Tous les articles

Tous les articles en lien avec Po di Sangui

  • Fespaco 2013 : le renouveau ou la mort
    > »Sauvé par le gong ! » Le palmarès est venu in-extremis sauver cette édition aseptisée que fut ce Fespaco 2013 : un vrai palmarès de cinéma venant compenser la faiblesse globale de la sélection, la réduction de 15 à 7 du…
  • Po di Sangui
    Dans ce village de Guinée-Bissau, on plante un arbre à chaque naissance. L’arbre grandit avec l’enfant, lui survit et devient son âme. Il symbolise ainsi, comme un peu partout à travers le monde, la croissance de l’être …
  • The Brown University Africana Film Festival 2005 : questions d’identité
    Le festival de Providence (USA) confirme son rôle de réflexion universitaire et critique comme accompagnement d’une programmation exigeante et variée.La nouveauté de cette seconde édition du Brown University Africana Fil…
  • Nouveaux films
    Dans chaque numéro d’Africultures, le guide succinct des films sortis en France. On trouvera sur www.africultures.com les critiques complètes des films ainsi que les interviews avec les réalisateurs et acteurs, à consult…
  • Carthage 2002 : le cinéma tunisien entre art et politique
    Les Journées cinématographiques de Carthage ont été marquées par de vifs débats sur la critique et la réception des films tunisiens. Lire les synopsis et critiques des films vus à Carthage dans les liens.Les JCC sont en …
  • Nha fala (Ma voix)
    On voit « Nah falla » avec le même bonheur qu’une comédie musicale de Jacques Demy : les chants orchestrés par Manu Dibango sont pleins de vie, les danses donnent envie de se dandiner sur son fauteuil, les couleurs sont vi…
  • Cannes 2002 au jour le jour
    Jeudi 16 et vendredi 17 mai Aller au cinéma dans ce festival est comme entrer en religion : on laisse le soleil et le bleu de la mer pour écouter dans des salles obscures le visage tourmenté du monde et l’interrogation …
  • entretien d’Olivier Barlet avec Flora Gomes et Serge Zeitoun
    Flora Gomes (réalisateur de Po di Sangui qui avait été en compétition officielle à Cannes) espérait terminer son film Nah Fala pour Cannes, mais ce ne fut pas possible. Nous l’avons rencontré en compagnie de son producte…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Flora Gomes (Guinée Bissau)
    Un regard moderne Po di Sangui, mon dernier film, est un regard sur ma société de Guinée Bissau et sur l’Afrique mais c’est aussi un regard extérieur. On parle beaucoup d’environnement mais nous n’avons pas la même sens…
  • Njangaan
    Njangaan est l’histoire d’un petit garçon talibé qui pourrait être l’histoire de n’importe quel autre petit garçon dans le monde. Mame, un jeune Sénégalais de onze ans, est envoyé à l’école coranique par son père pour y …
  • Mahama Johnson Traoré
    Mahama Johnson Traoré est né en 1942 à Dakar. Son père, chef d’entreprise, après lui avoir fait faire des études au Sénégal et au Mali, le destine à une carrière d’ingénieur électronicien. Dans ce but, il l’envoie en Fra…
  • Cinq jours d’une vie
    La vie d’un jeune homme parmi d’autres. N’Tji, trois ans après son baptême rituel, est orphelin. Son oncle est chargé de la tutelle et de son éducation. Ce dernier envoie l’enfant à l’école coranique. Commence alors pour…
  • Ceddo
    Nous sommes en Afrique de l’Ouest, à une époque non-précisée puisque Sembène a contracté en une seule histoire plusieurs époques historiques situées entre le XVIème et le XVIIème siècle. Il invite à travers cet épisode r…
  • Grand Magal à Touba
    Touba, la ville sainte du mouridisme (confrérie religieuse au Sénégal), célèbre chaque année le « Grand Magal », manifestation de reconnaissance à l’endroit d’Allah, édictée par Cheikh Ahmadou Bamba, lequel avait, à son ép…
  • Au nom du Christ
    Etalon de Yennenga (grand prix) au Fespaco en 1993, Au nom du Christ se situe à Bali-Ahuekro, un petit village de Côte d Ivoire, où les hommes se côtoient dans la promiscuité et la misère. Gnamien Ato, un pauvre porcher,…
  • Bouka
    Sandkadjokro est un paisible village de Côte d’Ivoire dirigé par un prêtre catholique et dont les habitants sont partagés entre le christianisme et le fétichisme. Bouka, un jeune garçon, est surdoué, tant à l’école que d…
  • La Chapelle
    Nous sommes dans les années 30 et la colonisation a conquis tout le territoire et s’est installée en maître avec son administration et sa police. Dans un village à 30 km du chef lieu de la région naît une rivalité de po…
  • Wendemi, l’enfant du Bon Dieu
    Un enfant sans père part à la recherche de son identité à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Wendemi est l’histoire d’un enfant dont personne ne veut puisque, faute de nom, il existe à peine. C’est aussi le procès de…
  • L’Auberge du Salut
    L’action se passe dans une cité de Libreville. Angélique a entre 23 et 25 ans et vit avec son frère et sa mère, Mme veuve. A la mort de son mari pour se protéger des vicissitudes de la vie, Mme veuve bascule dans la reli…
  • Le Prix du pardon
    Un étrange brouillard recouvre un village de pêcheurs au Sénégal. On chuchote, on parle de malédiction. Baye Sogui le vieux chef spirituel se meurt. Son fils Mbanick, et son ami d’enfance rivalisent pour séduire Maxoye, …
  • Il faut une nouvelle génération
    Sélectionné en compétition officielle au festival de Cannes en 1996, Po di Sangui est un regard essentiel sur le devenir écologique et spirituel de notre planète.Pourquoi ce film ? Po Di Sangui parle du rapport entre l’…
  • Quelle chemise prendre ?
    Mortu Nega était un hommage à la lutte pour la dignité des combattants de l’indépendance. Les Yeux bleus de Yonta était un regard sur une communauté urbaine. Dans Po di Sangui, j’ai voulu rechercher mes origines. La trad…
  • Flora Gomes
    « Chaque fois qu’un Africain arrive à faire un film, c’est une victoire ; car il n’est pas évident de mettre en place un film. Chaque metteur en scène est un solitaire qui fait le tour du monde pour trouver de quoi faire …
  • Po di Sangui
    Dans le village d’Amanda Lundju, une tradition veut qu’à chaque naissance, on y plante un arbre Ces arbres grandissent avec l’enfant, le dépassent, lui survivent et deviennent l’âme des villageois. Quand Dou le nomade, q…
  • Kodou
    Kodou, une jeune fille, décide de se faire tatouer les lèvres pour être comme ses amies. Mais le jour de l’épreuve, mal préparée, elle s’enfuit avant la fin de la cérémonie. Elle offusque ainsi les traditions séculaires …
  • Saïtane
    Troisième film du réalisateur nigérien Oumarou Ganda, Saïtane – qui signifie Satan en français – est l’histoire d’un jeune couple dont la femme se laisse séduire par un riche commerçant. Ses amours clandestines seront or…
  • L’Islam noir n’est pas violent
    En 1975, Mahama Johnson Traoré réalise Njangaan, une critique des écoles coraniques au Sénégal à travers l’histoire dramatique d’un petit garçon que les parents confient à un marabout. Le film fut très attaqué. Pourtant,…
  • Cinémas lusophones : le gâchis et l’espoir
    L’histoire des cinémas lusophones ressemble à un énorme gâchis. Le Portugal salazariste s’est accroché à ses colonies qui n’ont pu se libérer qu’après la révolution des œillets en 1974. Le cinéma, qui s’était fait outil …
  • « Nous coupons une partie de nous-mêmes pour la vendre »
    Auteur de Mortu nega (ceux dont la mort n’a pas voulu, 1988)- devenu un des grands classiques des cinémas d’Afrique – et de Les Yeux bleus de Yonta (1992), Flora Gomes était en sélection officielle à Cannes en 1996 avec …
  • « Il faut garder espoir »
    Flora Gomes, où en êtes-vous depuis la guerre civile ? Je continue ! Je prépare un tournage. Bien sûr, avec la guerre civile de 1998 qui a duré presqu’un an, tout était bloqué ; on vient de faire des élections… on repre…