Événements

Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan (FICMT 2009)
15ème édition

Français

Compétition officielle

Long-métrages
> « Change », de Nicolae Margineanu, (Roumanie) – 2008
> « May Marlon and Brando », de Hussein Karabey, (Turquie/Pays-Bas/ Royaume-Uni) – 2008
> « Le temps des camarades », de Mohamed Chrif Tribak, (Maroc) – 2008
> « L’anniversaire de Leila », de Rashid Masharawi, (Tunisie, Pays-Bas, Palestine) – 2008
> « Pomegranates and Myrrh », de Najwa Najjar, (Palestine) – 2008
> « Les jours de l’ennui », d’Abdellatif Abdelhamid, (Syrie) – 2008
> « Le mélange de Fouzia », de Majdi Ahmed Ali, (Egypte) – 2008
> « Un novio para Yasmina », d’Irene Cardona, (Espagne) – 2008
> « Snow », d’Aida Begic, (Bosnie-Herzégovine/Allemagne/France/Iran) – 2008
> « Réparation », de Thanos Anastopoulos (Grèce) – 2007
> « Déjeuner du 15 août », de Gianni di Gregorio (Italie) – 2008
> « Welcome », de Philippe Lioret (France) – 2008


Court-métrages
> « L’arbitre », de Paolo Zucca, (Italie) – 2008, 15 mn. (Film d’ouverture)
> « Harash », de Ismäel el Maoula el Iraqui, (France) – 2008, 29 mn.
> « Racines », de Eileen Hofer, (Turquie- Suisse) – 2008, 17 mn.
> « Izorane », de Alaoui Lamharzi Az Alerabe, (Maroc) – 2008, 22 mn.
> « Una vida Mejor », de Luis Fernandez Reneo, (Espagne) – 2008
> « La vie est dure », de Gabriel sirbu, (Roumanie) – 21 mn.
> « When fish fly », de Vilka Tzouras, (Grèce) – 2008, 35 mm.
> « Le général », de Mourad Elkhaoudi et Saad Tsouli, (Maroc) – 2008.
> « Ata », de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti, (France) – 2008, 26 mn
> « No se preocupe », de Eva Ungria (Espagne) – 2008, 13 mn
> « Jeudi », d’Hadrian Marcu (Roumanie) – 2008.


Documentaires
> « Bienvenue à Hébron », de Terje Carlsson, (Palestine/Suède) – 2007
> « Le jardin de Jad », de Georgi Lazarevski, (France/Palestine) – 2007
> « Chaos créatif », de Hassan Zbib, (Liban) – 2008
> « Après la guerre c’est la guerre », de Samir Abdellah,
(Egypte/ Danemark/France) – 2008
> « La Chine est encore loin », de Malek Bensmail, (Algérie) – 2008
> « Sujet tabou », de Saad Hendawy, (Egypte) – 2008
> « D’un mur à l’autre Berlin-Ceuta », de Patric Jean, (Belgique) – 2008
> « Taste the revolution », de Buthina Cannan Khoury, (Palestine) – 2008
> « Mémoire d’une femme », de Lassaad Oueslati, (Tunisie) – 2008
> « Ces mains-là », de Hakim Belabbès, (Maroc) – 2008
> « Mimoune », de Gonzalo Ballester, (Espagne) – 2008



Jury
Les jurys de la 15ème édition du Festival International du Cinéma méditerranéen de Tétouan seront composés de grands noms du cinéma de la région. Réalisateurs, critiques et acteurs mettront en commun leur expérience et leur savoir-faire pour évaluer et juger le mérite des films en compétition ainsi que l’interprétation des acteurs. Un jury dédié à chaque catégorie de films en compétition sera donc formé.

Jury de fiction

Président
Jilali Ferhati, réalisateur, Maroc
Né en 1948 dans la province de Khémisset, Jilali Ferhati étudie à Paris les lettres et la sociologie. Acteur, il participe aux activités du Théâtre international de Paris et interprète de nombreux rôles dans des films marocains et étrangers. Il joue aussi dans ses propres films. Auteur depuis 1973 de plusieurs courts-métrages, il réalise en 1978 son premier long-métrage, « Une brèche dans le mur », remarqué à la Semaine de la Critique à Cannes. On retiendra notamment parmi ses films « Poupées de roseau » (1981) et « La plage des enfants perdus » (1991), qui ont reçu plusieurs prix. Il s’est également intéressé à la question des années de plomb
à travers son film « Mémoires en détention » (2004).

Il sera entouré de :
Zakia Tahiri, actrice et réalisatrice, Maroc – France
Robert Alazraki, directeur de la photographie, France
Bassam Koussa, acteur, Syrie
Elfi Reite, critique, Italie
Azucena Rodriguez Pomeda, réalisatrice, Espagne

Jury documentaire

Président
Noureddine Gounajjar, réalisateur, Maroc
Né en 1946 à Berguent au Maroc, il étudie le cinéma à l’IDHEC, à Paris. Dès son retour au Maroc en 1968, il intègre la RTM où il travaille toujours comme réalisateur et producteur. Il participe en 1979 au film collectif « Les Cendres du clos » (Ramâd al-zariba). Il réalise également des courts-métrages, notamment « Agrégats » (1984), une vidéo sur le Sahara Marocain, « La Mémoire bleue », ainsi
que des documentaires pour la RTM, « Les Sept accès » (1996) et « Anirar » (1998).

Il sera entouré de :
Mai Mesri, réalisatrice, Palestine
Michel Serceau, universitaire-critique, France
Kamel Ben Ouanes, universitaire-critique, Tunisie
Mohamed Anakkar, chercheur et universitaire, Maroc
Nida Senikrout, réalisatrice, Palestine (à confirmer)



Seances Speciales

Long-métrage
> « Les trois singes », de Nuri Bilge Ceylan, (Turquie) – 2008 (Film de clôture)
> « Je veux voir », de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, (Liban/France) – 2008
> « Tangerine », d’Irene Von Alberti, (Allemagne/Maroc) – 2008
> « Il Divo », de Paolo Sorrentino, (Italie) – 2008
> « Kherboucha », de Hamid Zoughi, (Maroc) – 2008
> « Mecano », de Mahmoud Kamel, (Egypte) – 2008
> « Hassiba », de Raymond Boutros, (Syrie) – 2008
> « Casa negra », de Nourredine Lakhmari, (Maroc) – 2008

Court-métrage
Programme 1
> « La raison de l’autre », de Foued Mansour, (France) – 2008, 24 mn.
> « Chacun son espace », de Panayiotis Christopoulos, (Grèce) – 2007, 13 mn.
> « A golpe de tacon », de Amanda Castro, (Espagne) – 2007
> « Le pain amer », de Hassane Dahani, (Maroc) – 2008, 20 mn.
> « La vie est dure », de Gabrielle Sirbu, (Roumanie) – 2008.
Programme 2
> « Mofetas », de Inés Enciso, (Espagne) – 2008, 10mn.
> « Rêve – éveil », de Ali Tahiri, (Maroc) – 2008, 10mn.
> « Funérailles d’un vivant », de Mourade Ismael, (Maroc) – 2008
> « Les jeux d’enfants », de Mohammed Ben Bacher (Tunisie) – 2008
> « Maradona Baby », de Nino Sabella (Italie) – 2008

Documentaire
> « Souriez vous êtes au sud Liban », Dalia Al Kury, (Jordanie) – 2008
> « The one man village », de Simon El Habri, (Liban) – 2008
> « No London today », Delphine Deloget, (France) – 2008



Hommages

Youssef Chahine
Le FICMT rendra hommage dans cette édition à une grande figure du cinéma méditerranéen et international, Youssef Chahine. Disparu en septembre 2008, Youssef Chahine a laissé derrière lui des films de légende, intemporels et indémodables. Ces films, qui se distinguent par des styles différents, retracent l’évolution du maître du cinéma égyptien. Youssef Chahine a défendu durant toute sa carrière cinématographique, un cinéma de libre expression et d’opinion, sans pour autant oublier la beauté esthétique de l’image.

Films
> « El Ard » (La terre) – 1969
> « El Ekhtiyar » (Le choix) – 1970
> « Awdet El Ibn El Dal » (Le retour de l’enfant prodigue) – 1976
> « Iskindereya Leh » (Alexandrie pourquoi ?)- 1978 (Film d’ouverture)
> « Hadouta Misriya » (Une petite histoire égyptienne) – 1982
> « Al Mohajer » (L’émigré) – 1994
> « Al Akhar » (L’autre) – 1999
> « Soukout… Ha Nesawar » (Silence… on tourne) – 2001
> « Iskendereya… New York » (Alexandrie… New-York) – 2004
> « Heya Fawda » (Chaos) – 2007

Colloque
Dimanche 29 mars 2009 à 10h30 à L’INBA
Participants : Mahmoud Hamida, Yousra, Nasser Abderhmane, Kamel Ramzi, Khalid Abdejalil, Noureddine Affaya, Mohamed Bakrim, Khalid Damoun, Christian Bosseno, Jacques Levy, Michel Serceau, Guy Gauthier

Hassan Skalli
La carrière de Hassan Skalli est marquée par plusieurs réalisations, dont son rôle dans l’un des tous premiers films tournés au Maroc après l’indépendance: « Brahim ou le collier des beignets » (1956), aux côtés d’une pléiade d’artistes. Le comédien, connu également pour son charisme impressionnant, a joué dans de grandes productions marocaines et étrangères telles « Arrissala » de Mustapha El Akkad. La filmographie de Hassan Skalli compte notamment « Les Amis d’hier » et « Le Bar » de Hassan Benjelloun, « Adieu forain » de Daoud Aoulad Syad, « Le Regard » de Nour-Eddine Lakhmari, et « Wake up Morocco » de Narjiss Nejjar. Il fera sa dernière apparition dans le dernier film de Jérôme Cohen-Olivar « Kandisha », inspiré de la légende marocaine de Aïcha Kandisha, et dans lequel Hassan Skalli incarne le rôle d’un juge. Il s’est éteint à Rabat en août 2008 et laissé dans nos mémoires un visage, une voix et une présence sur l’écran rarement égalée dans le cinéma marocain.

Table ronde
Mercredi 1er avril 2009 à 10h30 à L’INBA
Un hommage sera rendu à l’un des acteurs les plus talentueux du cinéma marocain. Témoignages et débats mettront en lumière les diverses facettes de Hassan Skalli, l’homme et l’artiste, en présence d’acteurs et de réalisateurs qui l’ont côtoyé de près jusqu’à sa disparition en 2008.

Participants : Mohamed Miftah, Mohamed Afifi, Narjjis Nejjar, Noureddine Lakhmari, Abdellah Lamrani, Mohamed Majd, avec la présence de l’épouse de feu Hassan Skalli.

Modérateur : Mohamed Soukri



Rétrospective

Rétrospective du cinéma Espagnol
L’Espagne et son cinéma audacieux seront à l’honneur cette année au FICMT. Le cinéma espagnol, qui a connu au cours des dernières décennies un bond qui le place parmi les cinémas leaders au monde, a su s’imposer au fil des années, grâce à des réalisateurs de renommée et à des acteurs de grand talent, comme un cinéma avant-gardiste. Une rétrospective du cinéma espagnol aura lieu dans le cadre du FICMT retraçant son évolution, depuis ses débuts dans les années 50, en passant par la Movida des années 80, jusqu’à l’époque actuelle où le cinéma ibérique représente une valeur sûre dans le paysage cinématographique méditerranéen et mondial.

> « Bienvenido Mr. Marshall », de Luis Garcia Berlanga – 1952
> « Calle mayor », de Juan Antonio Bardem – 1956
> « El Sur », de Victor Erice – 1983
> « Solas », de Benito Zambrano – 1999
> « El crimen de Cuenca », de Mario Camus – 1982
> « Cria cuervos », de Carlos Saura – 1975
> « Todo sobre mi madre », de Pedro Almodovar – 1999
> « El Bosque animado », de José Luis Cuerda – 1987
> « Tasio », de Montxo Armendariz – 1984


Quinzaine des réalisateurs
La Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes est née en 1969 à l’initiative d’un groupe de cinéastes qui avaient décidé de se regrouper pour lutter contre l’académisme de la sélection du festival. Cette section parallèle du Festival de Cannes, qui fête cette année ses 40 ans constitue une vitrine de tous les cinémas du monde et se distingue par sa liberté de ton et son caractère non compétitif. Le FICMT, en collaboration avec l’Ambassade de France au Maroc, l’Institut Français de Rabat et la Quinzaine des Réalisateurs, projettera une sélection de films issus de la Quinzaine des Réalisateurs.

> « Noces en Galilée », de Michel Khleifi (Palestine/France/Belgique) – 1987
> « La promesse », de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique/Luxembourg/France) – 1995
> « La vie sur terre », d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie/Mali/France) – 1997
> « Les yeux secs », de Narjiss Nejjar (France/Maroc) – 2003
> « Chant d’oiseaux », d’Albert Serra (France/Espagne) – 2008
> « 40 x 15 », d’Olivier Jahan (France) – 2008


www.festival-tetouan.com