Des dramaturges qui se pensent au monde

Lire hors-ligne :

Les nouvelles écritures théâtrales quittent le terrain miné de l’africanité pour une inscription plus large dans le monde. Ce nouveau positionnement où l’appartenance à l’humanité prend le dessus sur les fixations de l’identité leur permet de renouveler l’appréhension de l’Afrique et du devenir du peuple noir.

 » On raconte qu’un homme s’est tenu debout sur son orteil. Le gros. On raconte que l’homme se tient encore debout sur son orteil sans compter ni jours, ni heures, sans compter saisons. Sans compter qu’il s’est battu pour les saisons (…) On raconte qu’un homme, dans sa prison, est allé d...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire