L’hommage d’un bédéiste à Césaire

Lire hors-ligne :

Aimé Césaire, l’élégance d’être nègre,
Ta « Négritude » a rendu la fierté aux africains.
.
Te voilà sur le chemin de retour au pays natal,
avec ce cahier qui reste l’un des plus beaux chant
de révolte de la poésie surréaliste.
.
pour regarder ce siècle en face,
sur tes petits papiers,
dans ton jardin des muses.
.
Empreint d’intelligence et de culture au service du peuple noir,
.
ta poésie est née de ton action,
tout homme opprimé est ton frère,
ta poésie irrigue la vie de ton peuple.
.
à corps perdu, avec tes armes miraculeuses,
au carrefour de la philosophie des lumières,
du panafricanisme et du marxisme.
.
les mots de la colère,
les mots de la révolte,
les mots de la quête identitaire,
.
Résonnent tel un appel à la dignité humaine
Dans une tempête sous un soleil au cou coupé
.
Aimé Césaire, poète immortel,
Ton message de justice a pris source à Basse Pointe.
.
Aimé Césaire, au bout du petit matin
Tes frères gardent en mémoire :
« plus nous seront Nègres, plus nous serons des Hommes »
Toute la grandeur de la civilisation africaine.
.
Aimé, Fernand, David Césaire,
Toi, le combattant, le résistant,
Toi, digne fils de nos ancêtres,
.
Aimé, Fernand, David Césaire,
Tu as fait honneur à l’humanité,
.
Merci pour nos enfants et nos petits enfants,
Grâce à toi, désormais, le peuple noir est fier d’être.
Serge Diatantu
.
lire la planche de bande dessinée sur l’origine de LA NEGRITUDE :
[ cliquer ici ]

///Article N° : 7560

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire