The Chronic : Po-éthiquons

Lire hors-ligne :

Capitaine Alexandre, du collectif On A Slamé Sur La Lune, pose un regard tout en slam sur l’actualité.

Paroles, paroles, paroles
De la po-éthique qui m’anime
À la politique
Parfois il n’y a qu’un pas
Paroles, paroles, paroles
Alors parlons ensemble.
Politiquons
Po-éthiquons
Chante ma plume
Chante
Pour nourrir demain
D’espérance
Pour les peuples
De France
Et d’Ailleurs
Chante ma plume
Chante
Car « tout a de l’importance »
Chante la vie
Chante
Oui chante
Chante
Et repousse
Les maux
D’une société française
Qui n’arrive pas toujours
À s’expliquer
Les raisons
De sa diversité

Chante ma plume
Chante
Et disperse
Les cendres
Du passé
Qui s’écrit
En syllabes de sang
Parfois
Chante ma plume
Chante
Et plante
Dans l’âme
De ce pays
Le respect
De la différence
Et la paix
Avec l’autre
L’étrange immonde
Étranger du bout du monde
Étranger de Camus
Étranger du bout de la rue
Chante ma plume
Chante
Et fais front
Au front
De l’ignorance
Bienvenue à chacune
Et chacun
Dans mon No Marc’s Land
Improbable région
Du monde immonde
Où l’altérité est valeur
Et non synonyme de peur
Où les goûts et les couleurs
Distinctes
Se rencontrent
« Échangent, partagent »
Se marient même
Et fécondent
Des je t’aime ardents
Et du sens commun
Chante ma plume
Chante
Et pose cette question :
Pourquoi se construire
Contre l’Autre
Plutôt qu’avec ?

Chante ma plume
Chante
L’humain
Rien que l’humain
Encore et toujours l’humain
Chante ma plume
Chante
La lutte en héritage
La république en naufrage
Souviens-toi
Et chante ma plume
Chante
L’espoir
D’Édouard aux mots d’argent
Chante
La construction
Du pont d’Hildegaard
Chante
La destruction
Des murs identitaires
« Qui ont donné les éternelles confrontations des peuples, les empires, les expansions coloniales, la traite des noirs, les atrocités de l’esclavage, les horreurs impensables de la shoah, et tous les génocides connus et inconnus. »
Chante ma plume
Chante
Pour faire entendre
Raison
Aux fous
Chante
La foi
Et la déraison
Des poètes
Qui souffrent
Et s’offrent
En vers
Envers
Et contre tout
Afin de colmater
Brèches ardentes
Et gouffres néant
Chante
Chante ma plume
La destruction des murs
Qui emprisonnent certains
Mais ne peuvent empêcher
Idéaux et pensées
Rebelles
De circuler
En toute liberté.

Chante ma plume
Chante
Pour dire
OUI
Au divers
À la relation
À l’Autre
En relation
Avec le monde.

///Article N° : 11867

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Logo du collectif On a slamé sur la Lune © On a Slamé sur la Lune




Laisser un commentaire