Tous les articles

Tous les articles en lien avec Poèmes des jours de guerre

  • Personnages en poésie (carnet de route)
    Carnet de route de la romancière, philosophe et poète ivoirienne Tanella Boni à Dakar, lors du festival de poésie qui s’est tenu à la Fondation Senghor fin mars 2003.J’arrive dans l’une des villes que je connais le mieux…
  • Ecrire contre l’oubli
    De septembre à décembre, colloques, expositions, concerts, salon du livre africain, spectacles vivants se sont succédés dans le cadre de Lille 2000, l’Afrique en créations, soutenues par des institutions françaises.. Les…
  • Etonnants Voyageurs, nouveau rendez-vous littéraire de Bamako
    Avec le salon Etonnants Voyageurs, une tradition littéraire est en train de s’établir à Bamako. Après une première édition en février 2001, une centaine d’écrivains se sont retrouvés du 21 au 25 février 2002 pour ce fest…
  • Etonnants voyageurs, voyageurs étonnés
    Impressions du festival du Livre par Tanella Boni, écrivain ivoirienne invitée.Nous sommes allés à Bamako sous le signe de l’étonnement. Sur l’événement « Etonnants voyageurs à Bamako », il y aurait beaucoup à dire. Mais i…
  • Senghor, le siècle avait six ans…
    « On finit par admirer Senghor malgré tout », écrit l’écrivain et philosophe ivoirienne Tanella Boni dans cet hommage posthume au « poète-président » .Quand il est né, le siècle avait six ans et il l’a traversé de part en pa…
  • Du droit de perdre l’espoir
    Premier Prix Nobel africain de littérature (1986), Wole Soyinka est mondialement connu à la fois comme écrivain et défenseur des droits de l’homme. Nous l’avons rencontré à Delphes, à l’occasion du Festival international…
  • Vingt ans après Mariama Bâ, nouvelles écritures au féminin
    Spécificité de l’écriture féminine ? Face à la modernité, la distinction masculin/féminin s’estompe pour une vision moins réductrice tentant d’articuler l’appartenance et l’universel.2001, vingt ans que Mariama Bâ s’en e…
  • La femme n’est-elle qu’une femme ?
    Face à l’évolution de la vie des couples dans les villes africaines, la nécessite du dialogue.Comment concevoir aujourd’hui les rapports entre masculin et féminin ? Ils sont de plus en plus complexes. On préconise à gran…
  • La difficulté de croire
    Des conséquences de l’ « ivoirité » : ambiance à Abdijan, par la romancière, poète et philosophe ivoirienne Tanella Boni.Oui, difficile de croire quand on habite ce pays. Pourtant les lieux de prière n’ont jamais été aussi…
  • Dak’Art 2000 : lieu de partage
    Le 4 mai au soir, la ville de Dakar n’a pas changé. Je retrouve une ville que j’ai quittée il y a à peine cinq mois. Il y a eu, depuis ce temps, beaucoup d’émotions et de discours. Un nouveau Président de la République. …
  • Le bogue de l’an 2000
    Il y a eu l’euphorie générale précédée d’une journée de grande panique. Maintenant, deux mois après, l’angoisse s’installe dans toutes les âmes. La ville d’Abidjan vit au rythme des débats politiques. On réécrit la Const…
  • « Je veux être un bâtisseur de rêves »
    Tu viens de participer aux Premières Rencontres Poétiques Internationales du Lamentin en Guadeloupe en tant que poète mais tu es aussi sociologue… Je partirai d’un événement, la mort de mon père. J’avais sept ans, le to…
  • La poétique de la relation
    Au cours des Premières Rencontres Poétiques Internationales organisées par la Mairie du Lamentin en Guadeloupe, du 13 au 20 novembre 1999, les rapports entre poésie et créolité furent l’objet d’une table ronde. Il y fut …
  • Les mots d’un cyclone et la mer du poème
    Il ne nous reste que les mots pour dire ce que nous avons vécu là-bas. D’interminables moments d’attente, le vent et la pluie d’un cyclone inattendu, une atmosphère électrique, la moitié d’un coup de poing qui part, des …
  • Internet, le temps et la tradition orale
    Du conte à la réalité : réflexions sensibles de l’écrivain ivoirienne sur les  » progrès  » des nouvelles technologies.Du 5 au 9 octobre 1999, s’est tenu à Abidjan, à grands renforts de publicité, le premier Salon « France …
  • Libreville : « vrais gens et macayas »
    L’écrivain et philosophe ivoirienne Tanella Boni est souvent invitée à des colloques et conférences de par le monde. Récit impressionniste d’un voyage de ce type au Gabon. »Elle était cultivée par les Krao du Liberia, auj…
  • Le marché auquel je crois…
    J’ai dû passer un coup de fil pour me rendre à l’évidence. Quand on habite ici même, il faut se lever de bonne heure. Au téléphone, une journaliste m’a renvoyé à quelqu’un d’autre qui m’a dit : c’est maintenant que tu te…
  • La rencontre internationale de poésie de Medellin
    J’aurais voulu te parler d’Angela et de Fernando. Mais le festival qu’ils organisent parle de lui-même parce qu’il est dédié à la parole. Parole de vie, parole de paix. Lieu de rencontre. Ils croient que la poésie transf…
  • Niamey : entre le dromadaire et la girafe
    Quelques grains de sable m’ont accueillie en coup de vent une heure après mon arrivée à l’aéroport de Niamey. Et voilà que je ramène sur ma peau des regards d’enfants, des images de dromadaires à pas lents, le jaune et l…
  • Limoges 1998 : une mangrove francophone enracinée en Limousin
    Installé depuis sa création, en 1984, dans le verdoyant bassin du Limousin, le Festival International des Francophonies est une vraie pépinière de talents. Monique Blin, la jardinière de cette serre francophone qui, au m…
  • Impressions de Djibouti
    Je suis allée au pays du soleil ardent et j’ai ramené de l’eau, du sel, des cailloux, des chèvres, des moutons, des dromadaires et des visages nus qui m’ont parlé d’une Afrique qui n’est pas la mienne, mais de l’Afrique …
1
2
3