Le souffle rebelle de Rosa Parks, icône de la lutte pour les droits civiques

Entretien de Christine Sitchet avec Nimrod

On commémore en ce mois de février le centenaire de la naissance de Rosa Parks (1913-2005). L’occasion de lui rendre hommage et de prendre la mesure d’un remarquable geste de désobéissance civile pacifique. Cet acte d’insoumission à résonance planétaire, l’écrivain Nimrod en avait fait le sujet d’un « roman historique » paru chez Actes Sud Junior, dans la collection « Ceux qui ont dit non », Rosa Parks : Non à la discrimination raciale (1). Avant de donner la parole à ce romancier, poète et essayiste à la plume vibrante, souvenons-nous…

1er décembre 1955. Dans un bus de la ville de Montgomery, une femme noire refuse de se lever pour céder sa place à un passager blanc comme l’exige la loi ségrégationniste en application dans l’État d’Alabama. Elle est arrêtée et condamnée à une amende. Moins d’une semaine plus tard débute une campagne de boycott de la compagnie de bus – à l’initiative d’un pasteur alors inconnu âgé de 26 ans, Martin Luther King (2). Revendiquant pour les Noirs l’accès aux mêmes places assises que les Blancs, le boycott dure… 381 jours. En novembre 1956, la Cour Suprême des États-Unis déclare anticonstitutionnelle la ségrégation dans les bus. En décembre la ville abroge sa loi ségrégationniste en application dans les bus publics. Le boycott prend alors fin. En restant assise ce jour-là, Rosa Parks – qui a vécu la menace du Klu Klux Klan et des lynchages – a revendiqué haut et fort une inaliénable dignité d’être humain. L...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Les images de l'article
Portrait de Nimrod
© Marc Melki
Partager :

Laisser un commentaire