Tous les articles

Tous les articles en lien avec Consentir à soi

  • Le Sang des nègres
    Il est notoire que la présence coloniale s’accompagne toujours de sévères contraintes, et qu’il n’y a pas de colonialisme heureux. Les îles à sucre en portent le cruel héritage, où à l’esclavage s’est substituée une orga…
  • Consentir à soi
    Paru en novembre 2014 aux Editions Elyzad, Les Intranquilles de Azza Filali est résolument un roman politique, dans la Tunisie post-révolutionnaire.L’intranquillité est un état singulier, et sa désignation l’est plus enc…
  • D’un Maroc en clair-obscur
    Universitaire, poète, essayiste, directeur de revues, Najib Redouane vient de publier le roman À l’ombre de l’eucalyptus, chez l’Harmattan.Il faut rendre hommage à Najib Redouane. Universitaire, poète, essayiste, directe…
  • Passage des larmes
    Il n’y a pas de centre du monde, hormis le lieu d’où on l’observe. Il y a des espaces plus désirés, tant en émanent les signes de la modernité séduisante, et d’autres que l’on rejette, comme des marques de médiocrité ou …
  • L’Énigme du retour
    Dans les replis du corps Dans son dernier roman, Dany Laferrière livre un texte qui déplace les figures les plus couramment ancrées du voyage et de l’exil. On songe bien évidemment à L’Énigme de l’arrivée, de Naipaul, d…
  • Esclaves
    Blessures passées, amertumes vivacesC’est une remontée dans la courbe du temps à laquelle nous invite Kangni Alem dans ce roman âpre et exigeant. Rien n’est plus délicat, en effet, que d’ouvrir les boîtes noires de l’his…
  • Ainsi parla l’Oncle, suivi de Revisiter l’Oncle
    On n’en revient jamais inaltéré : les lettres haïtiennes disent depuis plus de deux siècles désormais cet étonnement ressenti et vécu des Haïtiens à trancher le corps même de l’histoire. Pourtant, tailler dans cette hist…
  • Vingt ans pour plus tard
    Cet épais volume est le résultat du travail en résidence d’écriture à Tunis en 2007 de cinq écrivains de générations, de cultures et de formations différentes. Tous francophones, ils avaient en commun un mot, « adolescenc…
  • Haïti 1804. Lumières et ténèbres
    Post tenebras ? D’Haïti, on ne finit pas de célébrer l’histoire, en premier lieu celle de son émergence, « dans l’indignation et la dérision » des puissances impériales. Le temps de la raillerie est (presque) passé. Pourt…
  • 31, rue de la République
    C’est un beau livre, dans les deux sens : l’alternance du texte de Boufraïne et de Migeat, les photographies de ce dernier, comme un livre métis. Il nous raconte en partie nos existences d’habitants d’Île de France, dans…
  • Le Roman de Cuba
    Lorsque le 30 octobre 1961, Krouchtchev informe Castro du retrait des missiles nucléaires de l’île de Cuba, suite à l’accord passé avec Kennedy par-dessus la tête du président cubain, c’est par ce slogan que le peuple cu…
  • De quelques points de vue décentrés
    Le sens commun se fonde aisément sur des représentations de soi et des autres bien infondées, s’égarant entre les divers modes qui les façonnent : présentation, manifestation, intuition, certitudes ancrées par la transmi…
  • Fado
    Ça commence comme un roman de mœurs : englués dans les routines conjugales, Annaïse et Léo ont fini par divorcer. Ou plutôt, car l’histoire est racontée par Annaïse, Léo l’a quittée, pour une plus jeune et qui a réussi à…
  • Black Bazar
    S’il est bien un mot qui inscrit une certaine idée de l’Orient et plus largement de l’exotisme, dans la langue française, c’est bien celui de « bazar ». Les dictionnaires nous signalent qu’il est attesté depuis le premier …
  • Médusa en Afrique. La sculpture de l’enchantement
    Pour Michel Brières, dont les paroles nous font éprouver l’Invisible La fascination exercée par les masques sur ceux qui les regardent ne laisse pas d’être elle-même l’objet d’un enchantement : « récoltés » la plupart du …
  • La Couleur de l’aube
    Point de lendemain ?Haïti : on se prend parfois à en penser ce qu’en dit un des personnages du roman de Yanick Lahens, La Couleur de l’aube : « l’Apocalypse a déjà eu lieu tant de fois (…) dans cette île… ». Mais qui somme…
  • Le Caractère subversif de la femme antillaise dans un contexte (post) colonial
    Les études postcoloniales ont eu quelques difficultés à établir leur aire dans l’université française, malgré les efforts et les publications de travaux de chercheurs de renom, tel Jean-Marc Moura, qui a clairement décri…
  • Morne Câpresse
    « Comme si elle avait creusé un trou dans sa mémoire. Enterré ce temps-là. Et puis déposé une grosse roche sur la gueule du trou » : au-delà de la seule tragédie de la jeune fille trompée par un coqueur invétéré, qui en a …
  • Le Testament des solitudes
    Dans Le témoin des solitudes, l’auteure haïtienne Emmelie Prophète explore à travers les parcours de trois femmes, « l’histoire d’un pays qui dort mal, se réveille mal, et qui ne prend pas le temps d’avoir mal de ses doul…
  • Ferrements et autres poèmes
    « Revêtir le masque des mots / de pierre de cuivre de fer / surgir / avec au cou le collier de mémoire ». À peine deux mois avant sa disparition, paraissait chez Seuil Ferrements et autres poèmes, rassemblant un choix d’œ…
  • Za
    Avec Za, son dernier roman, Raharimana « plonge au plus profond des miasmes qui hantent le monde ».On prend la langue à revers, déjà dans la récitation des lettres, de la dernière à la première, et cela nous signale insens…
  • Battling Siki
    Journaliste et écrivain, Jean-Marie Bretagne à découvert l’histoire du boxeur sénégalais Battling Siki à l’occasion d’un séjour à Saint-Louis du Sénégal, sa ville natale. Fruit d’une enquête minutieuse, ce roman revient …
  • Et si Dieu me demande, dites Lui que je dors
    Dans son dernier roman, Et si Dieu me demande, dites Lui que je dors, Bessora met en scène et en œuvre, l’étrangeté de l’écriture de soi et pour soi.Le monde de Bessora est dangereusement animé : les cailloux qu’elle emp…
  • Moi Toussaint Louverture… avec la plume complice de l’auteuret Une heure pour l’éternité
    À travers deux textes publiés à quatre ans d’intervalle, l’écrivain et critique d’art haïtien Jean-Claude Fignolé révèle un Toussaint Louverture confronté à sa propre légende – dans Moi Toussaint Louverture… avec la plum…
  • Montrer le Vaudou ?
    « Quand je suis avec les bizango, je me sens comme dans une église », affirme Marianne Lehmann. Arrivée en 1957 à Port-au-Prince, elle a recueilli chez elle depuis une trentaine d’années, près de 3000 objets vodou, qui rem…
  • Mes quatre femmes
    L’adjectif possessif ne dit pas seulement l’appropriation. Par un retournement un peu bizarre, il peut signifier l’appartenance du locuteur à ce qui est l’objet même de la détermination : « Mon île, ma famille », doivent s…
  • Le paradis des chiots, de Sami Tchak
    Roman polyphonique, le dernier opus de Samy Tchak, libère la parole des plus démunis et  » donne corps à ce qui d’ordinaire ne fait pas sens pour tous « Entre l’ombre et la lumière, l’œil détecte difficilement la zone indi…
  • Bicentenaire
    Malgré son titre, Bicentenaire de Lyonel Trouillot n’évoque pas les origines mais le désespoir du présent. Cet article est une version courte, destinée à la Revue Africultures, de la critique parue préalablement sur le …
  • Bicentenaire
    Pour Marie-EnédineOn peut considérer tout d’abord que Bicentenaire est un roman de l’urgence et du témoignage. Il faut ressasser encore cette image de Port-au-Prince comme un tas d’immondices et un espace de la décrépitu…
  • Le Maître des Carrefours
    Ce n’est pas le moindre mérite de Madison Smart Bell de donner à entendre le caractère sublime et la grandeur farouche de la Révolution haïtienne. Cette histoire, longtemps dissimulée dans les replis de la mémoire, il en…



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications