Événements

Regards sur le cinéma du monde 2014
19e édition.

Français

Rendez-vous à Rouen, pour la 19è édition du festival – Regards sur le cinéma du monde du 21 au 31 janvier 2014 !

Délégué général du festival : M. Camille Jouhair

-٠ E D I T O R I A L 2 0 1 4 -٠

 » Moyen-Orient / Extrême -Orient : histoires parallèles »

Au terme de cette 19ème édition, nous nous engageons dans des territoires séculaires, vastes comme la moitié de la Terre.

Oh combien chargés d’histoire.

Ces peuples et ces nations ont traversé les siècles, donnant à l’Humanité toutes formes de cultures, qu’elles soient païennes, religieuses ou invasions guerrières et à l’opposé des civilisations très avancées pour l’époque, tant dans l’architecture, la culture, les rencontres, le commerce, l’algèbre et d’autres domaines encore plus poussés comme : les sciences.

Regards sur le Cinéma du Monde ouvre cette fenêtre comme la lorgnette d’une caméra pour vous présenter des œuvres cinématographiques issues de cette partie du monde où la convergence de l’histoire individuelle s’entrecroise avec l’histoire de la nation.

Nous espérons que notre regard se portera sur un échiquier à la rencontre de ces cinéastes, femmes et hommes, qui ont des choses à nous raconter et faire vibrer nos sens.

La ligne éditoriale du Festival, en plus de la thématique choisie, permet l’ouverture et la découverte de sections parallèles qui nous engagent à nous interroger sur tous les sujets de société pour favoriser le débat, les rencontres et donner la parole au public et aux cinéastes indépendants qui nous présentent des œuvres singulières.
C’est ainsi qu’autour de ces sections et de la thématique, des œuvres viennent enrichir cette diversité cinématographique et culturelle.

Camille Jouhair


LES FILMS 2014

LONGS METRAGES EDITION 2014

Ali a les yeux bleus ~ Claudio Giovannesi – Italie – 2012 – 94′
Nader, 16 ans, est égyptien mais il est né à Rome. Avec son ami Stefano, ils font les quatre cents coups. Amoureux d’une italienne, Brigitte, ce qui ne plaît guère à ses parents, il commence à faire face à toutes ses contradictions identitaires.
/ Nader, 16 years old, is Egyptian but he was born in Rome. With his friend Stefano, they’re living a wild life. In love with an Italian girl, Brigitte, which does not please his parents, he begins to deal with all his contradictions in regards to his identity.

Andalousie mon amour ~ Mohamed Nadif – Maroc – 2011 – 86′
Saïd et Amine, étudiants à Casablanca, rêvent d’Europe et prennent une barque pour la rejoindre. Ils font naufrage. L’un échoue au Maroc, l’autre sur une plage Andalouse qui semble bien étrange.
/ Saïd and Amine, both students in Casablanca, are dreaming of Europe and, one day, they take a boat to reach it. But hey are shipwrecked. One grounds to Morocco, the other, on an Andalusian beach which seems quite strange…

Beauty ~ Daniela Seggiaro – Argentine – 2012 – 83′
La jeune Yola, qui appartient à une ethnie autochtone argentine, vit loin des siens dans une famille blanche catholique. Est-elle leur bonne à tout faire ? Les attentions de la mère et de sa fille adolescente à son égard en feraient presque douter.
/ Young Yola, who belongs to an Argentine indigenous ethnic group, lives far from home in a white Catholic family. Is she their maid? The attentions of the mother and her teenage daughter towards her would almost make us doubt.

Blind intersections ~ Lara Saba – Liban – 2012 – 92′
Un couple cinquantenaire roule dans une vieille voiture. Leur destin se noue à ceux des personnages du film, issus de milieux sociaux différents : Kenzi, la fille du couple ; Malek, homme d’affaires aisé et sa femme India ; Marwan, l’enfant prématurément mûr, qui vit avec sa mère alcoolique, violente et abusive.
/ A fifty-years-old couple are driving an old car. Their fate is tied to those of the characters, from different social backgrounds: Kenzi, the couple’s daughter ; Malek, wealthy businessman and his wife India ; Marwan, the prematurely mature child, who lives with his violent and abusive alcoholic mother.

Cristo Rey ~ Leticia Tonos Paniagua – Dominicain/Haïti/France – 2013 – 96′
A Cristo Rey, quatier pauvre de Saint Domingue, Haïtiens et Dominicains se livrent une lutte sans merci. Dans ce climat social et politique mouvementé, deux demi-frères, Janvier et Rudy, vont se disputer l’amour d’une même femme.
/ In Cristo Rey, a poor district of Santo Domingo, Haitians and Dominicans engaged in a merciless battle. In this turbulent political and social climate, two half-brothers, Janvier and Rudy, will compete for the love of the same woman.

Diego Star ~ Frédérick Pelletier – Canada/Belgique – 2012 – 91′
Un cargo sur le fleuve Saint-Laurent. Dans la salle des machines, un incident majeur se produit. Traoré, un mécanicien ivoirien, est injustement accusé. Le bateau est remorqué au chantier maritime de Lévis pour être réparé. Loin des siens et de ses repères, Traoré est happé par l’hiver québécois.
/ A freighter on the St. Lawrence River. In the engine room, a major incident occurs. Traoré, an Ivorian mechanician, is unjustly accused. The boat is towed to the Levis shipyard for repairs. Away from his family and his bearings, Traoré is caught by the Quebec winter.

Inch’Allah ~ Anaïs Barbeau-Lavalette – Israël/Palestine/Canada/France – 2011 – 101′
Dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, Chloé, jeune sage femme québécoise accompagne les femmes enceintes. Entre les check points et le mur de séparation, Chloé rencontre la guerre et ceux qui la vivent de chaque côté : Rand, une patiente avec qui elle va rapidement se lier d’amitié et Ava, jeune militaire Israélienne. A leur contact, les repères de Chloé seront bouleversés.
/ In a Palestinian refugee camp in the West Bank, Chloe, a young quebecer midwife supports pregnant women. Between checkpoints and the separation wall, Chloe meets the war and those who live it on either side: Rand, a patient with whom she will quickly become friends and Ava, a young Israeli soldier. Upon contact pins Chloe will be upset.

Le mur invisible ~ Julian Roman Pölsler – Allemagne/Autriche – 2012 – 108′
Une femme se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble pétrifiée durant la nuit. Tel un Robinson moderne, elle organise sa survie en compagnie d’animaux et s’engage dans une aventure humaine boulversante.
/ A woman finds herself alone in a cottage in the Austrian forest, separated from the rest of the world by an invisible wall beyond which all life seems petrified overnight. As a modern Robinson, she organizes her survival with a few pets and commits herself in a deeply human adventure.

L’enfant du Sahara ~ Laurent Merlin – France/Maroc – 2013 – 96′
Adolescent de mère marocaine et de père français, Mohammed mène en France une vie de lycéen ordinaire. Après le décès de ses parents dans un accident de voiture, il apprend qu’il a été adopté et que ses parents naturels vivent dans un village du Sahara. Il part à leur rencontre.
/ Teenage boy from a moroccan mother and french father, Mohammed is leading in France an ordinary school boy life. After his parents’ death in a car accident, he finds out that he has been adopted and his biological parents live in a village in the Sahara. He goes and meet them.

Le sac de farine ~ Kadija Leclere – Maroc/Belgique – 2012 – 93′
Belgique, décembre 1975 : Sarah, 8 ans, vit dans un foyer d’accueil catholique. Un jour, son père biologique qu’elle n’a jamais vu se présente pour l’emmener en week-end à Paris. Mais c’est au Maroc que Sarah se réveille, où son père l’abandonne à sa famille. Neuf ans plus tard, Sarah rêve de retourner en Belgique et de retrouver l’école, les livres et une vie qu’elle imagine libre.
/ Belgium, December 1975 : Sarah, 8 years old, lives in a catholic orphanage. One day, his biological father she has never seen before appears in order to take her for a weekend in Paris. But Sarah wakes up in Morocco, where her father abandon her to her family. Nine years later, Sarah is dreaming about going back to Belgium to find again school, books and a life she imagines as free.

Les joies de la famille ~ Ela Lenhagen – Suède – 2008 – 103′
Göran et Sven, un couple homosexuel vivant dans une banlieue Suedoise idyllique, ont été jugés aptes à adopter un enfant. Un jour, ils reçoivent une lettre leur apprenant qu’ils vont pouvoir élever un jeune Suédois nommé Patrik, agé d’un an et demi. Mais quand Patrik arrive, ils ont une surprise.
/ Göran and Sven, an homosexual couple living in an idyllic Swedish suburb, has been jugged capables of adopting a child. One day, they receive a letter telling them they will have the chance to raise a little Swedish boy named Patrick, 1.5 years old. But when Patrick arrives, they have a big surprise.

Lola ~ Brillante Mendoza – Philippines – 2009 – 110′
A Manille, deux femmes âgées se trouvent confrontées à un drame commun : Lola Sepa vient de perdre son petit-fils, tué d’un coup de couteau par un voleur de téléphone portable. Lola Puring est la grand-mère du jeune assassin, en attente du procès. L’une a besoin d’argent pour offrir des funérailles décentes à son petit-fils, pendant que l’autre se bat pour faire sortir le sien de prison.
/ In Manila, two elderly women find themselves faced with a common tragedy: Lola Sepa has lost her little son, killed with a knife by a mobile phone thief. Lola Puring is the grandmother of the young murderer, awaiting for trial. One needs money to provide decent funeral to his little son, while the other struggles to get hers out of prison.

Millefeuille ~ Nouri Bouzid – Tunisie / France – 2012 – 105′
Aïcha porte le voile, Zaineb pas. Toutes deux travaillent dans une pâtisserie, à Tunis. Chez elle, Aïcha s’occupe de ses jeunes sœurs et fait la cuisine. Zaineb, elle, vit encore chez ses parents, voudrait travailler dans la mode et a un compagnon entrepreneur. Elles sont à un tournant de leur existence, à l’image du pays en ébullition.
/ Aisha wears the veil, Zaineb not. Both work in a bakery in Tunis. Home, Aisha takes care of her younger sisters and cooks. Zaineb still lives with her parents, she’d like to work in fashion business and her boyfriend is an entrepreneur. They are at a crossroads in their lives, like the boiling country.

My sweet pepperland ~ Hiner Saleem – Iraq /Allemagne /France – 2013 – 95′
Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi.Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre un caïd local. Il fait alors la rencontre de l’institutrice du village, une jeune femme aussi belle qu’insoumise.
/ At the crossroads of Iran, Iraq and Turkey, in a remote village, the place of all traffic, Baran, police officer just arrived, will try to enforce the law. This veteran of Kurdish independence must now fight against a local boss. Then, he meets the teacher of the village, a young woman as beautiful than unsubdued.

Normal ! ~ Merzak Allouache – Algérie – 2011 – 111′
Après les émeutes de décembre 2011 et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant. Il traite de la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques.
/ After the riots of December 2011 and the first peaceful marches, while the Arab Spring begin in Tunisia and Egypt, Fouzi wants to gather together his actors to show their unfinished cut of the film he made two years ago. It deals with the disillusionment of youth seeking to express their artistic ideas.

Paroles ~ Véronique Mucret Rouveyrollis – Martinique/France – 2013 – 96′
Une jeune réalisatrice rêve de faire un film. Elle explique sa façon de voir les choses à un interlocuteur qui remet sans cesse sa parole en doute. Son film se réalise au fur et à mesure qu’elle en parle et entraîne son interlocuteur sceptique et le public dans l’univers de ses personnages.
/ A young filmmaker is dreaming of making a film. She explains his way of seeing things at a partner who constantly calls into question her word. Her film is realized as she speaks and leads his sceptical partner and the audience into the world of his characters.

Rock the casbah ~ Yariv Horowitz -Israël – 2012 – 88′
Dans Gaza, pendant une patrouille, un soldat israélien est tué. Quatre autres sont réquisitionnés afin de trouver le responsable. Une relation d’occupants à occupés se noue avec les habitants du quartier.
/ In Gaza, during a patrol, an israeli soldier has been killed. Four others were requisitioned to find the person responsible. A busy occupants relationship is tied with the locals.

Shooting dogs ~ Michael Caton-Jones – Rwanda/Royaume-Uni/Allemagne – 2005 – 114 ‘
Printemps 1994. En seulement cent jours, un million de Rwandais Tutsis sont massacrés par leurs concitoyens Hutus, et le petit pays africain est transformé en charnier. L’inimaginable barbarie aurait pourtant pu être prévenue, car L’ONU était là, et regardait sans bouger. Un prêtre et son jeune acolyte seront alors forcés de mettre à l’épreuve l’intensité de leur foi et les limites de leur courage.
/ Spring 1994. In only one hundred days, one million of Tutsis Rwandans were massacred by their fellow citizens Hutus, and the small African country is transformed into a charnel house. The imaginable inhumanity would have been prevented because the UN was there and watched without moving. A priest and his young sidekick will then be forced to test the strength of their faith and the limits of their courage.

Show Buzz ~ Rashed Mdini – France – 2011 – 77′
Deux jeunes comédiennes montent sur Paris pour réussir dans le Cinéma. Introduites par une amie d’enfance sur un tournage hors du commun, elles vont êtres confrontées à un milieu et à des problèmes qu’elles n’auraient jamais soupçonnés.
/ Two young actresses come up to Paris to succeed in the cinema. Introduced by a childhood friend on a shoot out of the common run, they will face circles and problems they would never suspected.

Sin otoño sin primavera ~ Iván Mora Manzana – Equateur/Colombie/France – 2011 – 115′
Ce film brosse le portrait d’une jeune génération désenchantée, a Guayaquil, en Equateur.
/ This film portrays a young generation disillusioned, in Guayaquil, Ecuador.

The world unseen ~ Shamim Sarif – Afrique du Sud/ Royaume-Uni – 2008 – 94′
Les années 1950 voient le début de l’apartheid en Afrique du Sud. Issue de la communauté indienne, Amina a violé toutes les règles en ouvrant son propre café dont elle a fait un havre de paix qui réunit noirs, blancs, indiens et autres. Sa rencontre avec la douce et obéissante Miriam, mère de famille dévouée, va produire un séisme dans les vies des deux jeunes femmes.
/ The 1950s sees the beginning of apartheid in South Africa. Descended from the Indian community, Amina has violated any rules by opening his own coffee which she made a haven of peace which brings together black, white, Indian and others. Her encounter with the gentle and obedient Miriam, devoted mother, will produce an earthquake in the lives of two young women.

Three Veils ~ Rolla Selbak – USA – 2011 – 117′
Les portraits croisés de trois jeunes femmes musulmanes qui luttent avec les traditions pour créer leurs propres réalités. D’un mariage arrangé, à un amour lesbien interdit et une situation familiale abusive, ce film prend à bras-le-corps les problèmes auxquels les femmes musulmanes sont confrontées aujourd’hui, et porte un message universel qui parle à toutes.
/ Three Veils is about three young Middle-Eastern women living in the U.S, each with her own personal story. Leila is engaged to be married, however as the wedding night approaches, she becomes less and less sure. Amira is a devout Muslim, but is dealing with her deep repressions about her intimate feelings toward women. Nikki is acting out her promiscuity as she battles her own demons after a tragic death in the family.

Un coq dans la basse cour ~ Ignace Yechenou- Benin – 2009 – 88′

COURTS METRAGES EDITION 2014

Amal ~ Ali Benkirane – Maroc – 2013 – 17′
Amal est une petite fille de 12 ans qui vit dans la campagne marocaine. Elève studieuse et passionnée, son rêve est de devenir médecin. Jusqu’au jour où ses parents décident de ne plus l’envoyer à l’école.
/ Amal is a small 12 years old girl who lives in the Moroccan countryside. Student studious and passionate, her dream is to become a doctor. Until the day her parents decided not to send her to school.

Angelo et Katia ~ Lionel Langlade – France – 2012 – 27′

C’est l’histoire d’amour déchirante et tragique d’Angelo et Katia, un couple de sans abris d’une soixantaine d’années, que le réalisateur a suivi dans leurs errances durant cinq ans.
/ This is the heartbreaking and tragic love story between Angelo and Katia, a sixty-years-old homeless couple who the director has followed in their wanderings for five years.

Délaissés par la marée ~ Marion Valadier et Mireille Tram – 2010 – 3′
Dans les rues d’Angoulême, on croise des sans domiciles fixe, livrés à eux-mêmes.
/ In the streets of Angoulême, we cross homeless, left to themselves.

Duo ~ Sheila O’Connor – France – 2012 – 24′
Flavie va avoir vingt ans. Son quotidien est rythmé par les visites qu’elle rend à son père Milan, vieillard de soixante quinze ans atteint d’Alzheimer. La relation de Flavie avec son père est si fusionnelle qu’elle ne se rend pas compte qu’en accompagnant cet homme vers le crépuscule de sa vie, elle meurt elle aussi un peu plus chaque jour.
/ Flavie will be twenty years. Her daily life is punctuated by visits she makes to her father Milan, seventy-five years old man with Alzheimer. Flavie’s relationship with her father is so symbiotic that she does not realizes that to support this man towards the twilight of her life, she also dies a little more each day.

La voix de Kate Moss ~ Tatiana Margaux Bonhomme – France – 2012 – 16′
Pour suivre une nouvelle tendance initiée par les annonceurs américains, une réalisatrice et son directeur de casting se mettent à la recherche de mannequins qui s’expriment. D’abord déstabilisées, progressivement, les femmes se révèlent.
/ To follow a new trend initiated by U.S. advertisers, a director and her casting director start looking for models who express themselves. First, destabilized, gradually women reveal themselves.

Le quai du destin ~ Amina Saadi – Maroc/France – 2012 – 14′
Salma et Leyla sont jumelles. L’une enceinte, refuse d’accoucher tant que sa sœur ne sera pas à ses cotés. Mais cette dernière est retenue par un accident de voiture dont elle est témoin. Liées par un pacte d’enfance, pourront-elles honorer leurs promesses ?
/ Salma and Leyla are twin sisters. One, pregnant, refuses to give birth as long as her sister will not be by her side. But this one is retained by a car accident in which she witnessed. Linked by a childhood pact, will they be able to keep their promises?

Les pieds sur terre ~ Amine Hattou – Algérie – 2011 – 9′
Nassim se réveille tous les jours en train de flotter. La gravité semble ne plus avoir de pouvoir sur lui. La vie quotidienne devient pour lui de plus en plus compliquée.
/ Nassim wakes up every day floating. Gravity seems to have no power over him. Daily life becomes for him more and more complicated.

Margelle ~ Omar Mouldouira – Maroc/France – 2012 – 29′
A Boujaâd, bourgade marocaine ancestrale où mythes et légendes vont bon train, Karim, sept ans et fils unique de parents modestes, se débat avec ses peurs d’enfant et son désir pressant d’être un homme.
/ At Boujaâd, a Moroccan town where ancient myths and legends are rife, Karim, seven years old and only son of humble parents, struggles with his childhood’s fears and his urgent desire to be a man.

Mariam’s chance ~ Elayan Hanadi – Jordanie – 2012 – 14′
Mariam, femme solitaire, trouve un jour chez elle un bouquet de fleurs. Est-ce le geste d’un homme qui la harcèle ou d’un admirateur secret ?
/ Mariam, lonely woman finds at home one day a bouquet of flowers. Is the gesture of a man who harass her or a secret admirer ?

Over ~ Attila Kállai – Canada – 2012 – 20′
David et ses amis se retrouvent chaque année en souvenir d’un accident tragique qui a coûté la vie d’Amy. En proie à la douleur et à la culpabilité, seront-ils hantés par ce décès pour l’éternité ?
/ David and his friends gather every year in memory of a tragic accident that claimed the life of their friend Amy. Racked with pain and guilt, will they be haunted by the death for eternity ?

Pumzi ~ Wanuri Kahiu – Kenya – 2010 – 22′
Dans un Kenya futuriste, Asha, une jeune scientifique, se décide à quitter l’entourage confiné de la ville à la recherche d’une utopie verte.
/ In a futuristic Kenya, Asha, a young scientist, decided to leave the confined environment of the city in search of a green utopia.

Quand ils dorment ~ Maryam Touzani – Maroc – 2011 – 17′
Le père d’Amina, un vieil homme encore vigoureux et dynamique, a une relation très spéciale avec sa petite fille, Sara. Lorsqu’il meurt subitement, son corps passe la nuit dans la maison en attente de sépulture. Sara, déterminée à passer un dernier moment avec son grand-père, attend que tout le monde s’endorme pour lui rendre une dernière visite.
/ Amina’s father, an old man still strong and vibrant, has a very special relationship with his daughter, Sara. When he died suddenly, his body spends the night in the house awaiting burial. Sara, determined to spend one last time with his grandfather, waiting for everyone to sleep to give him a last visit.

Reign ~ Kimberly Jentzen – USA/Iraq – 2012 – 15′
Irak : les civils locaux sont pris entre deux feux, et la vie d’un soldat américain est changée à jamais par une rencontre avec une femme irakienne.
/ Iraq: local civilians are caught in the crossfire, and the life of an American soldier is forever changed by an encounter with an Iraqi woman.

Studio Beyrouth ~ Mokhtar Beyrouth – Liban – 2013 – 15′
Beyrouth 1963. Dans le quartier Kantari, Toufik, jeune photographe et propriétaire de « Studio Beyrouth », gagne sa vie en faisant des portraits pour les habitants du quartier. Mais son avenir est menacé lorsque le maire installe un photomaton à coté de son commerce.
/ Beirut 1963. In Kantari neighbourhood, Toufik, a young photographer and owner of « Studio Beirut, » earns his living doing portraits for residents. But his future is threatened when the mayor installs a photo booth next to his business.

Sur la route du paradis ~ Uda Benyamina – France – 2011 – 43′
Leila et ses deux enfants, Sarah et Bilal, ont quitté leur terre natale afin de s’installer en France. Sans-papiers, à la recherche de son mari réfugié en Angleterre, Leila souhaite offrir à ses enfants une vie meilleure et tente de survivre en les élevant dans la clandestinité.
/ Leila and her two children, Sarah and Bilal, had left their homeland to settle in France. Undocumented migrant, in search of her husband refugee to England, Leila wants to give her children a better life and tries to survive by raising them in secret.

Therapy ~ Lisa Newell – Canada – 2010 – 14′
Theresa entreprend une thérapie intensive et non conventionnelle. Laissée seule dans une pièce, elle devra lutter contre son comportement autodestructeur, et découvrir sa force intérieure.
/ Theresa began an intensive and unconventional therapy. Left alone in a room, she will have to struggle against her self-destructive behaviour, and discover her inner strength.

Une journée ordinaire ~ Bahia Allouache – Algérie – 2012 – 22′
A Alger, le jour des élections législatives, Salima invite trois amies dans l’appartement familial. Au même moment, sur la terrasse de l’immeuble, trois jeunes hommes s’affairent autour d’une antenne parabolique.
/ In Algiers, the Election Day, Salima invite three friends in the family apartment. At the same time, on the terrace of the building, three young men are working around a satellite dish.

DOCUMENTAIRES EDITION 2014

1, 2, 3 …, 5, 6, 7, … ~ Bilel Bali – Tunisie – 2012 – 58′
En Tunisie, passionnés et professeurs vont témoigner de la présence de la salsa dans leur quotidien : est-ce juste une passion ou un besoin vital ?
/ In Tunisia, passionate person and teachers are going to attest to the importance of salsa in their daily life : is it just a passion or a vital need ?

Acqua in bocca ~ Pascale Thirode – France – 2009 – 85′
La réalisatrice et ses deux filles parcourent la Corse afin de mettre des mots sur leur histoire restée dans l’ombre. Entre le secret et le doute, elles tentent de dépasser le malaise d’un héritage qui n’a pu se transmettre et qu’une expression similaire traduit de manière physique: « Acqua in Bocca », l’eau dans la bouche, l’eau qui empêche de parler.
/ The director and her two daughters travel to Corsica in order to put words to their story which has been remained in the shadows. Between secrecy and suspicion, they try to overcome the discomfort of a legacy that has not been transmitted and translated in a physical way by a similar term : « Acqua in Bocca » water in the mouth, the water that prevents him from speaking.

APRES LE SILENCE ce qui n’est pas dit n’existe pas ? ~ Vanina Vignal- Roumanie/France -2012 – 96′
En Roumanie, il y a vingt ans, la cinéaste s’est liée d’amitié avec Ioana. Elle revient la questionner sur les non-dits familiaux, analysant avec elle un puissant rouage dictatorial : la perpétuation du déni. Un film sur l’abus d’Etat et sur la transmission du silence, génération après génération.
/ In Romania, twenty years ago, the filmmaker has befriended Ioana. She returned to question her on family’s unsaid, analyzing it with a powerful dictatorial wheel: the perpetuation of denial. A film about the abuses of state and on the transmission of silence, generation after generation.

Bouts de vies, Bouts de rêves ~ Hamid Benamra – Algérie – 2012 – 100′
L’artiste Mustapha Boutadjine, graphiste peintre, du quartier La Glacière (Alger), fait des portraits de personnalités engagées, à partir de bouts de magazines de luxe.
/ The artist Mustapha Boutadjine, graphic artist, from neighborhood The Cooler (Algiers), makes ​​portraits of commited personalities, from scraps of glossy magazines.

Camera woman ~ Karima Zoubir – Maroc – 2012 – 59′
Khadija, une femme Marocaine divorcée et élevant seule son fils, se bat pour son indépendance. Elle fait vivre sa famille en travaillant comme camera-woman pour des mariages à Casablanca. Mais son frère et sa mère, qui n’approuvent pas son choix de carrière, font pression sur elle pour qu’elle démissionne.
/ Khadija, a Moroccan woman divorced and raising her son alone, fights for her independence. She supports her family by working as a camera-woman for some weddings in Casablanca. But her brother and her mother, who don’t approve her career’s choice, put pressure on her to make her resign.

Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit ~ Olivier Zuchuat – Grèce / Suisse / France – 2012 – 87′
Entre 1947 et 1950, plus de 80 000 citoyens grecs ont été internés sur l’îlot de Makronissos, dans des camps de rééducation destinés à lutter contre l’expansion du communisme.Malgré les privations et les tortures, ces exilés sont parvenus à écrire des poèmes qui décrivent leur vie dans cet univers concentrationnaire.
/ Between 1947 and 1950, more than 80,000 Greek citizens were interned on the island of Makronissos in reeducation camps for the fight against the expansion of communism. Despite the hardships and torture, these exiles were able to write poems that describe their lives in the concentration camps.

Danse l’Afrique, danse ! ~ Marion Stalens – Mali/France – 2012 – 52′
Face à la caméra, douze danseurs et chorégraphes commentent les extraits de leurs chorégraphies, témoignant de la vitalité de la danse sur le continent Africain. Leurs créations racontent les cicatrices de l’histoire, l’inégalité entre les sexes, les génocides, le racisme, mais aussi le chemin de la tradition à la modernité, la poésie.
/ Facing the camera, twelve dancers and choreographers comment extracts of their choreography, demonstrating the vitality of dance on the African continent. Their creations tell the scars of history, gender inequality, genocide, racism, but also the path from tradition to modernity, poetry.

Death metal Angola~ Jeremy Xido – Angola/USA – 2012 – 83′
Le heavy metal secoue désormais l’Angola permettant d’affirmer une identité et de pousser un cri de révolte. Ce film retrace l’organisation du premier festival national de rock extrême organisé par une équipe chargée d’un orphelinat à Huambo.
/ Heavy metal is shaking up Angola, now able to confirm the identity and to shout with revolt. This film traces the organization of the first national extreme rock festival, organized by a team of an orphanage in Huambo.

Ecuador ~ Jacques Sarasin – Equateur/France – 2011 – 72′
Dans un monde où le modèle économique et politique occidental s’exporte partout, l’Equateur, pays d’Amérique Latine, a inventé une nouvelle forme de gouvernance, plus pragmatique et plus humaniste.
/ In a world where the Western economic and politic model policy is exported everywhere, Ecuador, Latin America, has invented a new form of governance, more pragmatic and humanistic.

Habitations légèrement modifiées ~ Guillaume Meigneux – France – 2013 – 76′
Salué depuis par la critique internationale, la rénovation de la tour Bois-le-Prêtre des architectes Druot, Lacaton et Vassal témoigne d’une métamorphose inédite en milieu habité. Le film part à la rencontre des habitants de la tour et les suit tout au long des deux années de chantier. A travers la lente mutation de ces lieux de vie chargées d’histoire, c’est l’attachement que nous entretenons tous avec nos intérieurs qui est rendu visible.
/ Hailed by critics worldwide, the renovation of the Bois-le-Prêtre tower by the architects Druot, Lacaton and Vassal, demonstrates the unprecedented metamorphosis townsite. The film sets out to meet the inhabitants of the tower and follows them throughout the two years of construction. Through the slow change of the place of life haunted by history, it is the commitment that we have with all our interiors which is made ​​visible.

Himalaya la terre des femmes~ Marianne Chaud – Himalaya/France -2010 – 80′
À près de 4000 mètres d’altitude, dans un décor aride de barres rocheuses et de montagnes dénudées, le village de Sking est l’un des plus isolés de la région himalayenne du Zanskar. Ici, les habitants dépendent entièrement du travail de la terre. Une jeune ethnologue s’immerge pudiquement dans l’intimité de quatre générations de femmes.
/ At almost 4,000 meters in an arid scenery of rocky outcrops and bare mountains, the Sking village is one of the most isolated from the Himalayan region of Zanskar. Here, residents entirely depend on the work of the ground. A young anthropologist immerses discreetly in the privacy of four generations of women.

Hymen national ~ Jamel Mokni – Tunisie – 2011 – 58′
Le film aborde le sujet délicat de la sexualité féminine avant le mariage et de la virginité en Tunisie. Au cœur de ce voyage, nous découvrons une pratique honteuse mais de plus en plus répandue, l’hyménorraphie, une opération chirurgicale qui consiste à recoudre l’hymen des fiancées qui ont perdu leur virginité, pour garantir le saignement lors de leur nuit de noces.
/ The film tackles the delicate subject of female sexuality before marriage and virginity in Tunisia. At the heart of this journey, we discover a shameful practice but increasingly widespread, hymenorraphy, a surgical procedure that consist to sewing brides’s hymen who have lost their virginity to ensure the bleeding during their wedding night.

J’aimerais qu’on sème en Palestine ~ Christophe Jarosz – Palestine/France – 2013 – 26′
Le chanteur Jesers et son groupe sont en tournée en Palestine. Ils ont à cœur de conquérir le public de Gaza malgré la barrière de la langue et le climat politique sous haute tension.
/ Jesers the singer and his band are on tour in Palestine. They are eager to conquer the heart of the public in Gaza despite the language barrier and the political climate under high tension.

Jamais sans mon cheval ~ Eric Bitoun – France – 2009 – 52′
Barbara, Noémie et Wiedeke sont internes au lycée agricole du Robillard en Normandie. Elles ont toutes trois une passion pour l’équitation qu’elles pratiquent tous les jours au sein du lycée, et une idole, qu’elles rêvent de connaitre depuis toujours : Bartabas, le grand chorégraphe de spectacles équestres, dont elles vont enfin faire la connaissance.
/ Barbara, Noémie Wiedeke are internal to the agricultural school of Robillard in Normandy. All three have a passion for riding they practice every day in high school, and an idol, they have always dreamed to meet: Bartabas, the great horse shows’s choreographer, with whom they are finally going to get acquainted.

L’affaire Chebeya, un crime d’état ~ Thierry Michel – Congo/Belgique – 2011 – 94′
Le 2 juin 2010, Floribert Chebeya, militant congolais des Droits de l’Homme est retrouvé assassiné dans sa voiture. Plusieurs policiers sont arrêtés et un procès à lieu. L’autorité judicaire est-elle capable d’exercer une justice impartiale?
/ June 2, 2010, Floribert Chebeya Congolese activist of Human Rights is found murdered in his car. Several police officers are arrested and a trial takes place. The judicial authority is it able to exercise impartial justice?

La mer, le sel et l’eau ~ Abdel Benzaïr et Jean-Paul Lussault – Maroc – 2013 – 26′
La hausse des températures, le dérèglement des saisons, les sécheresses ont placé le Maroc dans le classement des pays à stress hydraulique. Projet : dessalement de l’eau de mer, mais à quel coût ?
/ Rising temperatures, changing seasons, drought, have put Morocco in the ranking of countries with hydraulic stress. Project: desalination of sea water, but at what cost?

L’année des lucioles ~ Chantal Briet – France – 2013 – 75′
Dans le cadre de la préparation aux écoles d’art, quatre élèves vont expérimenter durant une année les multiples pratiques de l’art contemporain : installations, travaux vidéos, photographies, essais sonores, peinture, sculpture. Chaque jour, ils s’interrogent sur le sens de leur création, de leur vie et de la voie qu’ils veulent tracer.
/ As part of the preparation for art school, four students will experience during one year multiple practices of contemporary art: installations, video works, photographs, sound testing, painting, sculpture. Every day, they wonder about the meaning of their creations, their lives and the way they want to follow.

La république des enfants ~ Mélanie Favreau – Colombie / France – 2012 – 26′
En Colombie, le père Javier de Nicolo recueille des enfants de la rue au sein de « La Florida », une association conçue pour les réinsérer dans la société. Cette association s’organise comme une république, gérée par les enfants eux -mêmes.
/ In Colombia, the Father Javier de Nicolo takes in children of the street within « La Florida », an association developed to reintegrate them into society. This association is organized as a republic, run by the children themselves.

La vie n’est pas immobile ~ Alassane Diago – Congo/Sénégal/France/Belgique – 2011 – 59′
Au Sénégal, un groupe de femmes se mobilisent pour la survie de leur foyer. Elles sont habitées par le désir de dénoncer l’injustice et la soumission que leur impose la minorité des hommes qui les dirigent. Leurs vies basculent le jour où les ceux- ci coupent l’arrivée d’eau qui alimente leur potager.
/ In Senegal, a group of women are mobilizing for the survival of their homes. They are inhabited by the desire to denounce injustice and subjugation imposed upon them by the minority of men who leads them. Their lives turn upside down end when men cut the water supply that feeds their garden.

Le fils du marchand d’olives ~ Mathieu Zeitindjioglou – Turquie/ France – 2011 – 77′
Pour leur voyage de noce, Mathieu et Anna partent en Turquie. Caméra au poing, ils enquêtent sur le grand père arménien de Mathieu, Garabed, qui a échappé au génocide Arménien de 1915.Mêlant animation, film d’investigation et documentaire historique, le film nous éclaire sur la vision des Turcs de cette tragédie.
/ For their honeymoon, Matthew and Anna leave Turkey. Camera in hand, they investigate about the Armenian Matthew’s grand-father, Garabed, who had escaped the Armenian genocide of 1915. Combining animation, documentary and historical investigation, the film sheds light on the Turks’s vision of this tragedy.

Les acteurs singuliers ~ Marion Stalens – France – 2012 – 59′
Quelques mois dans la vie de la troupe du Théâtre du Cristal, une compagnie hors du commun, dont les membres ont la particularité de souffrir de divers troubles psychiques, mais se révèlent des acteurs professionnels époustouflants.
/ Few months in the life of the Crystal Theater, a company out of the commun, whose members have the distinction of suffering from various mental disorders, but reveal breathtaking professional actors.

L’homme qui voulait déplacer la montagne ~Jean-François Delassus – Burkina Faso/France – 2013 – 53′
Dans une carrière à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, hommes, femmes vieillards et enfants extraient à mains nues, la plus dure des pierres : le granit. Les bambins ramassent les éclats de pierre et les réduisent en sable, car tout se vend, même la poussière.
/ In a quarry in Ouagadougou, capital of Burkina Faso, men, women, old people and children extract with bare hands, the hardest stones : granite. Toddlers pick up stone chips and reduce it into sand, because everything is sold, even dust.

Mali Dashurise, la montagne de l’amour ~ Armela teli – Albanie – 2013 – 22′
Le pélerinage du mont Tomorri, pour la célébration d’Abaz Aliu est un voyage dans les traditions Albanaises, sur les traces de Becktachi.
/ The pilgrimage of Mount Tomorri for the celebration of Abaz Aliu is a journey into the Albanian traditions, in the footsteps of the Becktachi.

Ma mère et mon père ~ Müret Isitmez – Turquie/France – 2013 – 105′
Ce documentaire raconte l’histoire de Gulperi et Hasan, français d’origine Turque, qui ont émigré de la Turquie vers la France dans les années soixante dix. Un portrait croisé de deux êtres ordinaires aux parcours extraordinaires.
/ This documentary tells the story of Gulperi and Hasan, French from Turkish origin, who emigrated from Turkey to France in the seventies. A crossed portrait of two ordinary person with extraordinary paths.

Même un oiseau a besoin de son nid ~ Christine Chansou & Vincent Trintignant – Cambodge/ France – 2012 – 85′
A Phnom Penh, capitale du Cambodge, les habitants du quartier de Boeung Kak sont expulsés de force de leur maison.Le gouvernement confisque leurs terres pour les louer à des compagnies privées. Une poignée de femmes irréductibles continuent la lutte et organisent la résistance.
/ In Phnom Penh, capital of Cambodia, the residents of Boeung Kak are forcibly evicted from their homes. The government confiscates their land in order to rent to private companies. A handful of irreducible women continue the fight and organize resistance.

My Dubaï life ~ Christian Barani – Emirats Arabes Unis/France – 2011 – 60′
Ce documentaire nous plonge dans l’univers troublant de Dubaï, et dévoile, derrière l’exubérance de cette ville et de ses paysages, la réalité d’un monde brutal et sans loi.
/ This documentary takes us into the disturbing world of Dubai, and reveals behind the exuberance of this city and its landscapes, the brutal reality of a world without law.

NAC : nos attirances complexes ~ Célia Döring – France – 2011 – 28′
A travers le quotidien d’une clinique vétérinaire spécialisée dans les Nouveaux Animaux de Compagnie se dessine le portrait de notre société moderne. L’infantilisation, les mutations génétiques ou encore l’euthanasie sont autant de thèmes esquissant nos attirances complexes envers les animaux.
/ Through the life of a veterinary clinic specializing in new pets (Nouveaux Animaux de Compagnie), emerges a portrait of our modern society. Infantilization, genetic mutations or euthanasia are some themes outlining our complex attraction to animals.

Nessa ~ Loghman Khaledi – Iran – 2012 – 52′
Nessa, jeune Kurde Iranienne, rêve de devenir actrice. Au nom des valeurs patriarcales et de la pression sociale, sa famille s’y oppose avec violence. Entre cinéma-vérité et entretiens, on suit Nessa dans sa bataille. Un film dur et intense, qui rend palpable la tension déclenchée par le simple désir d’émancipation d’une femme dans l’Iran d’aujourd’hui.
/ Nessa, a young Iranian kurdish, dreams of becoming an actress. On behalf of patriarchal values and social pressure, family opposes violence. Between truthful cinema and interviews, we follow Nessa in her fight. A hard and intense film, which makes palpable tension triggered by the simply desire for emancipation of a woman in today’s Iran.

Nuclear nation ~ Atsushi Funahashi – Japon – 2012 – 52 ‘
Le tourment des habitants de Futaba, région qui abrite la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, désormais en exil depuis l’accident.
/ The torment of residents of Futaba, region which houses the Fukushima Daiichi’s nuclear power station, now in exile since the accident.

Oya, quand le culte des morts régit la vie ~ Ignace Yechenou – Benin -52′

Plot for peace ~ Carlos Agulló et Mandy Jacobson – Afrique du Sud – 2013 – 84′
Ce film est un documentaire sur la fin du système de l’apartheid. A travers les témoignages des principaux acteurs et grâce à des images d’archives inédites, ce thriller historico-politique retrace l’histoire de Jean-Yves Ollivier, alias « Monsieur Jacques ». Son action en coulisses a été décisive pour faire libérer Nelson Mandela et précipiter la fin de la discrimination raciale en Afrique du Sud.
/ This film is a documentary about the end of the apartheid system. Through the testimony of key actors and through unedited images of archive, this historico-political thriller tells the story of Jean-Yves Ollivier, aka « Mr. Jacques. » His action behind the scenes was crucial to free Nelson Mandela and hasten the end of racial discrimination in South Africa.

Pousse de chocolat ~ Marion Valadier – Brésil/France -2013 – 56′
Dans une ferme de cacao alternative à Bahia, au brésil, Harold, un français, reçoit des volontaires du monde entier. Ces derniers, en compagnie des travailleurs natifs de la ferme participent au travail et à la cueillette du cacao jusqu’à sa transformation en chocolat.
/ In an alternative cocoa farm in Bahia, brazil, Harold, a french man, receives volunteers from around the world. These, along native farm’s workers take part of the work, gathering cocoa to its transformation into chocolate

Racine, le déchainement des passions ~ Catherine Maximoff – France – 2012 – 77′
Quinze apprentis comédiens participent à un atelier théâtral dirigé par Anne Delbée, auteur, metteur en scène, tragédienne et spécialiste du dramaturge français Jean Racine. En travaillant sur « Andromaque », les élèves vont plonger dans l’univers du poète. C’est l’occasion pour eux d’appréhender une diction, un jeu et de s’abandonner à l’incarnation de personnages incandescents.
/ Fifteen apprentice actors participate in a theater workshop led by Anne Delbée, writer, director, actress and specialist of the French dramaturge Jean Racine. Working on « Andromache », students will dive into the poet’s world. This is an opportunity for them to apprehend a diction, a way to play and surrender to the incarnation of glowing characters.

Si je te garde dans mes cheveux ~ Jacqueline Caux -Maroc/Tunisie/Egypte/ Syrie/Palestine/France – 2013 – 70′
Ce film retrace l’histoire de plusieurs femmes du monde Arabe et du Maghreb chanteuses, musiciennes et compositrices. Elles se battent avec détermination pour imposer leur talent, leur art, leur engagement social, ainsi que leur féminité sans voile.
/ This film tells the story of several women of the Arab world and North Africa, singers, musicians and composers. They fight with determination to impose their talent, art, social commitment and their femininity without veil.

Super Trash ~ Martin Esposito – France – 2012 – 74′
Martin revient sur les lieux de son enfance, dans le sud de la France. Ils sont maintenant ensevelis par une gigantesque décharge à ciel ouvert. Seule sa cabane est toujours là, à la lisière de la décharge. Il décide de s’y installer et de filmer ce monde fait d’ordures, rythmé par le va-et-vient incessant des camions et bulldozers.
/ Martin returns to the place of his childhood in the south of France. They are now buried under a huge open dump. Only his cabin is still there, at the edge of the landfill. He decided to settle there and shoot this world made of garbage, punctuated by the constant comings and goings trucks and bulldozers.

The house of tomorrow ~ Shamim Sarif – Palestine/Israël/Royaume-Uni – 2011 – 65′
Ce documentaire contemporain et vif prouve que le dialogue entre Palestiniennes et Israéliennes peut changer leurs vies et forger leurs destins.
/ This modern and vibrant documentary proves that the dialogue between Palestinian and Israeli women can change their lives and shape their destinies.

Tinghir-Jerusalem, les échos du Mellah ~ Kamal Hachkar – Maroc/France – 2011 – 86′
Récit d’un exil, Tinghir-Jerusalem, Les échos du Mellah suit le destin de la communauté juive ayant quitté le village Berbère de Tinghir au Maroc, dans les années 1950/1960. Kamal Hachkar, originaire de Tinghir, nous emmène à la croisée des cultures et fait résonner les chants, les voix et les histoires de cette double identité partagée entre juifs et musulmans.

/ Story of exile, Tinghir-Jerusalem, Echoes of Mellah follows the fate of the Jewish community who left the Berber village Tinerhir Morocco, in the years 1950/1960. Kamal Hachkar, from Tinerhir, takes us to the crossroads of cultures and resonates songs, voices and stories of this double shared between Jewish and Muslim identity.

Travailleuses ~ collectif  » images en transit » – Burkina Faso / Chine / France / Mali Roumanie – 2013 -71′
Dans cinq pays, des travailleuses du textile parlent de leur travail pendant que six artistes et réalisateurs les observent. Entre dépit et exploitation des femmes, le film retrace leurs différents parcours.
/ In five different countries, the textile workers talk about their work while six artists and directors watching. Between disappointment and exploitation of women, the film traces their different paths.

Unwelcome in Teheran – Mina Keshavarz – Iran – 2011 – 52′
Inspirée par sa propre expérience, Mina décide de réaliser un documentaire sur les femmes qui se déplacent à Téhéran pour mener une vie indépendante, loin des restrictions de leurs familles.
/ Inspired by her own experience, Mina decided to make a documentary about women who move to Tehran to lead an independent life, away from the restrictions of their families.


SECTION SPECIALE: CINEMA EQUATEUR
En partenariat avec l’ambassade d’Equateur à Paris et le Centre National du Cinéma Equatorien.

Abuelos ~ Carla Valencia Dávila – Equateur – 2010- 92′ – Documentaire
Deux histoires extraordinaires unies par la marque indélébile du sang. La vie des grands-parents de la réalisatrice, l’un communiste, Juan, assassiné durant la dictature Chilienne et l’autre, Remo, médecin qui veut découvrir le secret de l’éternité.
/ Two extraordinary stories united by the indelible mark of blood. The lives of the director’s grandparents, one communist, Juan, murdered during the Chilean dictatorship and the other, Remo, a doctor who wants to discover the secret of eternity.

A Tus Espaldas ~ Tito Jara – Equateur – 2010 – 76′- Fiction
A Quito, la statue de la vierge du Panchillo divise la ville en deux. Elle dirige son visage et son sourire vers le nord et ses quartiers riches, et tourne le dos au sud, où vivent les plus pauvres.
/ In Quito, the statue of the Panchillo’s virgin divides the city in two. She directs her face and smile to the north and rich neighborhoods, and turns her back to the south, where the poorest people live.

Baltazar Ushka, el tiempo congelado ~ Igor y José Antonio Guayasamin – Equateur – 2008 – 22′ – Court-métrage
Baltazar est le dernier porteur de glace du volcan Chimborazo, le plus haut volcan du monde par rapport au centre de la terre.
/ Baltazar is the last ice carrier of the Chimborazo’s volcano, the highest volcano in the world from the center of the earth.

Con mi corazon en Yambo ~ Maria Fernando Restrepo – Equateur – 2011 – 140′ – Documentaire
Quito. Le 8 janvier 1988, les frères Santiago, 17 et 14 ans, disparaissent dans d’étranges circonstances.
/ Quito. On 8 January 1988, the Santiago brothers, 17 and 14, disappear under mysterious circumstances.

Derrière les collines – Samanta Yépez – Equateur/Colombie/France – 2012 -42′- Documentaire
Des observateurs internationaux se rendent en Colombie pour enquêter sur les crimes d’état. La réalisatrice les accompagne et, caméra à l’épaule, recueille la parole de ceux qui témoignent de la mort de leurs proches.
/ International observers visit Colombia to investigate on states’s crimes. The director follow them and handholding camera, collects the word of those who witness the death of their loved ones.

Labranza oculta ~ Gabriela Calvache – Equateur – 2010 – 65′- Documentaire
C’est l’histoire de la restauration d’une maison coloniale de Quito. Ce document accompagne les travailleurs qui sont dans l’anonymat, alors que ce sont eux qui bâtissent l’histoire.
/ This is the story of the restoration of a colonial house in Quito. This document accompanies the workers who are anonymous, so they are the ones who build the story.

La churona ~María Cristina Carillo – Equateur – 2010 – 82′ – Documentaire
La dévotion à la vierge de Cisne est une des manifestations religieuses les plus populaires en Equateur. Depuis plus de trois siècles, la Churona suscite l’adoration de milliers d’Equatoriens qui, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, remplissent leur devoir spirituel.
/ Devotion to the Virgin of Cisne is one of the most popular religious events in Ecuador. For more than three centuries, Churona arouses adoration of thousands of Ecuadorians, within and outside the country fulfill their spiritual duty.

La separación ~ Samanta Yépez – Equateur/Espagne / France – 2005 – 52′ -Documentaire
Pépin, Fausto, Fabian et Soraya, jeunes immigrés équatoriens habitant en Espagne, vivent l’expérience de l’exil et du déracinement. Au quotidien, ils nous dévoilent le lien vital qu’ils s’attachent à maintenir avec leurs familles et leurs pays, pour mieux supporter le déchirement de la séparation.
/ Pépin, Fausto, Fabian and Soraya young Ecuadorian immigrants living in Spain, live the experience of exile and displacement. In everyday life, they reveal to us the lifeline they strive to maintain with their families and their countries, to withstand better the tearing of the separation.

Pescador ~ Sebastián Cordero – Equateur – 2011 – 96′- Fiction
Blanquito est un jeune pêcheur du Matal, petit village de pêcheur sur la côte. Il rêve d’en partir. Un matin, des caisses en bois apparaissent échouées sur la plage. C’est de la cocaïne.
/ Blanquito is a young fisherman of Matal, a small fishing village on the coast. He is dreaming of leaving. One morning, wooden boxes appear washed up on the beach. This is cocaine.

Section spéciale : WIDE

All that I love ~ Jacek Borcuch – Pologne – 2009 – 95′

La Pologne. Printemps 1981. L’époque est à la contestation. Quatre amis qui n’aiment rien tant que gratter leurs guitares et maitryser les fûts de batterie créent un groupe. Leur passion ? Le rock. Le punk rock, plutôt : Anarchy ! No future ! Et tous ces slogans revigorants… Dans les rues, le syndicat Solidarité de Lech Waleza déclenche des grèves massives. L’époque est à la répression. Et le punk rock n’est pas très bien vu des autorités.
/ Poland. Spring 1981. It is the time of protestation. Four friends who like nothing better than scratching their guitars and and mistreat their drums, create a group. Their passion? Rock. Punk rock, rather: Anarchy! No future! All these refreshing slogans… In the streets, the Union Solidarity Lech Waleza triggers massive strikes. It is the time of repression. And punk rock is not very well seen by the authorities.

Hide your smiling faces ~ Daniel Patrick Carbone – USA – 2013 – 80′
Après une tragédie survenue dans leur voisinage, dexu frères adolescents s’interrogent sur le mystère de la nature, de la vie et de celui de la mort. Hide You Sminling Faces est une exploration de la vie dans L’Amérique rurale à travers le regard déformant de la jeunesse.
/ After a neighborhood tragedy, two adolescent brothers confront changing relationships, the mystery of nature, and their own mortality. Hide Your Smiling Faces is an atmospheric exploration of rural American life through the often distorted lens of youth.

La maison de la Tourelle ~ Eva Neymann – Ukraine – 2012 – 79′
Hiver 1944. Une mère et son fils de huit ans traversant l’Union Soviétique à bord d’un train pour rejoindre leur famille. Au cours du voyage, la mère tombe gravement malade et doit être hospitalisée d’urgence. L’enfant se retrouve alors livré à lui-même dans une ville inconnue et rapidement confronté au règne de la misère et l’indifférence.
/ Winter 1944. A mother and her eight year old son through the Soviet Union aboard a train to join their family. During the trip, the mother falls seriously ill and needs to be urgently hospitalized. The child finds himself left alone in an unfamiliar city and will be quickly confronted to the reign of misery and indifference.

L’étoile du jour ~ Sophie Blondy – France – 2013 – 98′
Un petit cirque et sa troupe sont échoués dans les dunes, au bord de la mer du Nord. Les spectateurs sont rares. Angele, la danseuse, vit avec Elliot, le clown acrobate hanté par sa conscience. Heroy, le directeur du cirque, cruel et schizophène, n’est pas insensible aux charmes de la danseuse. Heroy demandera à Zephir le magicien et à Zohra, la gitane, de l’aider à conquérir le coeur d’Angele. Mais cette conquête résistera-t-elle au secret qui lie Zephyr à Heroy.
/ A small circus and its troupe are stranded in the dunes, along the North Sea. Spectators are rare. Angele, a dancer, lives with Elliot, the acrobatic clown haunted by his conscience. Heroy, director of the circus, cruel and schizophrenic, is not immune to the charms of the dancer. Heroy asks Zephir magician and Zohra, gypsy, to help him to win the heart of Angele. But is this conquest will resist the secret that binds Zephyr to Heroy ?

Only in New-York ~ Ghazi Albuliwi – Usa/France – 2013 – 96′
Arafat, un New-Yorkais arabe de trente ans, habite chez ses parents qui veulent absolument lui trouver une épouse musulmane. Il rencontre Kenny, un célibataire, beau parleur, qui devient son manager. Selon Kenny, pour arafat la seule solution est de quitter la maison de ses parents. Mais sans argent et sans emploi, c’est impossible. Alors Kenny a une idée : un mariage avec une israélienne pour acquérir la carte verte de résidant permanent.
/ Arafat, a thirty year old Arab New Yorker, lives at home with his parents who are desperate to find him a Muslim bride. Horny and lonely, he tries the New York dating scene with zero luck. Then he meets Kenny, a smooth talking single New Yorker who becomes his wingman. According to Kenny the only solution for Arafat is to move out of his parents house. With no money or job, Arafat can’t afford to move out. Then Kenny proposes an idea: a Green Card marriage for money! But with an Israeli girl…

Un p’tit gars de Ménilomntant ~ Alain Minier – France – 2011 – 90′
Un homme sort de prison après avoir passé 15 ans derrière les barreaux et retrouve son quartier complètement changé. Celui-ci va tenter de reprendre sa place dans un monde qui ne répond pas aux même règles. Ayant vécu toute sa jeunesse à Ménilmontant, Alain Minier a réalisé un film à la fois policier et sociologique, qui dépeint la réalité de ce quartier, avec la poésie qui se dégage de chacune de ses ruelles ou de ses points de vue, et l’essor d’une délinquance extrêmement jeune.
/ After 15 years in prison, Jo returns to his former neighborhood – Menilmontant, a collection of high rise estates on the gritty outskirts of Paris. What used to be his patch, has completely changed; new gangs and new codes now rule this place. Jo finds it difficult to settle back into life on the outside, especially when he discovers that the woman he used to love is the mother of a 14 year old boy. Ultimately Jo must come to terms with his shady past and the endless settling of scores.

Section spéciale : Jean-Pierre Mocky

Le renard jaune ~ Jean-Pierre Mocky – France – 2013 – 84′

Charles Senac, auteur d’un unique roman mais couronné du Prix Goncourt, se fait détester par les habitués du bar-restaurant « le Renard jaune » qu’il insulte régulièrement. Un matin, il est retrouvé mort chez lui. Pour l’inspecteur Giraud, il est clair que le coupable se trouve parmi les clients du « Renard jaune ».
/ Charles Senac, author of a single novel but crowned the Prix Goncourt, is hated by the regulars at the bar-restaurant « Yellow Fox » insult it regularly. One morning he was found dead at his home. For Inspector Giraud, it is clear that the culprit is among the customers of the « Yellow Fox. »

À mort l’arbitre ~ Jean-Pierre Mocky – France – 1983 – 85′
À l’approche d’un match de football important, un dispositif de police, dirigé par l’inspecteur Granowski, aidé par la jeune stagiaire Philippon, est mis en place pour éviter tout débordement. Les supporters des « jaunes et noirs », déchaînés et racistes, menés par Rico, le leader, arrivent au stade. Le match commence assez bien, lorsque l’arbitre, Maurice Bruno (dont la petite amie, Martine, journaliste, assiste à la rencontre dans les tribunes, aux côtés de Rico et sa bande) siffle un penalty entraînant la défaite des « jaunes et noirs », entraînant ainsi une bagarre entre les supporters des deux camps.
/ The run-up to an important football match police mount an operation to prevent trouble breaking out between rival fans. The operation is led by inspector Granowski and a young trainee, Philippon. The supporters of one of the teams, the violent and racist jaunes et noirs (yellow and blacks), arrive at the stadium, led by their leader Rico. During the game, the referee, Maurice Bruno, awards a penalty, resulting in the jaunes et noirs losing the match, and leading to fighting between the two sets of supporters.