Événements

FESPACO 2023 (Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou)
28e édition. Pays invité d’honneur : en attente.

Français

Lors de sa conférence de presse au festival de Cannes le 22 mai 2022, Alex Moussa Sawadogo, délégué général du Fespaco, a rappelé les nouvelles sections compétitives mises en place en 2021 : Perspectives (1ère et 2ème œuvres) et Burkina (longs métrages de fiction ou documentaires). Il est logique qu’un festival soutenu par l’Etat mette ainsi en avant la production nationale, indépendamment des films retenus par le comité de sélection dont le principe est reconduit pour 2023 avec huit professionnels du cinéma de l’Afrique et de ses diasporas, à parité hommes et femmes sous la direction artistique du DG.
De même, au niveau professionnel, le Marché du film (MICA) se tiendra au siège dans une tente mieux climatisée, avec les ateliers Yennenga Academy (87 candidatures en 2021, 14 retenues dont 4 du Burkina Faso), post-production (34 dossiers en 2021, 8 projets retenus : 4 fictions et 4 documentaires) et connexion (labs, fonds dédiés, fonds spécifiques), reconduits en gardant les acquis de 2019 qui seront consolidés. Un espace sera réservé aux plateformes de diffusion et un premier marché de coproduction se tiendra en collaboration avec les partenaires. Un espace de rencontre pour les coproductions sud-sud sera aménagé
L’organisation globale du festival sera travaillée en amont pour éviter les couacs. Le thème du Fespaco 2023 sera « Cinémas et littératures d’Afrique et de la diaspora », avec pour souci la prise en compte des richesses de la littérature (également orale) au cinéma. Des panels sont prévus sur les contes et mythes, les adaptations, les jeunes, la critique et les cinémas et littératures des Afro-descendants.
Partager :