métrage (d’une valeur de 50.000 dollars)
* Meilleur scénario
* Meilleure interprétation féminine, pour Claude Msoba Taz

Kef el Qamar, de Khaled Youssef, Egypte
* Meilleure réalisation

Majid, de Nassim Abassi (Maroc)
* Meilleure interprétation masculine, pour Ibrahim El Bakkali et Lotfi Sabeur

Dima Brando (Always Brando), de Ridha El Bahi, Tunisie
* Prix spécial du jury (catégorie long métrage)

Asmaa, de Amr Salama, Egypte
* Mention spéciale

Andalousie mon amour, de Mohamed Nadif, Maroc
* Mention spéciale (prix d’encouragement – meilleur premier film prometteur)

Bahia wa Mahmoud, de Zeid Abou Hamdane, Jordanie
* Mention spéciale

Hanine, d’Oussama Bourady, Palestine
* Mention spéciale

Djinn, de Yasmine Chouikh, Algérie
* Mention spéciale

Bip, de Haithem Sakr, Egypte
* Mention spéciale