Événements

Programme de l’Institut Français Léopold Sédar SENGHOR

Français

Vendredi 14 mars

Exposition // Exposition « Collections privées : les années 80-90 » // de 11h à 19h // du mardi au samedi // Galerie Le Manège // Entrée libre // exposition jusqu’au 15 mars

Cinéma // « Survivre avec les loups » de Véra Belmont // 18h30 & 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre



Samedi 15 mars

Vidéo // « Rwanda pour mémoire » de Samba Félix N’Diaye // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre



Mardi 18 mars

Exposition // « Littératures du Sud : nouvelle génération » // de 9h30 à 18h // du mardi au samedi // Médiathèque // Entrée libre // exposition jusqu’au 29 mars



Mercredi 19 mars

Vidéo // « Un Rire de trop » de Ibrahim Letaief // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Francophonie // Gala de la Francophonie avec Axelle Red // 20h30 // !!Théâtre national Daniel Sorano!! // Tarif unique : 10 000 fcfa // Pré-vente à partir du mercredi 12 mars



Vendredi 21 mars

Musique // Jazz – Fabien Mary Quartet // 20h30 // Théâtre de Verdure // Tarif unique: 3000 fcfa // Pré-vente à partir du lundi 10 mars



Samedi 22 mars

Vidéo // « René Depestre : chronique d’un animal marin » de Patrick Cazals // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Francophonie // Championnats nationaux d’orthographe // 15h // UCAD 2 (Amphithéâtre pédagogique) // Tarif d’inscription : 300 fcfa



Mardi 25 mars

Danse // « Ay, Pépito ! » et « Welcome to Bienvenue », par la Compagnie Xavier Lot Ulal Dto // 20h30 // Théâtre de Verdure // Tarifs : 3000 fcfa / Etudiants : 1000 fcfa // Pré-vente à partir du lundi 17 mars



Mercredi 26 mars

Vidéo // « Vacances au pays » de Jean-Marie Teno // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Le Wazzou polygame » de Oumarou Ganda // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Cinéma en plein air // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Buud Yam » de Gaton J-M Kaboré // 20h30 // Théâtre de Verdure // Entrée libre



Jeudi 27 mars

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Les Mille et une mains » de Souheil Benbarka // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Heremakono » de Abderrahmane Sissako // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre



Vendredi 28 mars

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Muna Moto » de Jean-Pierre Dikogue-Pipa // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Mode // Défilé des jeunes créateurs africains (Sira Vision) // 19h // Galerie Le Manège // Entrée libre (dans la limite des places disponibles)

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Ali Zaoua » de Nabili Ayouch // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre



Samedi 29 mars

Vidéo // « Dom Juan » par Daniel Mesquich // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Baara » de Souleymane Cissé // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Cinéma // Cycle « Les Etalons de Yennenga » : « Pièces d’identité » de Mweze Dieudonné Ngangura // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre



[Les Cours et Formations de l’Institut français]



Préparation à l’examen DALF C1

Cours de Théâtre

* * *

Musique



Axelle Red – Gala de la Francophonie

Mercredi 19 mars // 20h30 // Théâtre national Daniel Sorano // Tarif unique: 10 000 fcfa // Pré-vente à partir du mercredi 12 mars



A l’occasion du Gala de la Francophonie, Axelle Red interprète ses plus grands succès et des chansons extraites de son dernier album.



Depuis 1993, année de la sortie de son premier album, Axelle Red ne cesse de faire chanter les foules. Sa chanson « Sensualité », véritable tube en France, la fait définitivement connaître hors de sa Belgique natale. Les tournées s’enchaînent et la révèlent en véritable artiste de scène. Les consécrations suivent ; en 1997, elle est choisie avec Youssou N’Dour pour chanter l’hymne de la coupe du monde de Football. En 1999, elle obtient la Victoire de la Musique de la meilleure interprète. En 2003, son duo avec Renaud, « Manhattan-Kaboul », est récompensé par la Victoire de la meilleure chanson. La Belge aux cheveux flamboyants a voué son âme à la soul music et reste une des rares à y exceller en Europe avec des tubes tels que « Je t’attends », « Le monde tourne mal », « Rester femme », « Ce matin »… Avec « Jardin secret », son cinquième album composé entre Bruxelles et Memphis, Axelle Red retourne aux sources de la soul américaine.

En partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal, le Projet Qualité d’appui aux enseignements en français, la Commission nationale pour la Francophonie, AGF Sénégal Assurances, Sofitel, Air France, SDV.



Fabien Mary Quartet (Jazz)

Vendredi 21 mars // 20h30 // Théâtre de Verdure // Tarif unique: 3000 fcfa // Pré-vente à partir du lundi 10 mars



Le trompettiste Fabien Mary débute la musique à l’âge de 8 ans, puis intègre le Conservatoire d’Evreux, puis de Rouen où il obtient la Médaille d’argent de Trompette et la Médaille de vermeil de Musique de Chambre. Fixé à Paris dès 1998, il va se faire connaître des musiciens parisiens et du public de la capitale en se produisant régulièrement aux nuits blanches du Petit Opportun. Il intègre par la suite le Big Band du Conservatoire National Supérieur de Musique et entre dans de nombreux orchestres : Paris Jazz Big Band, Gérard Badini Super Swing Machine, Michel Pastre Big Band… En 2000, il fonde le Vintage Ochestra avec Erick Poirier, Dominique Mandin et Sophie Alour. Ce big band de 16 musiciens s’inscrit dans la lignée des grands orchestres américains et s’inspire en particulier du fameux Thad Jones-Mel Lewis Orchestra. Fabien Mary s’est depuis produit dans de nombreuses salles – l’Olympia, le New Morning, la Cité de la Musique… – et festivals – Calvi, Porto, La Villette… – aux côtés de grands musiciens : Dave Liebman, Diana Krall, Spanki Wilson…



Défilé des Jeunes Créateurs

Vendredi 28 mars // 19h // Galerie Le Manège // Entrée libre (dans la limite des places disponibles)



Concours-Défilé des Jeunes Créateurs Africains



Afin de promouvoir les talents, SIRA Vision invite les jeunes stylistes, venus de différents pays d’Afrique de l’Ouest, à présenter leurs créations. A l’issue de ce concours-défilé, trois d’entre eux seront choisis pour bénéficier du soutien de SIRA Vision.

Le Salon International de la Représentation Africaine, SIRA Vision, présente sa 4ème édition du 27 au 30 mars à Dakar. Créé en 2003 par la styliste sénégalaise Collé Sow Ardo, fondatrice et vice-présidente de la Fédération des Créateurs Sénégalais, ce salon a pour objectif de promouvoir les compétences des métiers de la mode en Afrique. Haut-lieu d’expression et de rencontres des stylistes du monde entier, SIRA Vision figure aujourd’hui dans le calendrier des grands rendez-vous internationaux de la mode.

En partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal, Sira Vision et Novotel.



Danse



« Ay, Pépito ! » et « Welcome to Bienvenue »

Mardi 25 mars // 20h30 // Théâtre de Verdure // Tarifs : 3000 fcfa / Etudiants : 1000 fcfa // Pré-vente à partir du lundi 17 mars



Présenté par la Compagnie Xavier Lot Ulal Dto



« Ay Pépito ! »

Chorégraphe et danseur : Xavier Lot

Xavier Lot revient sur ses souvenirs d’enfance, interroge son père, ancien ouvrier de l’usine Lu. Le chorégraphe mène l’exercice biographique avec assez de force et de lucidité pour s’obliger à une réflexion sur son art, sur sa portée. Le Pépito a certes quelque chose de la madeleine de Proust. Mais malgré les saveurs du biscuit, tout n’était pas mieux avant…



« Welcome to Bienvenue »

Chorégraphe : Xavier Lot

Danseur : Bienvenue Bazié

La notion de traduction croisée s’est rarement faite aussi présente que dans ce solo chorégraphique ; le danseur africain y aapporté le récit des lointaines pérégrinations quand le chorégraphe l’invitait à remonter au plus haut vers les sources du mouvement. Il en découle une danse resplendissante et délicate, affranchie de tout cliché afro, libérée de la tentation d’en remontrer.



En partenariat avec Culturesfrance.



Expositions



Collections privées : les années 80/90

Jusqu’au 15 mars // 11h-19h du mardi au samedi // Galerie Le Manège // Entrée libre



Après « Collections privées : les années Senghor » présentée en juin 2007 au Manège, cette exposition constitue le deuxième opus d’une tentative de rétrospective de la peinture sénégalaise. Cette exposition réunit 22 artistes sénégalais à travers une quarantaine de peintures issues d’une dizaine de collections privées dakaroises. Parmi les artistes représentés, les peintres Aïssa Dione, Diagne Chanel, Viyé Diba, Souleymane Keita, Mor Faye, Ibrahima Kébé, Serigne Mbaye Camara, Amadou Sow, Moussa Tine, Amadou Bâ, Fodé Camara, El Hadj Sy, Jo Ouakam…

Un événement en partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal.



« Littératures du Sud : nouvelle génération »

Du 18 au 29 mars // de 9h30 à 18h // du mardi au samedi // Médiathèque // Entrée libre



Cette exposition d’affiches, proposée en prélude de la Journée de la Francophonie, est destinée à mieux faire connaître des auteurs qui témoignent de la vitalité des littératures du Sud. Vingt-deux auteurs sont présentés.

Afrique sub-saharienne : Kangni Alem, Calixthe Beyala, Ken Bugul, Florent Couao-Zotti, Gaston-Paul Effa, Kossi Efoui, Koulsy Lamko, Alain Mabanckou, Véronique Tadjo, Abdourahman Waberi ;

Caraïbes : Dany Laferrière, Ernest Pepin, Gisèle Pineau, Lyonel Trouillot ;

Maghreb : Tahar Bekri, Yasmina Khadra, Fouad Laroui, Boualem Sansal ;

Océan Indien : Ananda Devi, Axel Gauvin, Jean-Luc Raharimanana, Carl de Souza.



Rencontres



Francophonie – Championnats nationaux d’orthographe

Samedi 22 mars // 15h // UCAD 2 (Amphithéâtre pédagogique) // Tarif d’inscription : 300 fcfa



Epreuve de sélection des Championnats nationaux d’orthographe en langue française



A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la Francophonie, l’Institut français – en partenariat avec l’Association sénégalaise des professeurs de français, la Commission nationale pour la Francophonie, Air France et Clairafrique – présente les Championnats nationaux d’orthographe en langue française.

Epreuve éliminatoire : samedi 22 mars

Epreuve finale : mercredi 16 avril

Avec 2 catégories : Junior (moins de 18 ans) et Senior

Le lauréat national de chaque catégorie recevra un billet d’avion Dakar-Paris-Dakar offert par la compagnie Air France. En 2007, ce ne sont pas moins de 1500 candidats qui ont participé aux épreuves éliminatoires qui se déroulent simultanément dans tout le pays, grâce au relais des Alliances Franco- Sénégalaises de Kaolack et Ziguinchor, de l’Institut français Jean Mermoz de Saint-Louis et des correspondants locaux. Les lauréats 2007 – Melle Aminata Mbaye (élève en classe de seconde au Cours Sainte-Marie de Hann) et M. Amadou Lamine Diallo (instituteur à la retraite) – vont représenter le Sénégal à la Dictée des Amériques, le samedi 15 mars à Québec, sur invitation de Télé Québec.

Inscriptions sur place le jour de l’épreuve à partir de 14h ou à l’Institut français du 17 au 21 mars de 9h à 13h et de 15h à 17h (Services billetterie et comptabilité, 89 rue Gomis)

En partenariat avec le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal, Air France, le Ministère sénégalais de l’Education, le Ministère sénégalais de la Culture, la Commission nationale pour la Francophonie, l’Association sénégalaise des professeurs de français, Télé-Québec et Clairafrique.



Cinéma



Survivre avec les loups (France/Allemagne/Belgique) de Véra Belmont // Drame, 2008, 118 min

Vendredi 14 mars à 18h30 & 20h30 // Mardi 1er avril à 18h30 & 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Avec Mathilde Goffart, Yaël Abecassis, Guy Bedos

Une petite fille de huit ans parcourt l’Europe nazie à la recherche de ses parents. Elle s’appelle Misha. Elle est juive. Son père et sa mère viennent d’être déportés. Elle ne sait qu’une seule chose : ils sont à l’est. A l’aide d’une simple petite boussole, elle quitte sa Belgique natale et rejoint l’Ukraine à pied dans l’espoir de les retrouver. Pour survivre, elle intègre une meute de loups.



Europe by road (Nigéria/Sénégal) de Joseph Ubaka Ugochukwu // Drame, 2006, 90 min

Mardi 11 mars à 18h30 & 20h30 // Mercredi 12 mars à 18h30 & 20h30 // Salle de Cinéma // Tarifs : 1000 fcfa / Adhérents : 500 fcfa

Avec Joseph Hyacinthe Badji, Juliet Ba Ly, Akela Sagne

En chemin vers l’Europe, un jeune Nigérian échoue au Sénégal, et commence à flirter avec les tentations et les affaires douteuses, qui mettent en danger tout aussi bien ses ambitions que sa vie elle-même.



Cycles « Les Etalons de Yennenga »

1er cycle : du 26 au 29 mars

2ème cycle : du 22 au 26 avril

Entrée libre



Créé en 1969, le FESPACO – festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou – décerne à chacune de ses biennales, à la meilleure œuvre cinématographique de long métrage, le trophée de « L’Etalon de Yennenga ».

Les Cycles  » Les Etalons de Yennenga  » sont issus d’une collection de DVD éditée par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes et Culturesfrance, en partenariat avec le Fespaco. Ces films ont été restaurés et numérisés avec l’aide du « Plan Images Archives », programme mis en place par le Ministère des affaires étrangères et européennes pour sauvegarder les patrimoines audiovisuels des pays du Sud.



Projection du film Buud Yam en présence du réalisateur Gaston J-M Kaboré le mercredi 26 mars à 20h30 au Théâtre de Verdure // Entrée libre



Le Wazzou polygame de Oumarou Ganda // Niger, 1970, 38 min

Mercredi 26 mars // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Un croyant musulman, de retour de la Mecque, prend le titre de « El Hadj ». Mais il ne se gêne pourtant pas pour convoiter la jeune Satou, destinée à Garba. Celui-ci, furieux, quitte le village. Mais un drame plus grave éclate : la seconde épouse du Hadj, Gaika, n’accepte pas l’intruse et pour empêcher le mariage décide de la tuer.

Fespaco 1972



Buud Yam de Gaston J-M Kaboré // Burkina Faso, 1997, 99 min

Mercredi 26 mars // 20h30 // Théâtre de Verdure // Entrée libre

En présence du réalisateur

Trouvé en brousse à demi-mort quand il était enfant, Wend Kuuni a été adopté par une famille. Le jour où Poghnéré, sa sœur adoptive, tombe gravement malade, il part à la recherche d’un guérisseur légendaire pour la sauver et quitte son village d’adoption. Commence alors un parcours initiatique qui le conduira vers ses propres racines.

Fespaco 1997



Les Mille et une mains de Souheil Benbarka // Maroc, 1971, 75 min

Jeudi 27 mars // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

À Marrakech, le vieux teinturier Moha et son fils Miloud transportent des paquets de fils de laine. Commence ainsi le minutieux tissage de tapis vendus à l’étranger et les pénibles travaux des hommes, des femmes et des petites filles. Devenu paralysé à la suite d’une chute, le vieux teinturier laisse son fils prendre la relève.

Fespaco 1973



Heremanoko de Abderrahmane Sissako // Mauritanie, 2002, 95 min

Jeudi 27 mars // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

À Nouadhibou, village sur la côte mauritanienne, Abdallah, un jeune malien de 17 ans, attend auprès de sa mère son départ vers l’Europe. Dans ce lieu d’exil et de fragiles espoirs, le jeune homme, qui ne comprend pas la langue, essaie de déchiffrer l’univers qui l’entoure. Les destins se croisent, les regards fixés sur l’horizon.

Fespaco 2003



Muna Moto de Jean-Pierre Dikogue-Pipa // Cameroun, 1974, 89 min

Vendredi 28 mars // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Ngando et Ndomé s’aiment. Ngando demande Ndomé en mariage mais la famille de Ndomé lui rappelle qu’il doit s’acquitter de la dot. Orphelin, il fait appel à son oncle pour l’aider à remplir cette obligation traditionnelle. Mais l’oncle, qui ne parvient pas à être père malgré ses trois épouses, décide d’épouser la jeune fille.

Fespaco 1976



Ali Zaoua de Nabil Ayouch // Maroc, 2000, 90 min

Vendredi 28 mars // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Ali, Kwika, Omar et Boubker sont des enfants des rues. Au-delà des difficultés quotidiennes, une amitié indéfectible les lie. Très vite, Ali est tué dans une bagarre entre bandes rivales. Ses trois amis n’auront qu’un seul but : lui offrir l’enterrement qu’il mérite. Ils seront aidés par un adulte qui s’était lié d’amitié avec Ali.

Fespaco 2001



Baara de Souleymane Cissé // Mali, 1978, 93 min

Samedi 29 mars // 18h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Un jeune paysan malien travaille comme « baara », c’est-à-dire porteur de bagages à Bamako. Un jour, il sympathise avec un jeune ingénieur qui le prend sous sa protection et le fait entrer à l’usine. L’ingénieur, qui a fait ses études en Europe, tente d’appliquer ses idées libérales et entre en conflit avec la direction de l’usine.

Fespaco 1979



Pièces d’identités de Mweze Dieudonné Ngangura // Congo-Kinshasa, 1998, 97 min

Samedi 29 mars // 20h30 // Salle de Cinéma // Entrée libre

Mani Kongo, vieux roi d’une province congolaise, décide de partir à la recherche de sa fille, Mwana, dont il est sans nouvelles depuis des années. Le roi, qui ne veut rien abandonner de ses traditions, va croiser de nombreux personnages comme Chaka-Jo, jeune métis sans carte de séjour ou encore Noubia, chanteuse illuminée….

Fespaco 1999



En partenariat avec le Ministère français des Affaires étrangères et européennes, Culturesfrance et la Cinémathèque africaine (Fespaco).



Vidéos



Un Rire de trop de Ibrahim Letaief (Fiction, 1999, 17 min) // Mercredi 19 mars // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Am Salah a décidé de se venger de la caméra cachée qui l’a piégé.



René Depestre : chronique d’un animal marin de Patrick Cazals // Samedi 22 mars // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

L’engagement littéraire et politique de René Depestre à travers son travail d’écriture.



Vacances au pays de Jean-Marie Teno (Documentaire ‘Société’, 2000, 75 min // Mercredi 26 mars // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre

Jean-Marie Teno dresse un état des lieux de son pays natal, le Cameroun.



Dom Juan mis en scène par Daniel Mesquich (Théâtre filmé, 2005, 145 min) // Samedi 29 mars // 11h & 16h // Médiathèque // Entrée libre



Cours et Ateliers



Le Pôle linguistique

Le Pôle Linguistique assure la diffusion de la langue française. Outre les cours de français de tous niveaux, le Pôle Linguistique propose des cours de wolof mais aussi des enseignements à vocation technique et professionnelle. Des cours à la carte sont également proposés pour les particuliers et les entreprises.

Le Pôle Linguistique met à la disposition de ses élèves son Centre de Ressources Pédagogiques, constitué d’un fonds de plus de 500 documents d’apprentissage linguistique et animé par un tuteur de recherche documentaire.



Renseignements : 33 821 08 22 // secretariatlinguistique@institutfr-dakar.org

3 rue Parchappe, Dakar Plateau



Préparation au DALF C1

Ce cours s’adresse aux étudiants de niveau avancé (au moins 300 h d’apprentissage du français) qui souhaitent se présenter aux examens de DALF C1. Entraînement aux épreuves écrites du diplôme avec une correction et des conseils personnalisés : compréhension d’un texte d’idées de 1500 à 2000 mots, synthèse à partir de plusieurs documents écrits, essai argumenté.

Session : du 10 mars au 12 avril

20h de cours réparties en 2 cours de 2h par semaine pendant 5 semaines

Tarif : 35 000 fcfa

Le DELF, Diplôme d’Etudes en Langue Française, et le DALF, Diplôme Approfondi de Langue Française, sont délivrés par le Ministère de l’Education Nationale français. Reconnus dans le monde entier, ils vous permettent de justifier de votre niveau en français, ce qui est un atout pour votre carrière ; de plus, le DALF vous dispense du test linguistique d’entrée dans les universités françaises.

Plus d’infos sur : http://www.ciep.fr/delfdalf



Cours de Théâtre



Renseignements : 33 823 03 20 // direction@institutfr-dakar.org

Les samedis 15 mars, 5 avril, 17 mai et 14 juin // 9h-12h

Inscriptions dans la limite de 16 personnes par date

Tarifs : 10 000 fcfa pour une date, 35 000 fcfa pour les 4 dates



Trois heures d’éveil au jeu théâtral pour en comprendre les codes, les règles et les enjeux. Acquisition d’outils et de méthodes pour aborder avec cohérence et efficacité la pratique du jeu théâtral. Méthode simple et ludique proposée par un comédien professionnel à tous ceux qui souhaitent découvrir ou approfondir cette discipline, apprendre des exercices pour animer un club théâtre dans le milieu scolaire, extra-scolaire ou professionnel.



L’Atelier Rur’Art



Tous les mercredis // de 15h à 18h // Jardin de l’Institut // Entrée libre

proposé par Moussa Sakho pour les enfants à partir de 7 ans

Moussa Sakho accueille vos enfants à ses ateliers d’expression libre et de peinture sous-verre. Peintre, sculpteur, designer, Moussa Sakho utilise toutes les techniques et tous les matériaux pour développer un univers artistique plein de fraîcheur.

Renseignements : 77 652 74 29 // 33 823 03 20



Médiathèque



Renseignements : 33 823 03 20 // mediatheque@institutfr-dakar.org



Nouveautés médiathèque



L’Elégance du hérisson (2006), de Muriel Barbery // Prix des Libraires 2007

L’Elégance du hérisson joue avec les paradoxes grâce à des personnages discrets mais surprenants. Le hérisson élégant, c’est Madame Michel, concierge de son état et qui dissimule sa passion pour la littérature russe et le cinéma japonais.



Baisers de cinéma (2007), de Eric Fottorino // Prix Femina 2007

La quête de ses racines est une démarche aussi difficile qu’essentielle. Eric Fottorino nous montre comment l’incertitude originelle peut insidieusement déterminer le cours de toute une existence. Et comment la volonté d’un homme peut briser cette emprise.



La Stratégie des antilopes (2007), de Jean Hatzfeld // Prix Médicis 2007

La Stratégie des antilopes montre l’irrémédiable scission entre les Tutsis, décimés, et les Hutus, à l’heure de leur libération. Jean Hatzfeld fait le constat sobre d’une génération qui doit vivre en silence et espérer une lointaine réconciliation.



Alabama song (2007), de Gilles Leroy // Prix Goncourt 2007

Quand Zelda rencontre le lieutenant Scott Fitzferald, sa vie prend un tournant décisif. Lui s’est juré de devenir écrivain : le succès retentissant de son premier roman lui donne raison. Gilles Leroy s’est glissé dans la peau de Zelda, au plus près de ses joies et de ses peines.



Birmane (2007), de Christophe Ono-dit-Biot // Prix Interallié 2007

Décidé à changer le cours de sa vie, un jeune homme s’envole pour le pays de tous ses fantasmes avec un projet fou : décrocher l’interview du plus grand trafiquant d’opium de tous les temps. Double problème : César est un amateur, et la Birmanie, une dictature.



Chagrin d’école (2007), Daniel Pennac // Prix Renaudot 2007

Chagrin d’école aborde la question de l’école vue du point de vue du mauvais élève. Daniel Pennac, ancien cancre lui-même, étudie cette figure du folklore populaire en lui donnant ses lettres de noblesse, en lui restituant aussi son poids d’angoisse et de douleur.



Horaires d’ouverture



Mardi, mercredi, jeudi, samedi de 9h30 à 18h sans interruption

Vendredi de 9h30 à 13h30 et de 14h30 à 18h

(sauf jours fériés)