Le 72ème festival de Cannes et la parité

Print Friendly, PDF & Email

Alors que Mati Diop est la première réalisatrice d’Afrique noire à être en compétition officielle avec son film Atlantique qui sera projeté le 16 mai, et que quatre films sur 21 de la compétition officielle sont réalisés par des femmes, le Festival de Cannes communique sur son chemin vers la parité.

Bill Murray, Iggy Pop, Selena Gomez, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloé Sevigny… Les stars ne manquaient pas pour monter le célèbre tapis rouge du Palais des festivals pour cette 72e édition. Un tapis tout neuf qui sera changé plusieurs fois durant le festival pour rester impeccable pour chaque soirée de gala où les hommes sont obligatoirement en smoking et les femmes en robe de soirée. Tous les films en compétition ont cet honneur. Les costumes traditionnels sont acceptés, si bien que les Africains sont souvent habillés de chatoyante façon, ce qui relève le niveau de cet océan de noir des hommes !

« Nous déclarons ouvert le 72e Festival international du film de Cannes » : c’est à l’actrice et chanteuse Charlotte Gainsbourg et l’acteur Javier Bardem que revenait cette année la mission de prononcer la fameuse phrase. Ils l’ont fait en français et en espagnol.

Auparavant, Alejandro Gonzalez Iñarritu, le réalisateur mexicain aux cinq Oscars et président du jury, a déclaré s’attendre à une édition de grande qualité. « La sélection de cette année ne pourrait pas être plus enthousiasmante pour moi. (…) Cette dizaine va être un voyage qui va nous transformer, tous les membres du jury ».

Une rude sélection

Pour la deuxième année consécutive, la fameuse palme d’or ne sera pas annoncée un dimanche. En 2018, les dates du Festival avaient été décalées en raison de la Coupe du monde de football. Cette année, la Croisette a dû s’adapter aux élections européennes du 26 mai.

La vingtaine de films en compétition officielle ont été choisis parmi 1845 longs métrages proposés à la sélection. Ce chiffre se maintient depuis cinq ans après avoir nettement augmenté lors des quinze dernières années. Le nombre de films soumis était de 1916 en 2018, 1885 en 2017, 1843 en 2016, 1872 en 2015, 1809 en 2014, 1858 en 2013, 1779 en 2012, 1702 en 2011, 1665 en 2010.

Au niveau des courts métrages, 4240 ont été reçus et 11 sélectionnés en 2019, contre 4274 courts métrages reçus et 8 sélectionnés en 2018, 4766 courts métrages reçus et 9 sélectionnés en 2017, 4991 courts métrages reçus et 10 sélectionnés en 2016.

Il est frappant de constater que le festival n’hésite pas à prendre des premiers films en sélection officielle : au nombre de 8 cette année, ils étaient 7 en 2018, 11 en 2017, 7 en 2016, 8 en 2015, 5 en 2014. La compétition pour la Caméra d’or (qui récompense un premier long métrage et est décernée lors du palmarès) réunit cette année 26 longs métrages venus de la Sélection Officielle, de la Semaine de la Critique, de la Quinzaine des Réalisateurs.

39 pays sont représentés en production/ co-production en 2019 (longs et courts métrages). Ils étaient 35 en 2018, 42 en 2017, 27 en 2016, 22 en 2015, 28 en 2014.

Le long chemin vers la parité

Ce fut le gros reproche fait aux sélectionneurs durant les dernières éditions : une programmation essentiellement masculine. Pour répondre à cette polémique, le festival a publié des chiffres détaillés en termes de pourcentages. C’est ainsi que l’on trouve 66 femmes dans l’équipe parisienne du Festival, au complet à partir de chaque mois de janvier (109 personnes en tout). Une fois arrivée à Cannes, l’équipe se renforce considérablement avec 865 personnes supplémentaires, dont 46% de femmes. Au total, l’équipe 2019 se compose donc de 974 personnes, 468 femmes, 506 hommes, soit une proportion de salariées de 48%.

Ainsi qu’annoncé en début d’année, le comité de Sélection compte 4 femmes (Virginie Apiou, Stéphanie Lamome, Guillemette Odicino, Marie Sauvion) et 4 hommes (Paul Grandsard, Laurent Jacob, Eric Libiot, Lucien Logette). Par ailleurs, Stéphanie Lamome a rejoint Christian Jeune, directeur du Département Films, en janvier 2019 comme conseillère artistique.

Dans les quatre jurys, les Présidences ont été désignées de façon paritaire : – Compétition : Alejandro González Iñárritu – Un Certain Regard : Nadine Labaki – Caméra d’or : Rithy Panh – Courts métrages et Cinéfondation : Claire Denis

La composition des quatre jurys est la suivante : – Compétition : 4 hommes, 4 femmes (et, pour la première fois, 3 réalisatrices), – Un Certain Regard : 2 hommes, 2 femmes, – Caméra d’or : 2 femmes, 2 hommes, – Courts métrages et Cinéfondation : 3 hommes, 1 femme.

Et pour la première fois, le Festival a procédé à un comptage systématique des réalisatrices soumettant un film à sa Sélection. Ainsi : 26% des longs métrages inscrits et soumis à une sélection à Cannes ont été réalisés par une femme. 32% des courts métrages inscrits pour la compétition ont été réalisés par une femme. 44% des films d’écoles inscrits pour la compétition de la Cinéfondation ont été réalisés par une femme. Ces trois chiffres, représentant trois « générations » de cinéastes, sont explicites car ils montrent que les femmes sont en train de prendre une place plus importante à l’avenir.

20 réalisatrices font partie de la Sélection officielle 2019 dont 4 en Compétition, 8 Un Certain Regard, 3 en Séances spéciales, 5 en compétition des courts métrages. Elles étaient 11 réalisatrices en 2018, 12 en 2017, 9 en 2016, 6 en 2015.

On peut noter que les deux ouvertures respectent la parité avec le film de Jim Karmusch en Compétition et celui de Monia Chokri à Un Certain Regard.

La Compétition réunit 4 réalisatrices et 17 réalisateurs, soit 19%. Un Certain Regard réunit 8 réalisatrices et 11 réalisateurs soit 42%. Les Séances spéciales réunissent 3 réalisatrices et 8 réalisateurs soit 27%. La compétition de courts métrages réunit 5 réalisatrices et 7 réalisateurs soit 42%. La Caméra d’or rassemble 13 réalisatrices et 12 réalisateurs, soit une proportion de 52%. Parmi elles, 8 viennent de la Sélection officielle, soit 61,5%.

Au total, 19 des 69 films (longs et courts métrages) de la Sélection officielle sont réalisés par des femmes soit 27,5%.

On attend les chiffres du palmarès…

  • 79
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire