Événements

Journées Cinématographiques de Carthage – JCC 2015
26ème édition

Français

Dialoguer, rêver, avancer…
Ce sont les trois mots qui résument nos ambitions pour cette 26ème session.
Trois mots qui placent le partage et l’innovation au centre de notre démarche.
Concrètement, il s’agit d’ancrer les Journées Cinématographiques de Carthage dans leur terroir arabo-africain tout en maintenant l’ouverture sur les cinématographies du monde, celles qui partagent notre souci d’indépendance et d’expression culturelle. 

Le contexte dans lequel se tient cette session est particulier, le défi à relever est grand mais il n’en est pas moins exaltant.

Il s’agit de poser les grandes lignes de ce que sera le festival dans l’avenir, d’en renforcer les  » fondamentaux « , maintenant que son annualité est acquise.

La réussite de cette session n’en rendra que plus éclatante la célébration, en 2016, du cinquantième anniversaire de ce festival fondé par feu Taher Cheriaa et rêvé par les cinéastes arabes et africains.
Les JCC, nous en sommes convaincus, puiseront dans les idéaux défendus par cet homme, ce qui fait leur spécificité et leur âme…
Letaief Brahim
Directeur des JCC

Conversing, dreaming, moving forward…
These are the three words that sum up our ambitions for this 26th edition.
Three words that put sharing and innovation at the heart of our approach.
Specifically, it is to anchor the Carthage Film Festival in their Arab-African land while maintaining openness to the world cinematography, those who share our concern for independence and cultural expression.
The context in which this session is being held is particular, the challenge is huge but it is no less exciting.
This is to put the outline of what will be the festival in the future, to strengthen the ‘fundamental’, now that his annuality is acquired.The success of this session will do the most dazzling celebration, in 2016, for the fiftieth anniversary of the festival founded by the late Taher Cheriaa and dreamed by Arab and African filmmakers.
The JCC, we are convinced, will get on the ideals defended by this man, which makes their specificity and their soul…
Letaief Brahim
Director of JCC




Sélection officielle

Compétition officielle Longs Métrages
17 œuvres de fiction dont 2 premières mondiales, 10 premières arabes et 8 premières africaines.
Much Loved, Nabil Ayouch – Maroc (2015)
L’orchestre des aveugles, Mohamed Mouftakir – Maroc (2014)
Out of the ordinary, Abdel Sayed Daoud – Egypte (2014)
Letter to the king, Hisham Zaman – Irak (2014)
Le puits, Lofti Bouchouchi – Algérie (2015)
Madame courage, Merzak Allouache – Algérie (2015)
Al Tarik, Rana Salem – Liban (2015)
Dégradé, Tarzon et Arab Nasser – Palestine (2015)
A peine j’ouvre les yeux, Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique (2015)
Les frontières du ciel, Fares Naanaa – Tunisie (2015)
O KA, Souleymane Cissé – Mali (2015)
Necktie youth, Sibs Shongwe – Afrique Du Sud (2015)
The endless river, Oliver Hermanus – Afrique Du Sud (2015)
Dicta Shot, Moktar Ladjimi – Tunisie (2015)
Things of the aimless wanderer, Kivu Ruhorahoza – Rwanda (2015)
Difret, Zeresenay Mehari – Ethiopie (2014)
L’œil du cyclone, Sékou Traoré – Burkina Faso (2015)

Compétition officielle Courts Métrages
13 films de fiction, d’animation et de documentaires.
Lonely fighter in the zone, Alaa Hikal – (Egypte, 2015)
En dehors de la ville, Rim Mejdi – Maroc (2014),
Al Kanass,Kamel Laaridhi – Tunisie (2015)
Routine, P. Sam Kessie – Ghana (2015)
Babor Casanova, Karim Sayad – Algérie (2015)
Et Roméo a épousé Juliette,Hinde Boujemaa – Tunisie (2014)
Lmuja,Omar Belkacemi – Algérie (2015)
Pick Up, Saleh Nass – Bahrein (2014)
Diaspora, Alaeddin Abou Taleb – Tunisie (2015)
Mosonngoa – The mocked one, Lemohang Jeremiah Mosese – Lesotho (2014)
Terremere, Aliou Sow – Sénégal (2015)
Malika et la sorcière, Boureima Nabaloum – Burkina Faso (2014)
Azayz, Ilias El Faris – Maroc (2015)

Compétition Officielle Documentaire
Moi, je suis avec la mariée, Khaled Soliman Al Nassiry / Antonio Augugliaro / Gabriele Del Grande – Palestine (2014)
Trip Along Exodus, Hind Shoufani – Palestine (2015)
28 nights and a poem, Akram Zaatari – Liban (2015)
The Council, Alabdallah Yahya – Jordanie (2014)
Coma, Sara Fattahi – Syrie (2015)
Homeland (Irak année zéro), Abbas Fahdel – Irak (2015)
Sur la rue, Jasmina Metwaly, Philip Rizk – Egypte (2015)
Contre-pouvoirs, Malek Bensmail – Algérie (2015)
Queens of Syria, Yasmin Fedda – Syrie (2014)
La Sirène de Faso Fani, Michel K Zongo – Burkina Faso (2014)
Coming of age, Teboho Edkins – Afrique Du Sud (2015)
Diaries of a flying dog, Bassem Fayad – Liban (2014)
The road Bread, Hicham Elladdaqi – Maroc (2015)
Fi rassi rond-point, Hassen Ferhani – Algérie (2015)
Brûle la mer, Maki Berchache, Nathalie Nambot – Tunisie (2014)
Stray, Ahmad Fostok – Egypte (2015)

Compétition De La Première Œuvre
Love, theft and other entanglements, Alayan Muayad – Palestine (2014)
Al Tarik, Rana Salem – Liban (2015)
Cinéma bidon, Bahia Allouache – Algérie (2014)
Diaries of a flying dog, Bassem Fayad – Liban (2014)
A peine j’ouvre les yeux, Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique (2015)
Narcisse, Sonia Chamkhi – Tunisie (2015)
Necktie youth, Sibs Shongwe – Afrique Du Sud (2015)
Lonbraz Kann, David Constantin – Ile Maurice (2014)
Le puits, Lofti Bouchouchi – Algérie (2015)
Les frontières du ciel, Fares Naanaa – Tunisie (2015)
Le portail des Adieux, Kareem Hanafy – Egypte (2014)
Moi, je suis avec la mariée, Khaled Soliman Al Nassiry / Antonio Augugliaro / Gabriele Del Grande – Palestine (2014)
Trip along Exodus, Hind Shoufani – Palestine (2015)
Sur la rue, Jasmina Metwaly, Philip Rizk – Egypte (2015)
Trêve, Myriam El Hajj – Liban (2015)
Aji-Bi, les femmes de l’horloge, Raja Saddiki – Maroc (2015)
The road Bread, Hicham Elladdaqi – Maroc (2015)
Fi rassi rond-point, Hassen Ferhani – Algérie (2015)
Stray, Ahmad Fostok – Egypte (2015)
Coma, Sara Fattahi – Syrie (2015)

Carthage Ciné-Promesses
Courts Métrages réalisés par les étudiants des écoles de cinéma du monde entier. Compétition ouverte aux films de fiction et d’animation uniquement.
Mabrouk, Cynthia Sawma – Liban (2015)
Despertar, Medina del Valle Marta – Espagne (2015)
Rong’kuchak, Sangma Dominic – Inde (2014)
Trzeci Pokój, Suk-hwa Hong – Pologne (2014)
Au moins le sais-tu, Arthur Lecouturier – Belgique (2014)
Cevirmen, Kayis Emre – Turquie (2015)
Involution, Andreas Thück – Allemagne (2015)
Amphibien, Hector Silva Núñez – Venezuela (2015)
Discipline, Christophe M. Saber – Egypte (2015)
Der gekerbte Raum aus Stein gegen ein Ideal aus Glas, Brenda Lien – Allemagne (2015)
Rwetes, Czekaj Kuba – Pologne (2015)
La douloureuse, Komla Amenti – Préféré Aziaka – Togo (2015)
La Colonie pénitentiaire, Fouad Roubaye – Irak (2014)
Bestas, Guerreiro Neto Rui Miguel – Portugal (2014)
Tandem, Chedy Turki – Tunisie (2015)



Etalons de Ouagadougou
Tous les films ayant reçu l’Etalon d’Or depuis la création du festival d’Ouagadougou en 1969 vont être projetés durant les JCC en présence de leurs réalisateurs. Cette section sera accompagnée par une communication spéciale (édito, publications, habillage du lieu de projection).
Les mille et une mains, Souheil BEN-BARKA – Maroc (1973)
Muna moto, Jean Pierre Dikongué Pipa – Cameroun (1975)
Baara, Souleymane Cissé – Mali (1978)
Djeli, conte d’aujourd’hui, Fadika Kramo Lanciné – Cote D’ivoire (1981)
Finye, Souleymane Cissé – Mali (1982)
Histoire d’une rencontre, Brahim Tsaki – Algérie (1983)
Tilaï, Idrissa Ouédraogo – Burkina Faso (1990)
Au nom du Christ, Roger Gnoan M’Bala – Cote D’ivoire (1993)
Guimba : un tyran, une époque, Cheick Oumar Sissoko – Mali (2004)
Buud yam, Gaston Kaboré – Burkina Faso (1997)
Pièces d’identités, Mweze Dieudonné Ngangura – République Démocratique Du Congo (1998)
Ali Zaoua prince de la rue, Nabil Ayouch – Maroc (2001)
Heremakono (En attendant le bonheur), Abderrahmane Sissako – Mauritanie (2002)
Drum, Zola Maseko – Afrique Du Sud (2004)
Ezra, Newton Aduaka – Nigeria (2007)
Teza, Haile Gerima – Ethiopie (2008)
Pégase, Mohamed Mouftakir – Maroc (2010)
Aujourd’Hui, Alain Gomis – France / Sénégal (2013)
Fièvres, Hichem Ayouch – France (2013)


Le palmarès 2015 complet

Compétition officielle Longs Métrages
Tanit d’or : L’orchestre des aveugles – Mohamed Mouftakir – Maroc
Tanit d’argent : The endless river – Oliver Hermanus – Afrique Du Sud
Tanit de bronze : A peine j’ouvre les yeux – Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique
Prix du jury : Much Loved – Nabil Ayouch – Maroc
Prix du meilleur scénario : Letter to the king – Hisham Zaman – Irak
Prix du meilleur acteur : Adlane DJEMI pour son rôle dans le film Madame courage – Algérie
Prix de la meilleure actrice : Maïmouna  » Mouna  » N’DIAYE pour son rôle dans le film L’œil du cyclone – Burkina Faso

Compétition officielle Courts Métrages
Tanit d’or : Diaspora – Alaeddin Abou Taleb – Tunisie
Tanit d’argent : Terremère – Aliou Sow – Sénégal
Tanit de bronze : Lmuja – Omar Belkacemi – Algérie

Compétition De La Première Œuvre
Tanit d’or Tahar Chériaa : Dans ma tête un rond-point (Fi rassi rond-point) – Hassen Ferhani – Algérie
Prix du jury TV5 Monde : le prix est partagé entre
A peine j’ouvre les yeux – Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique
Necktie Youth – Sibs Shongwe – Afrique Du Sud
Mention spécial du Jury : Le Puits – Lofti Bouchouchi – Algérie


Compétition Officielle Documentaire
Tanit d’or : Dans ma tête un rond-point (Fi rassi rond-point) – Hassen Ferhani – Algérie
Tanit d’argent : Homeland (Irak année zéro) – Abbas Fahdel – Irak
Tanit de bronze : Queens of Syria – Yasmin Fedda – Syrie

Carthage Ciné-Promesses
Tanit d’or : Cevirmen – Kayis Emre – Turquie
Prix du jury CNCI : Discipline – Christophe M. Saber – Egypte
Mention spécial du Jury : Despertar – Medina del Valle Marta – Espagne

Prix parallèles
Prix Safi Faye CREDIF : Queens of Syria – Yasmin Fedda – Syrie
Mention spéciale du Jury UGTT : meilleur décor à Raouf Lahlimi pour « A peine j’ouvre les yeux » – de Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique
Prix FIPRESCI : A peine j’ouvre les yeux – Leyla Bouzid – Tunisie / France / Belgique

Prix pour la section TAKMIL (bourses d’aide à la finition)
Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) : 10 000 € Un assiégé comme moi de Hala Abdalla (Syrie)
Assurance STAR 20 000 DT : Zaineb n’aime pas la neige de Kaouther Ben Hania (Tunisie)
Centre National du Cinema et de l’Image (CNCI) : 15 000 DT : Hedi de Mohamed Ben Attia (Tunisie)
SANAD : 10 000 € Egyptian Jeanne d’Arc de Iman Kamel (Egypte)
l’Arab League Educational Cultural and Scientific Organization (ALECSO) : 10 000 $ On the Fence de Nesrine El Zayat (Egypte)
l’European Union National Institutes for Culture (EUNIC) : 9 000 € Tounsa de Ridha Tlili (Tunisie)
Centre National de la Cinematographie francais (CNC) : 10 000 € Un assiégé comme moi de Hala Abdalla (Syrie)

Jury CREDIF
Ce jury décerne le Prix Safi Faye (pour la Meilleure réalisatrice), attribué par le CREDIF et soutenu par l’UNESCO.
CREDIF Jury at JCC 2015, Tunisia, the jury awarding the Safi Faye Prize (for the Best female film director), given by the CREDIF and supported by UNESCO
Membres / members:
Souhir Ben Amara (Tunisie)
Kahena Attia (Tunisie)
Khedija lemkacher : (Tunisie)
Hala Abdallah (Syrie)
Tarak Ben Chaabane (Tunisie)
* www.jcctunisie.org/jcc2015/jcc_jurys_credif.php
* www.jcctunisie.org/jcc2015/eng/jcc_jurys_credif.php