Événements

Festival de cinéma de Douarnenez 2007
30e édition – Portraits de colonisés (Archives, documentaires et fictions)

Français

Pour nos 30 ans, après avoir présenté tant d’images de peuples minorisés, nous avons souhaité revenir sur les images de ces hommes et femmes malmenés par les Empires au cours des deux derniers siècles. Un passé à explorer, mais aussi des interrogations sur ce qui perdure aujourd’hui de cet imaginaire, et de ces systèmes…
Un grand voyage en images autour du monde, pour le lire autrement.

Ce programme a choisi de faire un clin d’œil à Albert Memmi, et à son essai de 1957 sur le rapport colonisé / colonisateur. Portraits de toutes celles et ceux qui ont vu leurs existences détournées, manipulées, dévastées parfois, par des colonisateurs aux desseins troubles et ambigus, même si le film de propagande, ou le cinéma orientaliste, ou encore des historiens ou hommes politiques contemporains nous en donnent une tout autre version. A vous de voir !

Nous revenons avec plaisir sur l’imaginaire colonial et ses magnifiques images d’archives grâce à une collaboration avec les Archives du CNC, à Bois d’Arcy. L’homme du Niger de Jacques de Baroncelli (1939), Itto de Marie Epstein et Jean Benoît Lévy (1934) ou Brazza, l’épopée du Congo de Léon Poirier (1939), autant de bijoux à découvrir. Ils voisineront avec Zoo humains, ou la fabuleuse épopée des expositions coloniales, de Pascal Blanchard et Eric Deroo, ou Mother Dao de Vincent Monnikendam, qui explore avec talent les archives néerlandaises en Indonésie.

Car il est important pour nous de croiser les regards sur ces empires. Les images des Britanniques sur la partition de l’Inde répondent à celles des Aborigènes d’Australie évoquant l’homme blanc : le très savoureux Barbekiueria, court-métrage en forme de miroir inversé. L’évangile selon les Papous de Thomas Balmès nous donne leur version des faits, le Belge Luc de Heusch porte son regard aigu sur le Rwanda dans Une république devenue folle, le franco-vietnamien Lam Lê nous offre Poussière d’empire…

Parmi ces réalisateurs, le plus têtu d’entre eux peut-être, Mehdi Lallaoui, explore de film en film une autre Histoire : Les Massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945, avec Bernard Langlois, Jacques Charby, porteur d’espoir, Le silence du fleuve avec Anne Tristan sur le fantomatique 17 Octobre 1961. Il fait aussi partie de ces réalisateurs viscéralement attachés à une culture et à un peuple, les Kanaks, qu’il découvre avec Les Kabyles du Pacifique et qu’il apprend à aimer avec Jean-marie Tjibaou…

Raoul Peck et Lumumba, Richard Attenborough et Gandhi, René Vautier et Afrique 50, Sembène Ousmane et Camp de Thiaroye. Bertrand Tavernier et son Coup de torchon, Mohamed Latrèche parti A la recherche de l’émir Abdelkader ou Azzedine Meddour déclarant O combien je vous aime à son Algérie si meurtrie, autant d’itinéraires que nous suivrons avec bonheur en votre compagnie.
Spectateurs curieux d’une Histoire malmenée, ébahis ou indignés, jamais résignés…


La revue Hommes & Migrations, éditée par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, organise deux débats sur le thème choisi cette année par le festival « Portraits de colonisés » :

* Le 22 août à 18h00 : La concurrence des mémoires : la société française est actuellement traversée par plusieurs mouvements de revendications qui luttent pour une reconnaissance officielle de la mémoire oubliée de périodes historiques successives : traite et esclavage, colonisation, immigration. Ces mémoires sont-elles concurrentielles dans l’espace public ? Comment l’État réagit-il face à leurs expressions ? Yvan Gastaut, université de Nice, Benjamin Stora, Inalco.

* Le 24 août à 10h00 : Héritage colonial et immigration : quelles sont les recherches et les programmes d’enseignement qui sont mis en oeuvre en France pour faire connaître notre histoire coloniale et comprendre les traces qui persistent encore aujourd’hui dans notre société à travers des modes de représentations des immigrés et des pratiques sociales ? Yvan Gastaut, université de Nice, Nathalie Héraud, département Education, CNHI.

Seizh kant Breizh warn-ugent / Mille et une Bretagnes
Poltredoù tud trevadennet / Portraits de colonisés
Prenestr digor war an Andoù / Fenêtre sur les Andes
Breizh ha sinema / Bretagne et cinéma
Meuriad Bras ha kevredigezhioù / Grande Tribu et associations
Evit ar vugale / Pour les enfants
An emgavioù / Les rencontres
Hon tud pedet / Nos invités
Lennegezh / Littérature
Diskouezadegoù / Expositions
Sonerezh / Musique
Sinema dindan ar stered / Cinéma sous les étoiles
Evit plijadur an holl / Pour le plaisir de tous
Titouroù pleustrek / Renseignements pratiques
Titouroù evit ar gazetennerien / Renseignements presse
Darempredoù / Contact


Poltredoù tud trevadennet / Portraits de colonisés

Pour nos 30 ans, après tant de films dédiés aux peuples minorisés, nous revenons sur les images de ces hommes et femmes qui ont vu leurs existences détournées, manipulées, dévastées parfois par les Empires coloniaux. Clin d’œil à Albert Memmi, et à son essai de 1957 sur le rapport colonisé / colonisateur. Un passé à explorer, mais aussi des interrogations sur ce qui perdure aujourd’hui de cet imaginaire, et de ces systèmes…
Qu’en est-il encore de la peur de l’Autre, de la construction du racisme ?

Cinéma orientaliste suranné, films de propagande ébouriffants, documentaires édifiants souvent censurés, ou fictions pour apaiser les mémoires bafouées…
Cinéastes, historiens et hommes politiques s’affrontent sur ces mémoires et sur ces images. A vous de voir !

Imaginaire colonial, et ses fabuleuses images d’archives, en collaboration avec les Archives Françaises du Film du CNC.
> L’homme du Niger de Jacques de Baroncelli
> Brazza, l’épopée du Congo de Léon Poirier
> Itto de Jean-Benoît Lévy et Marie Epstein
> Français, voici votre empire de Philippe Este
> Chronique coloniale – Mother Dao de Vincent Monnikendam
> Ô combien je vous aime d’Azzedine Meddour
> Les trois couleurs de l’empire de Jean-Claude Guidicelli
> Séance « Cinéma amateur et colonies » de la Cinémathèque de Bretagne
> Séance « De l’Algérie au Katanga » de l’INA Atlantique

C’est le temps des conquêtes, une Histoire que nos mémoires collectives ont parfois reniée. Il faut construire une image de l’Autre, inférieur et acculturé… Prémices du racisme ?
> Zoos humains de Pascal Blanchard et Eric Deroo
> First contact de Bob Connolly et Robin Anderson
> A la recherche de l’Emir Abdelkader de Mohamed Latrèche
> Mémoire entre deux rives de Frédéric Savoye et Wolimité Sié Palenfo
> Une république devenue folle : Rwanda 1894-1994 de Luc de Heusch

Conquêtes qu’il faudra justifier au nom de la mission civilisatrice, que relaieront largement les missionnaires. C’est aussi le temps des armées coloniales, et de l’exploitation de l’indigène…
> Qu’allaient-ils faire là-bas ? de Pierrick Guinard
> Indochine de Régis Wargnier
> Coup de torchon de Bertrand Tavernier
> Indigènes de Rachid Bouchareb
> La couleur du sacrifice de Mourad Boucif

Après la seconde guerre mondiale, vient le temps des décolonisations. Les indépendances se paient au prix de massacres, d’exactions, de leaders assassinés… Certains résistent.
> Afrique 50 et Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier
> Emitaï de Sembène Ousmane
> Lumumba de Raoul Peck
> Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945, de Mehdi Lallaoui et Bernard Langlois
> Le silence du fleuve de Mehdi Lallaoui et Anne Tristan
> Frantz Fanon, mémoire d’asile d’Abdelnour Zahzah
> Madagascar : l’insurrection de l’île rouge de Danièle Rousselier
> Tjibaou ou le rêve d’indépendance de Mehdi Lallaoui

C’est le temps de la désobéissance civile et de l’engagement dans la lutte de cinéastes. Leurs images résonnent encore très fort aujourd’hui !
> L’indonésie appelle de Joris Ivens
> Les statues meurent aussi d’Alain Resnais et Chris Marker
> People’s war et Vietnam, point de départ de Robert Kramer
> Gao Rang, riz grillé de Claude Grunspan
> Ralliés de Joseph Confavreux et Adila Bennedjai-Zou
> Jacques Charby, porteur d’espoir de Mehdi Lallaoui
> Algérie, d’autres regards de Raphaël Pillosio

Résister, c’est aussi maintenir sa culture, que le colonisateur tente de bafouer. Tenter de reconstruire, alors que le néo-colonialisme a de beaux jours devant lui…
> Ligne paradis de Luc Bongrand, Mr Patterns de Catriona McKenzie
> L’évangile selon les Papous de Thomas Balmès
> Dhakiyarr de Tom Murray et Alan Collins
> Tjibaou, le pardon de Gilles Dagneau et Wallès Kotra
> Rwanda, à travers nous l’humanité de Marie-France Collard
> Bamako d’Abderrahmane Cissako