entretien de Sylvie Chalaye avec Koffi Kwahulé

Abidjan, février 1999
Lire hors-ligne :

Le texte des Déconnards était à l’origine un roman, tout au moins un texte qui n’était pas prévu pour le théâtre. Pourquoi l’avoir adapté à la scène ? C’est plutôt le contraire. D’abord, j’écrivais une pièce de théâtre qui a fini par être trop longue. J’ai alors décidé d’en faire un roman : Village-fou. Et lorsque Sidiki Bakaba m’a demandé une pièce, je suis revenu à la forme théâtrale qui a abouti aux Déconnards. C’est une pièce qui a eu un grand succès en Côte d&rsquo...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire