Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le Festival du film arabe de Fameck

  • « Censurer c’est infantiliser »
    Présenté lors de l’édition 2015 du Festival de Cannes, Much Loved, le dernier film du franco-marocain Nabil Ayouch, a déclenché une vague d’hostilités au Maroc. Les pétitions pour l’interdiction du film, qui met en scène…
  • « Faire des gens que je croise des personnages de fiction »
    Les Rencontres des cinémas du monde de Sainte-Jalle (Drôme, France) ont invité du 21 au 24 juillet 2016 Mehdi Charef, avec la projection de Le Thé au Harem d’Archimède, Miss Mona, La Fille de Keltoum, Marie Line, Cartouc…
  • Le raï est mort, vive le raï !
    Ce 29 janvier 2016, le Zénith célèbre les 30 ans du raï en France. De ses premiers succès à la tendance Raï n’B fever. Dans un contexte chargé où les artistes de musique arabe sont victimes à la fois des soubresauts poli…
  • Cannes 2015 : ancrer ou déconstruire les clichés
    Le cinéma se fait volontiers écho du monde actuel et la question des migrants et de la diversité au sein des sociétés est largement présente dans les films. Cette 68ème édition du festival de Cannes en rendait compte, da…
  • De la littérature « beur » à la littérature de « banlieue » : des écrivains en quête de reconnaissance
    En littérature, il est commun de poser des cases pour classer les auteurs et leurs oeuvres. Dans les années 1980, dans la lignée de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, des auteurs bénéficient soudainement de l…
  • Beur is not beautiful ?
    En musique, comme en littérature, l’adjectif « beur » s’accole aux artistes du jour et des lendemains de la Marche pour l’égalité et contre le racisme. Visant pour certains une reconnaissance fédératrice dans une singulari…
  • Fespaco 2013 : le renouveau ou la mort
    > »Sauvé par le gong ! » Le palmarès est venu in-extremis sauver cette édition aseptisée que fut ce Fespaco 2013 : un vrai palmarès de cinéma venant compenser la faiblesse globale de la sélection, la réduction de 15 à 7 du…
  • Abderrahmane Bouguermouh (1936-2013): Between Cinema and State in Algeria
    The Algerian filmmaker Abderrahmane Bouguermouh passed away at El Biar Hospital in Algiers on Sunday, 3 February 2013. He was seventy-seven years old. His health had deteriorated in recent years following a road accident…
  • La critique autour des films du Maghreb
    Une place à définir sans cesse Envisager la dimension de la critique et son action en regard des cinémas du Maghreb, invite d’abord à situer l’espace culturel d’où émerge la critique. En Occident, la critique paraît à p…
  • Le Festival du film arabe de Fameck
    Le Festival du film arabe de Fameck a fêté ses 20 ans. Né de l’histoire de l’immigration ouvrière, il est devenu au fil du temps un événement culturel incontournable du paysage lorrain. Au-delà de la fenêtre ouverte sur …
  • Des spectateurs et des spectatrices
    Dans les imaginaires et dans les savoirs, le cinéma est le plus souvent lié à la dimension nationale, appréhendée à partir de la production des films, de l’histoire d’un cinéma national, de son économie, de son industrie…
  • Le cinéma maghrébin vu de l’autre côté de la Méditerranée :
    Cet article a pour objectif de regarder comment le cinéma maghrébin a été « construit » pendant les dix dernières années en France. Il s’agira d’analyser la réception des films maghrébins dans les salles françaises pendant…
  • Cannes 2012 : face à l’insoutenable légèreté du monde
    « Tu connais le cinéma africain : la tendance est plutôt au grave qu’au rigolo », me disait un jour Dani Kouyaté. Ce sont effectivement rarement des comédies qui ont été sélectionnées dans les différentes sélections cette …
  • Premiers échos de Cannes
    Première ébauche d’un article à venir, premières impressions alors que le festival n’en est qu’à sa moitié… On ne peut pas dire que l’Afrique est absente de cette 65e édition du festival de Cannes !Tout a démarré sur les…
  • My Land
    J’ai été profondément ému par ce film. Il ne joue sur aucun pathos. Rien n’est lacrymogène mais tout sort des tripes, à commencer par la démarche même de Nabil Ayouch, lui-même né d’un père musulman marocain et d’une mèr…
  • Colloque « Images et représentations des Maghrébins dans le cinéma en France »
    Outre la programmation des films étalée sur une douzaine de jours, le Maghreb des Films a également donné lieu à un colloque, les 15 et 16 novembre 2010, devant un public de vingt à trente personnes à la mairie du 2ème a…
  • Carthage 2010 : mon journal de bord
    Flash personnel sur les JCC 2010 (23/31 octobre 2010) : le journal de bord de Samir Ardjoum, critique à El Watan et Africultures et membre cette année du jury documentaires internationaux et courts-métrages nationaux.Pou…
  • La Bande dessinée policière en Afrique
    Le polar est un genre en plein développement dans la littérature africaine. En témoigne depuis 1998, le travail de l’auteur sénégalais Abasse Ndione avec la série La vie en spirale (1) et plus récemment le malien Moussa …
  • La critique occidentale des cinémas africains entre cinéphilie et universalisme
    La critique cinéphilique a longtemps fait passer les cinémas africains et maghrébins par le filtre de l’esthétique et de l’exotisme, voire de l’orientalisme. Elle les ignore encore davantage que les cinémas asiatiques. L…
  • En terre étrangère
    Voilà une vraie gageure que de sortir en salles aujourd’hui, en plein mois d’août, un long métrage documentaire sur un sujet aussi rabattu aux actualités comme au cinéma que l’immigration et les sans-papiers. A moins d’a…
  • Rachid Taha et Moi
    Rachid Taha dans mon esprit c’était Carte de Séjour, et « Douce France », que j’écoutais lorsque j’étais ado. J’entendais son nom ensuite de loin en loin, sans vraiment suivre sa musique. En 1998, des amis algériens m’avai…
  • Whatever Lola wants
    Lola est jolie, 25 ans, postière à New York et passionnée de danse. Son meilleur ami, Youssef (Achmed Akkabi), est égyptien et lui montre les cassettes de son idole, la légendaire danseuse Ismahane (Carmen Lebbos). Tombé…
  • Cartouches gauloises
    Cartouches gauloises est l’histoire d’une déchirure. Il se situe dans ce genre de moment très spécial où l’Histoire sent qu’elle va tourner une page, durant ce printemps de 1962 qui précède l’indépendance algérienne. Ali…
  • Un film ancré dans la réalité algérienne
    Rencontré à deux reprises, à Namur et à Apt, les réponses de Mohammed Chouikh sur son film « Douar de femmes ».On voit apparaître beaucoup de Chouikh au générique. Est-ce un film de famille ? Ma femme Yamina (qui avait ré…
  • Douar de femmes
    Comment exorciser les années terribles ? Mohamed Chouikh, dont c’est le septième film, un des cinéastes les plus marquants de la cinématographie algérienne, répond : par l’humour. Douar de femmes est un clin d’œil drolat…
  • Les 20 ans du Fonds Sud
    Ce lundi 17 mai, dans les salons de l’hôtel Gray d’Albion, au beau milieu du bouillonnant festival de Cannes 2004, une table-ronde top-niveau tente de tirer un bilan des 20 ans du Fonds Sud, pièce maîtresse du dispositif…
  • La diffusion au Sud des films du Sud
    Au festival de Cannes 2003 a été présentée la nouvelle structure  » Africa cinémas « , soutenue par les différents organismes de soutien aux cinémas d’Afrique. Intervenants : Bassek Ba Khobio (Films Terre Africaine), Chris…
  • Etat du cinéma marocain
    A l’occasion de l’inauguration du séminaire  » Les industries culturelles « , organisé à Rabat du 12 au 16 mai 2003 par le secrétariat international du Forum francophone des affaires avec le soutien de l’Agence intergouver…
  • à propos de Ali Zaoua
    Votre film semble être un projet très construit avec une volonté scénaristique très forte. Je sais que vous avez travaillé avec des associations d’enfants des rues. Comment avez-vous procédé au niveau de l’écriture, comm…
  • Une minute de soleil en moins
    Puisant dans les ficelles des films d’action américains, Nabil Ayouch fait un cinéma efficace. Son troisième long métrage en use et en abuse, avec systématisme : musique à coups de poing pour soutenir un montage serré de…
  • Dire l’homme d’Alger à Kaboul
    De Yasmina Khadra, on n’a longtemps connu que sa plume trempée au vitriol, sa langue foudroyante, curieux mélange d’humour et de désespoir. A travers ses polars publiés chez La Baleine, puis ses deux romans (Les Agneaux …
  • Namur 2002 : un repli sur le Nord ?
    Namur est un pèlerinage. Chaque année en début d’automne en terre wallonne, cette année avec un beau soleil, ce festival réunit avec d’impressionnants moyens (150 films, 200 invités, 150 accrédités professionnels et 200 …
  • La Fille de Keltoum
    En regardant La Fille de Keltoum, je me suis dit : « Voilà quelqu’un qui croit encore au cinéma ». A ce cinéma d’un certain âge (ou de tous temps ?), où parce qu’on y met de l’amour, l’on attend du spectateur une certaine …
  • Le Fespaco 2001 au jour le jour
    Nous avions prévu de publier la critique des films du Fespaco à plusieurs voix (africaine, africaine-américaine et européenne) mais les aléas informatiques qu’on peut imaginer en Afrique ont déséquilibré les choses et ne…
  • Ali Zaoua (Ali aux mâchoires d’acier)
    Décidément, le Maroc change : on imagine mal il y a quelques années ce pays laisser un réalisateur dénoncer ainsi la misère des enfants de la rue. Mais la dénonce-t-il vraiment ? Une scène du début annonce la couleur : u…
  • Marie-Line
    Portrait de femme, mené de main de maître, ce film est une véritable analyse de la France moyenne – celle qui est résignée et médiocre par dépit. Marie-Line, incarnée à merveille par Muriel Robin, est un personnage entre…
  • Fespaco 99 : quelle nouvelle voie ?
    Qu’on le veuille ou non, un palmarès est un message. Il exprime les compromis qu’opère un jury de sensibilités diverses mais pour le grand prix, celui-ci doit trancher. Le Fespaco 99 a couronné un film adulé du public af…
  • Mektoub
    Un couple jeune et riche se rend à Tanger pour un congrès médical. La femme est enlevée et violée par des hommes importants. Pour la délivrer, l’homme tue un commissaire de police qui voulait en récupérer la cassette vid…
  • Yasmina et le commissaire Llob – enquêtes dans une Algérie en guerre
    Avec Morituri (1997) et Double Blanc (1997), Yasmina Khadra s’était déjà fait remarquer dans le monde du polar. Le dernier volet des enquêtes du commissaire Llob, L’automne des chimères, est paru en mai 1998. Malgré son …
  • L’Arche du désert
    C’est bien sur l’arche de Noé que l’Algérien Mohamed Chouick nous emmène, mais les vagues sont de sable et l’arche est la nef d’un fou : L’Arche du désert est une splendide et terrible métaphore d’une brûlante actualité …
1
2