The chronic : La longue marche

Lire hors-ligne :

Ce 28 août 2013, le rêve de Martin Luther King a 50 ans. Capitaine Alexandre, du Collectif On A Slamé Sur La Lune, lui rend hommage.

Dédié à toutes celles et tous ceux qui pensent que les rêves et les idéaux construisent le monde.
Dédié à Ange, Maëlle et Léa dont les sourires sont des soleils qui flamboient et accrochent l’horizon infini…
De la liberté. FREEDOM, what else ?

On marche
On marche
Et même quand rien ne marche
On marche encore
D’Atlanta à Washington
Des bidonvilles de Brazzaville
Aux ghettos de Soweto
Rosa, Révérend, frère Malcolm
Patrice, Nelson
Rassurez-vous
Vos enfants suivent vos paroles
Et marchent sur vos pas

Vers l’horizon infini
De la liberté

La liberté
Encore et toujours
La liberté
Chère à vos cœurs
La liberté
Marquée au fer rouge
Dans la chair de notre peuple Noir
La liberté
Inscrite dans nos gènes
Indigènes
Et notre ADN

Hommes de paix
Dissidents
Résistants
Dormez peinards
Et n’ayez crainte
Vos enfants suivent vos paroles
Et marchent sur vos pas
Vers l’horizon infini de la liberté
La liberté
Encore et toujours
La liberté
Freedom

What else ?

Liberté
Entends-tu nos chants d’espoir ?
Ce sont les mêmes qui déjà s’élevaient
Au-dessus des champs de coton
Liberté
Nous marchons vers toi
Depuis 400 ans

Et même si les temps ont été durs
Et le sont encore
Parfois
Jamais nous n’avons perdu
Et jamais nous ne perdrons la foi
Nous marchons vers toi

Liberté
Belle, rebelle et fraternelle
Liberté
Terre de mille et une merveilles

Liberté
Noir soleil
Resplendissant comme un joyau de feu
Liberté
Don de Dieu
Dont le cri de tonnerre tourné vers les cieux
Est né de la révolte
Et a enfanté la force, la lutte, et le sens

Liberté
Nous marchons vers toi
Depuis 400 ans
Et même si les temps ont été durs et le sont encore
Parfois
Jamais nous n’avons perdu notre âme
Et jamais nous ne perdrons notre flamme

Demain sera
Jour de noces
Après des siècles d’infidélité
Nos rêves enfin épouseront la réalité
Et nos gosses
Témoins seront de l’avènement d’un nouveau jour
Alors
Les fils et filles du Nord et du Sud
Assis à la même table
Celle de la fraternité
Partageront
Le pain
Le vin
Et l’humanité

Demain sera

Merci
Rosa Parks
À toi je pense inconsciemment
Chaque fois que je monte dans un bus
Et que je m’assois où bon me semble
Merci
Martin Luther King
Aujourd’hui encore ton rêve rassemble
We have a dream
Et ce rêve épousera la réalité
By any means necessary

Merci
Frère Malcolm
Merci
Muhammad Ali
Pour ta fierté et ta liberté de ton
Ton insolence et ton arrogance
Merci
Barack Husssein
Tu casses la baraque
Bon vent
Et quoi qu’il arrive
Merci pour l’élan et l’inspiration
Yes we can
Yes you can
Ange, Maelle, Léa
Vous avez le droit de rêver
Et de tout espérer

Merci
Mandela
Pour toutes ces années sacrifiées
Pour la liberté de ton peuple
Merci
Pour ton abnégation et ta foi
Merci
Sankara, Lumumba
Pour votre courage politique
Vos prises d’opposition
Et votre sens du devoir
Merci
N’krumah
God bless the USA
United States of Africa
Tu vois, ton panafrican dream
A traversé le temps et les frontières d’Accra

Chers poètes, historiens, artistes
Professeurs d’espérance
Vos univers respectifs
Enveloppent le monde noir
De providentielle beauté
À partager avec la terre entière
Césaire
Damas
Fanon
Métellus
Senghor
Glissant
Frankétienne
Baldwin
Vos armes miraculeuses
Sont entre de bonnes mains

Pour ma part
Humblement
Je continuerai d’écrire encore
Jusqu’à l’amor
Jusqu’à la mort
Pour que notre nation nègre
Irradie la planète de la lumière de sa culture
Et qu’elle décrive elle-même
Sa propre histoire
Merci
Cheikh Anta Diop
Merci
Ali Farka Touré
Pour le blues de tes notes
Chanté du Mali au Mississipi
Merci
Billie Holiday
Nina Simone
Pour vos chants de protestations
Contre la ségrégation
Femmes belles et rebelles
Insoumises
Vous êtes des soleils noirs
Vous êtes des soleils noirs
Vous êtes
Des soleils noirs
Vos voix résonnent en nos cœurs
Et « Strange fruit »
Qui nous ancre dans l’histoire du peuple Noir
Nous rappelle
Que nous marchons
Depuis tout ce temps
Quatre siècles
De marche
À l’ombre de la justice, de la paix et de l’égalité

Quatre siècles
De marche
Couverts d’opprobres, d’injures et de boue
Mais nous avons toujours su nous relever
Nous élever
Et nous sommes toujours debout
Libres de rêver
D’espérer
Et de croire
Que demain sera différent

Merci
Bob Marley
Fela Kuti
Pour la puissance de votre sique
Et vos hymnes à la résistance
Repris en chœur de Lagos à Kingston
We get up
We stand up
And nobody but ourselves
Can chakala our dreams again

On marche
On marche
Même quand rien ne marche
On marche encore
Vers l’infini horizon de la liberté

Nous marchons
En quête de nous-mêmes
Et à la rencontre de l’Autre
Qui loin de nous appauvrir
Nous enrichit de sa différence

À condition qu’il ne nie pas
Et respecte la nôtre
À condition qu’il ne nie pas
Et respecte la nôtre
Nous marchons
Nous marchons
Même quand rien ne marche
Nous marchons encore
Sur le grand boulevard des bouleversés
Et en direction du Carrefour des cultures
Nous marchons encore
Vers la liberté

Freedom
What else ?

La liberté
Chère à nos cœurs
La liberté
Marquée au fer rouge
Dans la chair de notre peuple noir
La liberté
Inscrite dans nos gènes
Indigènes
Et notre ADN

Notre liberté
Qui se confond
Avec celle de l’Autre
Cet Autre que nous appelons
Au partage et A la fraternité

Merci
Louis Armstrong
I’m strong

Je suis fort de notre histoire
Je la porte en moi
Comme je porte ma croix, et mes souffrances
À bras-le-corps
Comme je porte mes dreads
Avec la fierté de ceux qui savent
D’où ils viennent
Et ce qu’ils doivent à leur ascendance

AND I THINK TO MYSELF
WHAT A WONDERFUL
BLACK WORLD

///Article N° : 11755

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les images de l'article
Martin Luther King en 1964 © Wikimedia Commons




Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire