Tous les articles

Tous les articles en lien avec Les Pharaons de l’Egypte moderne, de Jihan El Tahri

  • Filmer dans les rues des Cités
    Rue des cités a été présenté le 17 mai dans la sélection ACID du festival de Cannes 2011. Une trentaine de jeunes d’Aubervilliers avaient fait le déplacement pour cet événement et le débat qui a suivi la projection a été…
  • Antillais en France, on doit en permanence refaire ses preuves.
    Que ressentez-vous alors que Rue Cases nègres va être présenté à la prestigieuse sélection Cannes Classics en présence du ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand ? C’est un grand honneur, un réel plaisir, su…
  • Une histoire de l’outre-mer
    Deux ans et demi de travail, neuf mois de tournage, 300 heures de rushes : cette série en trois épisodes est un événement. Mais pas seulement par les moyens mis en œuvre : elle participe de ce mouvement essentiel aujourd…
  • Immigration et cités : se dire en images
    Nombre d’initiatives documentaires ou docu-fictionnelles sont initiées ces derniers temps par ceux-là même qui en sont les sujets. Cette caméra sur soi passe par des regards originaux, alternative aux discours médiatique…
  • Lille 2011 : hommage à Moussa Kemoko Diakité, doyen du cinéma guinéen
    La 7ème édition du Festival international du film indépendant de Lille (11-17 avril 2011) offrait, outre une riche programmation, un cadeau doré aux cinéphiles des cinémas d’Afrique : l’occasion de découvrir l’œuvre invi…
  • De Sekou Touré à aujourd’hui
    La 7ème édition du Festival international du film indépendant de Lille (11-17 avril 2011) offrait une rétrospective des films du doyen du cinéma guinéen, Moussa Kemoko Diakité (cf. notre reportage [ici]).Comment le ciném…
  • Fespaco 2011: a festival under threat
    The awards attributed during the 22nd edition of the Fespaco (26 February-5 March 2011) reflect the festival selection. To varying degrees, this combined auteur and popular cinema, two categories that are subject to nume…
  • Territoire perdu
    Le film est diffusé le 20 avril 2011 sur Arte, beaucoup trop tard, à minuit : tous à vos cassettes !A en croire le peu de place qu’il occupe dans les médias, le Sahara occidental ne semble pas concerné par le vent du cha…
  • « The way to help us is to give us our funding on time! »
    The Fespaco 2011 is now over. Would you say the outcome was positive? Has the Vision 21 dynamic come into effect? It’s not for us, but for our guests and the festival-goers to say whether the outcome was positive. The e…
  • « This is the last Fespaco I’ll be coming to »
    Fespaco 2011 is drawing to a close. Your declarations during the course of the week have provoked a lot of reactions. How would you judge this edition? Yet again, the amateurism of the organization is deplorable, with t…
  • Bollywood/Africa: a divorce?
    From the Sixties to Eighties, mainstream audiences in Africa, and especially female audiences, loved Indian films. Even though they didn’t understand the words, they would end up knowing the songs by heart from seeing th…
  • Fespaco 2011 : un festival menacé
    Le palmarès de la 22ème édition du Fespaco (26 février – 5 mars 2011) est à l’image de sa sélection, combinant à divers degrés cinéma d’auteur et cinéma populaire, deux catégories sujettes à de nombreux malentendus et qu…
  • Fespaco 2011: Un festival a rischio
    l palmarès della 22° edizione del Fespaco (26 febbraio-5 marzo 2011) è ad immagine della sua selezione, combinando a vari livelli cinema d’autore e cinema popolare, due categorie soggette a numerosi malintesi e che spess…
  • « Nous aider, c’est nous donner les financements à temps ! »
    Voici le Fespaco 2011 terminé : le bilan est-il positif ? Est-ce que la dynamique Vision 21 se met en place ? Ce n’est pas à nous de dire que notre bilan est positif, mais nos invités et les festivaliers. Les échos nous…
  • « C’est le dernier Fespaco auquel j’assiste »
    Nous voici à la fin du Fespaco 2011. Vos déclarations durant cette semaine ont provoqué de multiples réactions. Quel bilan tirez-vous maintenant de cette édition ? On peut encore une fois regretter l’amateurisme de l’or…
  • La formation des jeunes réalisateurs africains : table ronde au festival d’Apt 2010
    Le festival des films d’Afrique en pays d’Apt est l’un des seuls rescapés des manifestations cinématographiques présentant exclusivement des films africains. Paradoxe dans une petite ville de 12 000 habitants, il s’y est…
  • Dubai 2007: lustrini e creazione
    La quarta edizione del Dubai International Film Festival (9-16 dicembre 2007) recensita da AfriculturesIl grande paradosso di questo festival – creato ad immagine di una città assolutamente surrealista, che bisogna veder…
  • Grandezza e ambiguità della rivoluzione digitale
    Pubblichiamo il secondo articolo scritto da Olivier Barlet per il catalogo della retrospettiva parigina Africamania (17 gennaio-17 marzo 2008), curata dalla Cinémathèque Française. L’articolo è stato pubblicato contempor…
  • Correspondances
    Un film de femmes, issu d’une création collective en ateliers. Rien que le processus d’élaboration du film vaut le détour. C’est ici la diaspora malienne qui est au centre : des femmes vivant à Montreuil, à la porte de P…
  • I cinque decenni del cinema in Africa
    L’articolo – scritto per il catalogo della retrospettiva parigina Africamania (17 gennaio-17 marzo 2008) curata dalla Cinémathèque Française – è stato pubblicato contemporaneamente anche su Africultures. Di seguito la tr…
  • « Ma caméra est un personnage »
    Michel K. Zongo a travaillé en tant que caméraman et chef opérateur sur des films comme Ceux de la colline et Mokili de Berni Goldblat, La Tumultueuse vie d’un déflaté de Camille Plagnet, Poussière de femmes de Lucie Thi…
  • Le cinéma égyptien à la lumière du printemps arabe
    Si la « révolution du jasmin » tunisienne de décembre 2010 – janvier 2011 a clairement été un déclic, les manifestants avides de liberté et de démocratie mais eux aussi de moralisation de la vie politique face à la corrupt…
  • Notre étrangère
    Dans toute son œuvre tant littéraire que cinématographique, Sarah Bouyain prend son métissage comme sujet. Littéraire à travers le personnage de Rachel dans le roman Métisse façon ou celui de Cassandra dans la nouvelle D…
  • Soutenir le cinéma et la télévision au Gabon
    Le remplacement subi de Charles Mensah par le cinéaste Imunga Ivanga à la tête du cinéma gabonais avait surpris. Le fait du Prince correspondait aussi à une modification de la structure, le Centre national du cinéma gabo…
  • 93, la belle rebelle
    Sans accès à son Histoire, aux archives, à l’écoute des anciens, on a l’impression de devoir tout démarrer à zéro, en une pesante solitude. Rappeler le passé éclaire le présent, pour savoir comment on en est arrivé là, e…
  • Le cinéma tunisien à la lumière du printemps arabe
    L’actualité change le regard. Alors qu’en 23 jours de soulèvement populaire, la Tunisie vient de clore 23 ans de dictature du régime Ben Ali, voici un retour subjectif sur des films tunisiens présentés aux 23èmes Journée…
  • La Mosquée
    Il est des films qu’on oublie si vite que même si on retombe dessus, on se demande si on l’a seulement vu. Et puis il y a ceux qui restent en tête comme si c’était hier, ceux qui se sont imposés par une émotion, une pert…
  • « Il faut un langage pour raconter une histoire »
    La Mosquée fait suite à En attendant Pasolini qui portait sur le tournage d’un film dans un village. Tu apparais même directement à l’écran, dans ton rôle de réalisateur. Quelle était ton envie dans ce nouveau développem…
  • Indochine, sur les traces d’une mère
    Documentariste peu prolifique, qui prend donc le temps du geste de création, le Béninois Idrissou Mora-Kpaï étonne à chaque film par la force de sa réflexion sur le monde. Sa sensibilité dans l’attention qu’il porte aux …
  • Les Cinémas du Maghreb et leurs publics dans un contexte arabo-africain : conception, perception, réception
    Ce colloque s’est tenu les 27 et 28 octobre 2010 durant la 23ème édition des Journées cinématographiques de Carthage. Il était organisé par Hamid Aïdouni (Université Abdelmalek Essaadi, Tétouan), Kamel Ben Ouanès (Instit…
  • France, je t’aime ; France, je te hais : les cinémas d’Afrique dans le trouble de la coopération
    Les Indépendances modifient radicalement la relation entre le colon et le colonisé. Alors que la France a besoin de son ancien Empire pour préserver sa place dans le monde, les Africains dépassent les interdits. Cela n’i…
  • Introduction
    « Si on me disait « indépendante » ? Pas besoin qu’on me le dise, je le suis, à ma manière. C’est pour ça que je m’arrange pour retrouver à chaque pas le goût de la première fois. » Marie-Louise Bibish Mumbu, dans le text…
  • Mugabe et l’Africain blanc
    Les exactions commises contre les fermiers blancs du Zimbabwe depuis 1997 sont inadmissibles et internationalement condamnées : assassinats, tortures, violences de toutes sortes, expulsions sans crier gare, etc. L’un d’e…
  • Sortir de la grande nuit, d’Achille Mbembe : livre essentiel !
    Somme salutaire et décapante, Sortir de la grande nuit – Essai sur l’Afrique décolonisée, le nouveau livre du politologue Achille Mbembe, est incontournable. Son analyse des processus de décolonisation, de l’évolution co…
  • Afrique(s) : mieux qu’une série !
    Impressionnant travail que ces quatre films de 90 minutes diffusés le dimanche soir en heure de grande écoute à partir du 10 octobre sur France 5 où le premier épisode sera suivi d’un débat animé par l’historien Fabrice …
  • Moloch Tropical
    Dans les traditions chrétienne et kabbalistique, un moloch est un démon qui jette les nouveaux-nés dans un brasier. Lorsqu’il est au pouvoir et que les apparences ne trompent plus, c’est son peuple qu’un tyran sacrifie p…
  • Black Diamond, l’or des fous
    C’est une histoire d’araignée. Plus sa toile est grande, plus elle coincera ces insectes que sont les jeunes qui ne rêvent que de déployer leurs ailes. Rares sont les talents qui peuvent accéder à la gloire et la richess…
  • Lussas 2010 : Tristes tropiques ?
    Chaque année, l’Afrique a droit aux Etats généraux du documentaire de Lussas (Ardêche, France) à sa programmation spéciale, concoctée par Jean-Marie Barbe, cofondateur des Etats généraux et du programme Africadoc. Si pou…
  • L’esprit libre de Bolya Baenga
    Désiré Bolya Baenga est décédé le 10 août 2010 à Paris, à l’âge de 53 ans. Né en 1957 à Kinshasa, romancier et essayiste, ancien élève de Sciences-Po, Bolya Baenga vivait à Paris. Il a reçu en 1986, le Grand Prix de l’A…
  • Po di Sangui
    Dans ce village de Guinée-Bissau, on plante un arbre à chaque naissance. L’arbre grandit avec l’enfant, lui survit et devient son âme. Il symbolise ainsi, comme un peu partout à travers le monde, la croissance de l’être …
  • A filmschool in Ethiopia
    Director of photography and filmmaker, Abraham Haile Biru is since 2007 the head of the Blue Nile Academy, the only cinema school in East Africa.Here we are at the 63rd Cannes Film Festival. It’s your second time in Cann…
  • Une école de cinéma en Ethiopie
    Directeur de la photo et réalisateur, Abraham Hailé Biru dirige depuis 2007 la Blue Nile Academy à Addis Abeba, unique école de cinéma d’Afrique de l’Est.Nous voici au 63e édition du festival de film de Cannes. C’est la …
  • Edouard Glissant : un monde en relation
    C’était le 15 juillet 2010 en Avignon, au Théâtre du Verbe incarné, qui accueille chaque année des manifestations en lien avec l’Institut du Tout-monde du penseur martiniquais Edouard Glissant. Après avoir présenté le fi…
  • When you say that 250 people died, you forget that they are individuals
    Here we are at the Cannes Film Festival. What’s your impression so far? Is this an important event for you? Of all film festivals, Cannes is the mecca of film. It’s the centre of cinema. It seems like this is where ever…
  • « Quand on dit 250 tués, on oublie qu’il s’agit d’une mère, d’un père, un meilleur ami, une sœur »
    Nous sommes au festival de Cannes. Quelle est votre impression jusqu’à présent ? Est-ce c’est un événement important pour vous ? De tous les festivals, Cannes est le paradis du film. C’est le centre du cinéma. On dirait…
  • « Ce qui marche, c’est les règles de l’histoire du cinéma »
    Rencontre avec le réalisateur Djo Tuna wa Munga à propos de la situation du cinéma en RDC, sa propre conception du cinéma et les initiatives qu’il développe avec la société de production Suka! qu’il a développée avec le …
  • Le Dernier vol du flamant rose
    Indépendant en 1975, le Mozambique a subi jusqu’en 1992 seize années d’une terrible guerre civile entretenue par les régimes d’apartheid de Rhodésie et d’Afrique du Sud, et qui a fait un million de morts. L’ONUMOZ fut al…
  • « Nobody comes with solutions; it’s impossible »
    After making several short films, this is your first feature. You have chosen a very difficult story for your first feature film, because Mia Couto’s writing is highly fantastical. How did this project come about and wha…
  • « Personne ne peut venir en apportant les solutions »
    Après avoir réalisé plusieurs courts, vous réalisez là votre premier long métrage. Vous avez choisi pour cela une histoire très difficile : l’écriture de Mia Couto est totalement fantastique ! Quelle idée aviez-vous en t…
  • Africadoc : quatre réalisateurs tirent un bilan
    Soumis à critiques autant qu’à louanges, le programme Africadoc fait couler de l’encre et de la salive. Il m’a semblé important de profiter de la présence au festival de Cannes de quatre réalisateurs ayant réalisé leur f…