Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le succès de Yellow card

  • Les Enfants de Babel – Trace du Mali
    Il y a ici et là-bas : des foules marchent, dans les rues de Lyon et dans celles d’un village malien. De ce parallélisme naît d’emblée une idée d’égalité mais Les Enfants de Babel va s’employer à réfléchir sur le contrai…
  • Mafrouza (1 et 2)
    La pauvreté, on connaît ? De multiples reportages nous la montrent sous toutes ses coutures, et nous savons qu’elle est une des choses au monde la mieux partagée, en général sous d’autres cieux. Germaine Tillon faisait l…
  • « Nous étions trop à la traîne de Sembène »
    Perantal (1975), Geti Tey (1978), Le Trésor des poubelles (1989), Dakar-Bamako (1992), Ngor l’esprit des lieux (1995), Lettre à Senghor (1998), Rwanda pour mémoire (2003), Questions à la terre natale (2006) sont autant d…
  • Haïti Chérie
    C’est au début du XXe siècle, sous l’occupation américaine des deux Républiques qui se partagent l’île d’Hispaniola (ce « paradis » que découvrit Christophe Colomb en 1492), qu’ont été massivement recrutés les braceros (co…
  • Panorama des cinémas du Maghreb à Saint-Denis : de l’identité à la diversité
    A l’heure où semble se confirmer l’abandon de la Biennale des films arabes de l’IMA, les manifestations cinématographiques groupant des films du Maghreb gagnent en importance, par leur présence mais aussi par leurs choix…
  • Amina ou la confusion des sentiments
    Voilà une jeune fille de quinze ans qui ne manque pas de caractère ! Elle crève l’écran. Brillante à l’école, bonne comédienne, elle est même embauchée pour jouer à la Comédie française ! Elle jouera Louison dans Le Mala…
  • L’Autre part
    « Je ne peux lui donner le nom de père », dit la mère, qui a écrit un texte touchant pour répondre à la demande de sa fille qui, comme tant d’autres avant elle, réalise un road movie à la recherche de l’absent. Lorsqu’il e…
  • Arezki l’indigène
    Arezki l’indigène fait partie des films produits dans le cadre de la manifestation « Alger capitale de la culture arabe », qui fut, comme l’ « Année de l’Algérie », une manne aussi soudaine que temporaire d’aide à la product…
  • Rome plutôt que vous (Roma wa la N’touma)
    Voilà plus de sept ans que Tariq Teguia porte ce film, partant de ces années du terrorisme islamiste que l’on appelle noires ou terribles. Mais s’il se situe dans ces années-là, c’est bien aussi du présent qu’il parle, t…
  • Algérie, histoires à ne pas dire
    Il en va de Jean-Pierre Lledo comme de tout un chacun : nous nous réveillons tous un matin avec des souvenirs marquants que nous ne pouvons évacuer, histoires d’enfance dont nos rêves nous rappellent qu’elles sont encore…
  • Alger 2008 : nécessité de la critique
    Pour sa cinquième édition, la nuit du Fennec d’Or fait ce que font en France les Sept d’Or : décerner des prix aux productions de télévision algériens (288 productions, dont 80 œuvres dramatiques comportant 46 feuilleton…
  • « Nous représentons une nouvelle humanité »
    Etre ou ne pas être… est un documentaire sur l’afrocentrisme selon le modèle français. Mettant en scène aussi bien la Tribu Ka que Dieudonné, il met en parallèle leur discours avec celui du Mouvement pour une Nouvelle Hu…
  • La Massaï blanche
    Prenez un best-seller autobiographique et commencez le film par « basé sur une histoire vraie ». Rien à dire : on est dans le réel, pourquoi ergoter davantage ? Le livre de Corinne Hofmann a été traduit en 16 langues et ve…
  • FEMI 2008 : quel film caribéen pour quel marché ?
    Le 15ème FEMI, festival international du cinéma de Guadeloupe, qui s’est tenu du 24 janvier au 2 février 2008 au Lamentin et en divers lieux de l’île, accueillait à Pointe-à-Pitre une conférence professionnelle régionale…
  • « Il faut travailler pour la postérité »
    Il va pleuvoir sur Conakry est un film qui n’y va pas de main morte. La première scène est osée, provoque des réactions dans la salle, rend le public dynamique ! Oui, cette scène je l’aime bien car, c’est finalement l’a…
  • « Je voulais faire un film d’amour »
    En voyant La Maison jaune, on ne peut s’empêcher de penser à Une histoire vraie de David Lynch où un vieil homme enfourche aussi un mini-tracteur pour aller retrouver son frère avant la mort. Mais c’est ici un fils mort …
  • Andalucia
    Grand yeux bouche ouverte, Yacine regarde le monde qui l’entoure, éternel étonné, plutôt clown. Mais lorsqu’un homme est agressé dans le métro, il a du mal à être présent. « Roi de l’espace », il ne s’attache pas. Son chez…
  • Le Chaos face à la censure
    Coréalisateur avec Youssef Chahine de Le Chaos, le cinéaste et scénariste Khaled Youssef est venu présenter le film au Festival international du film de Dubaï de décembre 2007, Youssef Chahine n’ayant pu se déplacer pour…
  • « L’Afrique va nécessairement trouver son tempo et son souffle bientôt »
    Lors de l’événement Africamania à la Cinémathèque française, à Paris du 16 janvier au 17 mars 2008, Gaston Kaboré présente une leçon de cinéma. Une version courte de cet entretien est publiée dans le catalogue de l’événe…
  • En attendant les hommes
    Comme dans Traces, empreintes de femmes, son remarquable documentaire sur les femmes kassenas et leurs peintures murales, Katy Lena Ndiaye aborde le travail pictural de femmes africaines en s’intéressant d’abord à elles-…
  • Le Temps d’un film
    Le making-of, exercice obligé des bonus de dvd, censé nous introduire au vécu du tournage pour nous en dire davantage sur le film, n’est souvent qu’un masque de plus, une illusion reconstruite destinée à la promotion plu…
  • Dans la vie
    « Je n’aime pas les gens comme vous ». L’infirmière Salima est d’origine algérienne. Le racisme est présent, insidieux ou carrément frontal. Mais elle sait répliquer. A chaque nouveau client, une nouvelle relation. C’est b…
  • La Maison jaune
    L’émotion : qu’est-ce qui permet à un film de nouer ainsi le ventre et faire pointer la larme à l’œil ? La pudeur. Simplement cette distance, cette épure, ce respect des êtres qu’Amor Hakkar développe d’un bout à l’autre…
  • Dubai 2007 : paillettes et création
    4ème édition d’un festival qui s’impose comme un rendez-vous incontournable des cinémas arabes, le Dubai International Film Festival a réuni du 9 au 16 décembre 2007 bon nombre de stars et de professionnels pour avancer …
  • Whatever Lola wants
    Lola est jolie, 25 ans, postière à New York et passionnée de danse. Son meilleur ami, Youssef (Achmed Akkabi), est égyptien et lui montre les cassettes de son idole, la légendaire danseuse Ismahane (Carmen Lebbos). Tombé…
  • Le Chaos (Heya Fawda)
    Au niveau énergie, Le Chaos (Heya Fawda), c’est du Chahine pur : on retrouve sa patte à chaque image, sa façon de cadrer les visages pour centrer sur les regards, le rythme endiablé d’une caméra mouvante et d’un montage …
  • Darfour, autopsie d’une tragédie
    Nous ne pouvons passer sous silence ce documentaire vu l’importance de son sujet. Il est certes d’une facture télévisuelle classique devenue de plus en plus obligée dès qu’on parle d’actualité géopolitique : fragmentatio…
  • Apt 2007 : pourquoi l’Afrique ?
    La 5ème édition du festival des Cinémas d’Afrique du Pays d’Apt a présenté du 8 au 14 novembre 2007 une quinzaine de longs métrages dont huit en avant-première et une vingtaine de courts métrages dans des salles presque …
  • La Graine et le mulet
    Le corps en gros plan : sur ce bateau qui fait visiter le port de Sète aux touristes, la caméra commence par cadrer de très près le genoux d’une femme. La Graine et le mulet aime les corps : le montage serré épouse le mo…
  • Nigeria : le critique et la « renaissance nationale »
    Rédacteur en chef de l’édition dominicale du Guardian, grand quotidien de Lagos, ainsi que de son magazine Life, Jahman Anikulapo se définit lui-même comme un activiste culturel, « missionnaire pour la cause de l’art et d…
  • Tendresse du loup (Ors el dhib)
    Revoici Mohamed Grayaâ qui jouait déjà le rôle principal dans le premier long métrage de Jilani Saadi, Khorma. Il y incarnait déjà un pauvre bougre qui paye toujours pour les autres. C’est le destin que se choisit Stoufa…
  • La Visite de la fanfare
    Une fanfare militaire égyptienne débarque en uniforme bleu immaculé à l’aéroport de Tel-Aviv. Elle est invitée pour l’inauguration d’un centre culturel arabe mais personne n’est venu les chercher. Dans un anglais approxi…
  • « Cinéma(s) d’Afrique(s) » 2007 : nouveaux documentaires sénégalais
    Nouvelle fournée de films documentaire issus de « Cinéma(s) d’Afrique(s) », une résidence d’écriture et de réalisation de trois mois organisée depuis 2006 à Dakar et Saint Louis sous l’égide du Festival « Filmer à tout prix…
  • Nairobi 2007 : le souci du public
    La deuxième édition du Festival international du film du Kenya (Kenya International Film Festival) s’est déroulée à Nairobi du 28 septembre au 5 octobre 2007. Au-delà du grand prix attribué à Juju Factory de Balufu Bakup…
  • Lussas 2007 : émergences documentaires africaines
    Du 19 au 25 août 2007, les Etats généraux du film documentaire qui se tiennent depuis 1989 dans le petit village de Lussas (Ardèche, France) ont réuni public et professionnels du documentaire de création. Nous témoignons…
  • Samba Diabare Samb, le gardien du temple
    Avec discrétion mais ténacité, Laurence Gavron poursuit son œuvre documentaire ancrée dans le pays qu’elle a adopté, le Sénégal. « Cette toubab qui parle wolof, s’habille sérère et mange peulh », comme l’écrit l’écrivain H…
  • Une affaire de nègres
    On dit des Africains qu’ils ne sont pas prêts pour la démocratie, alors je m’interroge : ont-ils jamais été prêts pour la dictature ? Wole Soyinka »Je travaillais à ce moment-là pour le journal de l’Etat. Est-ce cela qui…
  • Retour à Gorée
    Le titre est un programme : c’est dans ce haut lieu de commémoration du départ des esclaves vers le nouveau monde que Youssou N’Dour fait revenir quelques uns de leurs descendants qui perpétuent la seule chose que leurs …
  • Maïsama m’a dit
    Nous ne verrons que sa signature sur les murs : Maïsama. « Tu ne peux pas me filmer, ni m’enregistrer : je dois finir mon travail avant d’être photographié ». Ce sera donc Isabelle Thomas qui dit ses textes. Jamais en illu…
  • Maïmouna la vie devant moi
    Financé par des associations humanitaires allemandes, Maïmouna la vie devant moi est né en fin d’études à l’école de cinéma de Stuttgart de la rencontre de l’Allemande Ulrike Sülzle qui y tient la caméra et de Fabiola Ma…
  • Interview with Ousmane Sembène, by Olivier Barlet
    Guelwaar, your last feature, was shown practically all over France: were you able to present it in Africa? I’m showing it in Senegal and in all of Francophone Africa. It’s being shown exclusively and in cinemas on the o…
  • Cuba, une odyssée africaine
    Juillet 1991, c’est par Cuba que Nelson Mandela commence son périple hors d’Afrique pour remercier ceux qui ont contribué à abolir l’apartheid. Durant 25 ans, Castro et 500 000 Cubains ont participé aux guerres de libéra…
  • Poussière de femmes
    C’est une plongée. On les voit de dos converger dans la pénombre. On les distingue à peine dans la nuit, pliées en deux, sans lumière qui les signalent, à la merci des chauffards éméchés. Le jour se lève peu à peu et le …
  • Littératures d’Haïti
    Elie Lescot, docteur en chimie, a travaillé dans différents postes à l’Unesco ; il est l’auteur de Haïti, images d’une colonisation, 1492-1804 (Orphie, 2004) Je suis un collectionneur et c’est ma collection qui m’a pous…
  • Perspectives du cinéma haïtien
    « Regards sur Haïti » a réuni du 26 au 29 octobre 2006 à Bruxelles sous la houlette de l’association belge Echanges et Synergie et du collectif français 2004images une série de réalisateurs et écrivains haïtiens autour de …
  • On the Rumba River – Wendo
    Déjà, dans Je chanterai pour toi, Jacques Sarrasin avait emboîté le pas d’un vieux musicien passé de mode mais ayant marqué son pays au moment de l’indépendance, Babacar Traoré du Mali, avec le souci d’opérer avec lui un…
  • Musiques de toutes les Afriques,
    La musique, je l’ai découverte sur les vieux 78 tours de mes parents, qu’ils n’écoutaient jamais. Du classique mais aussi et surtout du jazz. J’adorais mais cela restait terriblement limité. Enfant, j’ai vite délaissé un…
  • Zulu Love Letter
    The film opens with the declaration of the state of emergency and jerky images. Nothing is aestheticized without motivation: indeed, it deals with a period of accelerated History, a difficult time to grasp where the fact…
  • Durban 2007: South African complexities
    The 28th edition of the Durban International Film Festival was held from the 20th June to the 1st July 2007. With nearly 200 films and 300 screenings, it is South Africa’s most important film festival. The Best Film priz…
  • Kinshasa Palace
    Fiction ? Documentaire ? C’est peut-être bien cette incertitude, cette tension, qui fait la qualité de ce film sans prétention mais qui donne une grosse envie de débattre et donc d’encourager les autres à le voir ! Pourt…