Tous les articles

Tous les articles en lien avec Mon amie Victoria, de Jean-Paul Civeyrac

  • « They believed in this court ! »
    Abderrahmane Sissako’s « Bamako », officially selected out-of-competition at the 2006 Cannes Festival, was such a success with the festival-goers that for the second screening, after more than an hour’s wait, many people d…
  • Shooting Dogs
    « This film is based on real events and shot on the same spot where they happened ». This warning at the beginning of the film finds an echo before the final credits where pictures of the laughing faces of the film’s Rwand…
  • Hotel Rwanda
    Paul Rusesabagina is Hutu and is in charge of one of Kigali’s biggest hotels. Letting about a thousand Tutsis take refuge there during the 1994 Genocide, he succeeds in stopping the Hutu militia from coming to slaughter …
  • Daratt (Saison sèche) / Daratt (Dry season)
    In this film, there is tension that Hitchcock would have appreciated. Yet, Daratt is a film in which there is practically no music or dialogue and in which time is drawn out. But the heat of the dry season stimulates sen…
  • 100 Days (Cent jours)
    100 Days, a fiction that deals with the massacres perpetrated in a church in Rwanda, exposes horror by showing it crudely. The images and editing are efficient; the suspense is maintained before the massacre, which is sh…
  • Après (un voyage dans le Rwanda) / After (a journey through Rwanda)
    A well-known documentary maker who has never set foot in Africa decides to go there to understand what is happening and what happened in Rwanda. He goes there ten years after the Genocide, ready to listen. His first stop…
  • Le Monde, la chair et le diable
    Dans la science-fiction de l’après-guerre, des années 50, le danger c’est l’Autre : les extra-terrestres, les monstres (Godzilla), les démons. Traumatisés par la bombe atomique qu’ils ont forgée et utilisée à deux repris…
  • Delice Paloma
    De film en film, Moknèche répète sa vision d’une Algérie contradictoire, à la fois culturellement ancrée et traversée par l’ailleurs, mais que l’on ne saurait ramener à une opposition tradition / modernité. Revendiquant …
  • L’Amazone candidate
    Rien n’est plus délicat pour le cinéma, fût-il documentaire, que de prendre directement le jeu électoral pour sujet : il est aussitôt soupçonné de partialité. Déjà, l’Algérien Malik Bensmaïl avait suivi dans Le Grand jeu…
  • Un dimanche à Kigali (A Sunday in Kigali)
    Un dimanche à Kigali, an adaptation of a novel by Gil Courtemanche, is more a film about a Quebecker journalist’s love for Africa than about the Rwandan Genocide. However, the will to evoke the genocide is obvious from t…
  • For a thought-out cinema
    You like calling African cinema the « cinema of schizophrenia ». Why is that? I’m referring to an article I wrote, entitled From militant cinema to schizophrenic cinema: it’s a cinema which, without saying it, leaves the …
  • « I couldn’t leave Rwanda without taking action ».
    Sometimes in April is not about « dealing with a big subject », unlike in many other political films. Is it more about a necessity? No, it was more complex than that. I wasn’t looking to make a film about the Rwandan gen…
  • Sometimes in April
    Sometimes in April clearly differs from the other fictions made on the Rwandan Genocide (100 days, Hotel Rwanda, Shooting Dogs) by its will to be complex. The other films had based their stories on heroes trying to overc…
  • La Maison de Mariata
    Qu’est-ce que l’exotisme ? Une idée de l’Autre, une élaboration de l’étranger, être ou paysage, décor de nos désirs, nos fantasmes, nos utopies. Une image en somme. L’exotisme demande des cartes postales : ces décors où …
  • Momo le doyen
    Les documentaires de Laurent Chevallier sont toujours bâtis sur sa relation émotionnelle et forte avec une personne remarquable. Dès Djembefola (1992), il suivait les pas de Mamady Keïta dans son village natal, et après …
  • Un dimanche à Kigali
    Adapté d’un roman de Gil Courtemanche, Un dimanche à Kigali n’est pas tant un film sur le génocide rwandais que sur la relation (amoureuse) d’un journaliste québécois avec l’Afrique. Pourtant, la volonté d’évoquer le gén…
  • Rétrospective à Côté court : le renouveau marocain
    La rétrospective 1995-2006 de films courts marocains proposée par le festival Côté court en Seine-Saint-Denis du 28 mars au 6 avril 2007 est un événement. Placée sous le signe du renouveau, c’est bien sur les recherches …
  • In between the substance and the public
    Ezra was crowned with the « Étalon d’or de Yennenga » at the Fespaco 2007 film festival with general approval. Meeting with Newton Aduaka a few days before the ceremony in Ouagadougou.How did you come to make this film whi…
  • Carthage 2006 : la critique tunisienne face aux films tunisiens
    En guise de compte rendu tardif de la 21e session des Journées cinématographiques de Carthage qui se sont tenues à Tunis du 11 au 18 novembre 2006, je me suis penché sur les critiques parues dans les journaux tunisiens p…
  • Sénégalaises et islam
    Révélée en 2005 par un court documentaire très réussi, Mon beau sourire, sur le tatouage des gencives, Angèle Diabang-Brener poursuit sa démarche en se mettant à l’écoute de femmes sénégalaises dans leur rapport à l’isla…
  • We feed the World – Le Marché de la faim
    Le documentaire de Wagenhofer sort peu après Notre pain quotidien de cet autre autrichien, Nicolaus Geyrhalter, qui traite du même sujet mais très différemment, puisque sans dialogue ni commentaire. Les deux films livren…
  • Fespaco 2007 : substance et public, difficile alchimie
    Sous la présidence du cinéaste camerounais Bassek Ba Kobhio, le jury de la 20ème édition du Fespaco qui s’est tenu du 26 février au 3 mars 2007 à Ouagadougou (Burkina Faso) a joué d’audace tout en décernant le grand prix…
  • Il va pleuvoir sur Conakry
    C’est d’avion que nous découvrons Conakry sur un air de rap durant le générique, mais c’est sur l’eau de la mer qu’il se termine : c’est bien dans la ville que nous plongeons mais c’est aussi dans le sentiment, voire la …
  • Entre substance et public
    C’est avec l’approbation générale qu’Ezra a été couronné par l’Etalon d’or de Yennenga au Fespaco 2007. Rencontre quelques jours avant la remise du prix avec Newton Aduaka à Ouagadougou.Comment en êtes-vous venu à faire …
  • Ezra
    On n’entend que le bruit des oiseaux. Un enfant en habits scolaires court le long d’une rivière et traverse un pont. Bruit des pas sur le pont métallique. Caméra sur les jambes qui courent. Paisible halte au milieu. Une …
  • Cinema: an audience but no market
    One commonly held view is that there’s no market for African cinema. It’s true that those few films that are produced have a hard time catching on in the North. In the South, it’s even worse: movie theatres are closing, …
  • Quelle coopération culturelle entre les États ACP ?
    En octobre 2006, se sont déroulés dans la capitale dominicaine, Saint-Domingue, la Seconde réunion des ministres de la Culture ACP et le premier Festival ACP. Ces deux événements témoignent de l’intérêt grandissant des É…
  • « Conditionner l’aide à une implication des États »
    Producteur burkinabè reconnu, Toussaint Tiendrebeogo a dirigé le programme d’aide à la diffusion Africa Cinémas du plan Images Afrique mis en place par le ministère français des Affaires étrangères, l’Union européenne et…
  •  » Il faut investir l’informel « 
    Directeur du nouveau festival de films documentaires Dockanema à Maputo, Pedro Pimenta réunit une longue expérience de producteur indépendant dans une région dorénavant marquée par l’influence de l’Afrique du Sud. Il ins…
  •  » Le prix à payer « 
    Le nouveau président de la Fédération panafricaine des cinéastes (la Fepaci), Charles Mensah, par ailleurs directeur du Centre du cinéma gabonais, dresse ici un état des lieux des cinémas africains et des perspectives de…
  • Cinéma : un public sans marché
    « Le cinéma africain n’a pas de marché », entend-on un peu partout. Effectivement, les rares films produits ont du mal à percer au Nord tandis qu’au Sud, le tableau s’assombrit : les salles ferment, le piratage fait la loi…
  • Si le vent soulève les sables (Sounds of Sand)
    Nouvel avatar du regard réducteur que développent avec les meilleures intentions du monde des réalisateurs ou réalisatrices occidentaux lorsqu’ils prennent l’Afrique comme décor de leur propre fiction, Si le vent soulève…
  • Au nom de la liberté (Catch a Fire)
    Un thriller politique : c’est ainsi qu’est racontée la vie bien réelle de Patrick Chamusso, qui fut combattant de la branche armée de l’ANC, le MK (Mkhonto we Sizwe, la « lance de la nation ») et a finalement passé dix ans…
  • Lettre du Sahara (Lettere dal Sahara)
    Découragé par la bureaucratie du système de production, Vittorio de Seta, cinéaste dont les documentaires sur les paysans italiens ont marqué le cinéma mondial, n’avait pas tourné depuis longtemps et préféré cultiver ses…
  • Questions à la terre natale
    C’est par la belle voix de Samba Félix N’Diaye que débute ce documentaire : par le hublot de l’avion, la descente sur Dakar. Il rentre au pays. Et en quelques images chaotiques du centre-ville, le pose comme un cauchemar…
  • Angano… Angano, nouvelles de Madagascar
    Réalisé en 1989 et sortant en mars 2007 en dvd, ce documentaire avait recueilli toutes les éloges lors de sa diffusion sur La Sept-Arte et dans les festivals où il ramassa de nombreux prix. Il n’a pas pris une ride et en…
  • J’en ai vu des étoiles (Choft Ennoujoum fil Quaïla)
    Dans la boxe, on dit qu’il faut « cadrer » son adversaire, c’est-à-dire choisir un angle et une bonne distance. C’est exactement ce que fait Hichem Ben Ammar qui affirme avec ce nouveau documentaire dans la lignée de Cafic…
  • Festival du film amazigh 2007 : une nouvelle génération algérienne
    La 7ème édition du festival national annuel du film amazigh (berbère) a eu lieu à Tlemcen, Algérie, du 11 au 15 janvier 2007. Festival itinérant, il avait déjà été organisé à Alger en 1999, puis à Tizi Ouzou, Oran, Bobig…
  • Tarfaya (Bab Labhar)
    Tarfaya est le film d’un instant. Le temps s’est arrêté à Tarfaya, ce village entre sable et mer avec pour seul horizon Fuerteventura, les Canaries, cette Europe dont les lumières de fêtes narguent ceux d’ici. Car ici, t…
  • Making of
    Jamais dans les cinémas arabes un réalisateur n’avait aussi directement proposé au spectateur de cesser de l’être pour partager les interrogations de sa démarche de création. Interrompant son récit à trois reprises, Bouz…
  • « Cette guerre, on l’a déjà gagnée car ce que nous faisons s’inscrit dans l’éternité »
    Nous avons déjà insisté dans notre critique du film sur l’importance de Daratt pour le temps présent. Nous accompagnons sa sortie le 27 décembre 2006 sur les écrans français par cet entretien en profondeur sur ce film qu…
  • Apt 2006 : pédagogie du cinéma
    5663 spectateurs en six jours et 18 films, dont 2703 aux séances scolaires, ce sont 1394 spectateurs de plus qu’en 2005, dont 850 scolaires. La 4ème édition du Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt a connu du 7 au…
  • Mauvaise foi
    Clara & Ismaël. Tout un programme : deux beaux prénoms unis pour la vie, quête d’un bonheur ineffable, scandé par les jouissances mutuelles de ces amants réguliers des Temps modernes. Un prof de musique musulman & une ps…
  • Daratt (Saison sèche)
    Il y a dans ce film une tension qui n’aurait pas déplu à Hitchcock. Pourtant, Daratt est un film pratiquement sans musique, avare de dialogues, où le temps s’étale. Mais la chaleur de la saison sèche aiguise les sensatio…
  • L’Ombre de Liberty
    Un mystérieux franc-parleur parasite les ondes de la radio nationale : Liberty. Son verbe est incantatoire, une harangue poétique engageant à la résistance, une fenêtre vers l’espoir face aux « tyrans qui meurent dans leu…
  • Rencontres « Maintenant l’Afrique ! » : entre amer réveil et lueurs d’espoir
    En attendant la parution du prochain numéro d’Africultures (n°69, à paraître en décembre 2006 et réalisé en partenariat avec CulturesFrance), consacré à l’économie de la culture en Afrique et qui présentera des synthèses…
  • « Allez, Yallah ! »
    Le film s’ouvre sur un carton signé du philosophe Michel Serre : « Pendant les incendies de forêt, le feu et ses flammes, le crime des pyromanes, l’héroïsme des pompiers… nous fascinent. Qui parle des planteurs d’arbres ?…
  • Kigali, des images contre un massacre
    En avril 1994, Jean-Christophe Klotz est un JRI, un journaliste reporter d’images, qui donc filme ses sujets. Il travaillait pour des agences indépendantes, Sigma, Gamma, etc. Il est donc au Rwanda pour faire des images …
  • « Je ne pouvais quitter le Rwanda sans rien faire »
    Avec Sometimes in April, il ne s’agit pas comme dans beaucoup de films politiques, de « traiter d’un grand sujet ». Est-ce plutôt le sentiment d’une nécessité ? Non, cela a été plus complexe. Je n’ai pas cherché à faire u…
  • WWW – What a Wonderful World
    Cela commence par un générique à la James Bond des années 60. L’énigmatique tueur à gage incarné par le réalisateur lui-même fait davantage penser à Goldfinger qu’à un quelconque personnage de film marocain. Le film osci…