Toronto 2014 : Regards de l’intérieur

Le Festival international du film de Toronto qui se tenait du 4 au 14 septembre 2014 au Canada mettait cette année en avant neuf œuvres africaines dont plusieurs premiers films. Compte-rendu.

Du 4 au 14 septembre 2014, le Festival international du film de Toronto (TIFF) accueillait la crème des professionnels du monde entier et plus de 300 films, en avant-première mondiale ou en reprise d’autres festivals tels que Berlin, Cannes ou Venise. Ainsi, parmi les neuf films africains programmés, trois avaient déjà été présentés sur la scène internationale : le court-métrage The Goat (La Chèvre) du Sud-africain John Trengove, abordant le rituel de circoncision (“ukwaluka”) pratiqué par les Xhosa, était présent à la 64e Berlinale (Allemagne) en février 2014. Tandis que les longs-métrages Timbuktu du Mauritanien Abderrahmane Sissako et Run du franco-ivoirien Philippe Lacôte, avaient été présentés à l’occasion du Festival de Cannes 2014. Au-delà de ces reprises, la programmatrice Afrique et Moyen-Orient du TIFF, Rasha Salti, a su mettre en avant sept nouveautés du continent dont quatre premiers films – Run excepté – à l’image d’une Afrique s’exprimant davantage par elle-même qu’à travers le regard d’étrangers. Regards extérieurs L’étranger, pourtant, filme encore et toujours l’Afrique. Qu’il soit étranger au continent – comme Theo Anthony, réalisateur américain de Chop My Money, court-métrage tourné à Goma en RDC – ou extérieur...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Toronto International Film Festival
© DR
Une simple parole de Kahdy & Mariama Sylla
© DR
Beats of the Antonov de Hajooj Kuka
© DR
Chop My Money de Theo Anthony
© DR
Examen d’État de Dieudo Hamadi
© DR
Impunity de Jyoti Mistry
© DR
The Narrow Frame of Midnight de Tala Hadid
© DR
The Goat de John Trengove
© DR
Partager :

Laisser un commentaire