Senghor à l’honneur

Lire hors-ligne :

Une biographie et une anthologie mettent le « poète-président » à l’honneur.

Par l’ampleur de sa documentation et sa finesse d’analyse, Vie de Léopold Sédar Senghor du professeur Janet G. Vaillant se distingue parmi les nombreux ouvrages consacrés au poète sénégalais à l’occasion du centenaire de sa naissance. Le sous-titre du livre – Noir, Français et Africain – souligne toute la complexité de l’homme, que nous avons simplifié jusqu’à la caricature. Or, en situant l’œuvre et l’itinéraire de Senghor dans ces différents contextes d’énonciation, Janet Vaillant éclaire aussi bien l’Afrique postcoloniale que la France des années trente, montrant par là même les multiples facettes de Senghor. Cette capacité de contextualisation, Janet Vaillant la doit à sa formation d’historienne et de slavophile. Car bien avant de rédiger cette biographie, elle a soutenu à Harvard un doctorat en études politiques qui portait sur la comparaison de la Négritude de Léopold Sédar Senghor avec le mouvement slavophile russe du XIXe siècle. D’où ce va-et-vient réussi entre l’histoire, la politique, la vie intellectuelle et la production poétique. Il s’agit en somme d’une biographie intellectuelle qui fera date dans les études senghoriennes, tout comme a fait date l’ouvrage d’Armand Guibert publié en 1960 dans la mythique collection « Poètes d’aujourd’hui » de Seghers et que vient de mettre à jour Nimrod. Redonnant vie au texte de Guibert, le poète tchadien qui revendique l’héritage de Senghor médite sur ce qu’il appelle « le poème à l’épreuve du pouvoir » et revient longuement sur les relations entre l’enfant de Joal et Tchicaya U Tamsi, et plus précisément sur les ambiguïtés de la préface d’Epitomé. De la sorte, Nimrod prolonge habilement son dialogue d’outre-tombe avec son modèle, débuté en 2003 avec Le Tombeau de Léopold Sédar Senghor (éd. Le Temps qu’il Fait).

Vie de Léopold Sédar Senghor. Noir, Français et Africain, de Janet G. Vaillant. Traduit de l’américain par Roger Meunier, Karthala – Sephis, 2006.
Léopold Sédar Senghor, d’Armand Guibert et Nimrod, Seghers, 2006.///Article N° : 4506

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article




Laisser un commentaire