Tous les articles

Tous les articles en lien avec Un écrivain qui vit de sa peinture

  • [TRIBUNE] « Faut-il avoir peur du décolonial? »
    Le 25 septembre, le journal Le Monde a publié la tribune de 80 psychanalystes accusant la “pensée décoloniale” de renforcer “le narcissisme des petites différences”. Au même moment, les alertes racistes se multiplient e…
  • [2/2] « Réhabilitons les puissances du rêve et de la poésie »
      Nous sommes arrivés à ce moment crucial où nous devons apprendre à tout réinventer : les concepts, les approches, les habitudes, les méthodes, les outils, les nations, les espaces… tout au jour d’aujourd’hui es…
  • [1/2] La possibilité d’un archipel : corps & graphie d’un paysage à venir
    L’île n’est pas un endroit isolé, toute île fait partie d’un archipel, Edouard Glissant.   A la suite d’une résidence d’écriture (février-mars 2019) au Centre international d’art et du paysage de Vassivière, le phil…
  • Les Poétiques du Refuge : Déjouer les frontières
    A l’occasion de la « Journée internationale des migrants », fixée le 18 décembre par l’ONU, , la Cimade et Montagne Accueil Solidarité organisent les « Poétiques du refuge », les 18 et 19 décembre à Eymoutiers. A cette o…
  • « Fugitif, où cours-tu ? » : le livre et le film
    En avril 2018 sortait sur les écrans français L’Héroïque lande, la frontière brûle de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval, passionnant documentaire de 3 h 45 sur la jungle de Calais. Même si certains éléments sont commun…
  • Avignon 2017 : Debout, dans l’encre noire
    La pièce Encre noire de Eric Checco, jouée à La Chapelle du Verbe Incarné (salle dédiée au Théâtre d’Outre-Mer, dirigée par Greg Germain et Marie-Pierre Bousquet), pour cette édition du Festival d’Avignon, s’ouvre sur de…
  • Poétiques de résistance : « une vision prophétique du passé »
    En ce 10 mai 2017, journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, l’Institut du Tout-Monde, fondé par Edouard Glissant, tient sa soirée « Poétiques de résistance » à la Maison de la P…
  • Mort à Venise
    (…) au bout de cet orgueil racial encouragé, (…) il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe, et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent.  Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme. « Je su…
  • Mayotte, l’archipel censuré
    La censure et l’autocensure à l’œuvre vues depuis un territoire : Mayotte, devenue département français, en dépit d’une vingtaine de résolutions de l’ONU (1), engendre un processus de déni que tous les protagonistes de l…
  • Peau comorienne, masques français
    Alors que les Comores ont obtenu l’indépendance en 1975, Mayotte – l’une des quatre îles qui composent l’archipel – est restée rattachée à la France. Coupée de son histoire comorienne, l’île a été rendue étrangère à elle…
  • « Le Marron, un indocile, qui refuse l’ordre des choses imposé par les dominants »
    Anthropologue, actuellement professeur de philosophie à Mayotte, Dénètem Touam Bona publie Fugitif, où cours-tu ? Un essai sur le marronnage, sur les différentes formes que prenait la fuite des esclaves, del’échappée…
  • Marronnons !
    En France, les abolitions de l’esclavage c’est une date et un homme: le 27 avril 1848, Victor Schoelcher. Et voilà ainsi réduite la fi n de trois siècles de déportation, d’exploitation et d’asservissement dans les colon…
  • Vertières » : la partition commune des Révolutions française et haïtienne
    Saint-Domingue, la plus riche colonie des Amériques [1], 18 novembre 1803, bataille de Vertières. D’un côté, le camp des « blancs », un promontoire fortifié ; de l’autre, le camp des « noirs », une vaste plaine où l’on devin…
  • Chaophonie de Frankétienne
    Chaophonie, le dernier ouvrage du poète haïtien Frankétienne vient de paraître aux éditions Mémoire d’encrier. Marc Alexandre OHO BAMBE a plongé dans l’œuvre et en offre sa lecture »J’ai besoin de ta voix. J’ai besoin d’u…
  • DÉZAFI
    C’est à un beau défi que s’est frotté le metteur en scène et dramaturge haïtien Guy Régis Jr. en adaptant pour le théâtre une œuvre majeure de la littérature caribéenne : Dézafi, écrite par Frankétienne. Majeure, autant …
  • Etre et oser (vidéo)
    « Il faut briser les miroirs, brûler les idoles. Être et oser la symbiose avec soi-même. » Marc-Alexandre Oho Bambe partage ces mots de l’écrivain de Franketienne avec plusieurs auteurs lors du festival Étonnants voyageurs…
  • M comme Marronnage : éloge de l’indocilité
    Si vous désirez vraiment savoir ce qu’est le marronnage, ne cherchez pas dans un dictionnaire. Contentez-vous d’ouvrir grand les yeux et les oreilles. Car les « nègres marrons » ne sont pas enterrés dans les livres d’histo…
  • Une soif d’indépendance (2ème partie)
    1960… ; du sud du Sahara aux rivages de Madagascar, un vent de liberté balaye l’Afrique. Des couleurs, des drapeaux, des hymnes inédits montent haut dans les ciels africains : ils portent avec eux l’espoir de peuples enf…
  • Une soif d’indépendance (1ère partie)
    Nous sommes le 30 juin 1960, le roi Baudoin atterrit à Léopoldville – l’actuelle Kinshasa – afin de renoncer à sa souveraineté sur le Congo. C’est le jour de l’indépendance ! Pour rejoindre le Parlement où il doit annonc…
  • Le « Dossier noir » de l’armée française en Afrique
     » Que fait l’armée française en Afrique ? (1) « , c’est le titre du dernier  » Dossier noir  » de l’association Survie paru aux éditions Agone. Un dossier on ne peut plus actuel en cette année de commémoration du cinquanten…
  • Le Titanic carcéral
    Dans notre société, la prison assure la fonction d’un dépotoir : un lieu où l’on entrepose les éléments indésirables. Parmi ces éléments, les migrants et les jeunes dits « d’origine immigrée » (1) occupent une place croiss…
  • Typo / Topo / Poethique sur Frankétienne
    Frankétienne, né en 1936, qualifié de « légendaire » (149) et d' »icône » (185), est sans doute aujourd’hui l’écrivain haïtien le plus prestigieux mais il lui aura fallu quarante ans (de 1964 à 2004) de « polissage » pour que …
  • « Pour une renaissance de la culture marronne »
    Le combat artistique de Marcel Pinas C’est au Suriname et sur les rives françaises du Maroni (Guyane) que sont apparues les « sociétés marronnes » les plus complexes des Amériques ; des communautés issues du « marronnage…
  • La naissance d’un art marron
    Le Tembé, l’art des peuples marrons de Guyane française et du Surinam, offre au regard l’un des plus beaux « espaces de fugue » : aujourd’hui encore, le marronnage s’y poursuit dans les entrelacs du bois sculpté.Les premiè…
  • Derrière les barreaux, le rugissement de la panthère noire
    Un matin bruineux, le 13 septembre 1971, les troupes fédérales prennent d’assaut la prison d’Attica (État de New York) ; une prison qui rassemble 2200 prisonniers dont plus de la moitié sont noirs… Lorsqu’enfin la brume …
  • Chasse à l’homme
    De la puissance, nous ne saisissons le plus souvent que les jeux de surface : l’apparat, les rituels, les sacres qui la mettent en scène ; les monuments, les palais, les chroniques qui l’immortalisent. Cependant, il ne f…
  • Où est le « Centre » de l’Afrique ?
    Haïti n’existe pas, « elle a disparu de notre mémoire » affirme Christophe Wargny (1). Pour y avoir séjourné, pour avoir rencontré ses habitants, des paysans, des artistes, des journalistes, des gens de tous les jours, je …
  • L’art de la fugue : des esclaves fugitifs aux réfugiés…
     » La fugue (latin fuga, fuite) est une forme de composition musicale dont le thème, ou sujet, passant successivement dans toutes les voix, et diverses tonalités, semble sans cesse fuir.  » in Encyclopédie Universalis.Dén…
  • Les Indiens de la Sinnamary – Journal du père Jean de la Mousse en Guyane (1684-1691)
    Nous sommes dans le dernier quart du17ème siècle. La Guyane est encore une terre d’aventure où la présence française, toute récente, se limite à l’île de Cayenne et à ses alentours. C’est cette colonie indigente et peu p…
  • La mission au Kongo, des pères Michelangelo Guattini & Dionigi Carli (1668), éd Chandeigne
    Lorsqu’en janvier 1668 les pères capucins Guattini et Carli débarquent dans le port de Luanda (capitale de l’Angola fondée par les portugais), voici déjà plus d’un siècle que le Kongo est un royaume chrétien. La conversi…
  • Dieux africains et « Nationalisme noir » aux Etats-Unis
    Dans son dernier livre, Les Yoruba du Nouveau Monde :  » Religion, ethnicité et nationalisme noir  » (éd. Karthala, 2006), Stefania Capone nous retrace l’odyssée des  » Orisha  » (1) en terre américaine. De leur débarquement…
  • D’un pur silence inextinguible
    Bicentenaire, soif d’ailleurs, actualité dramatique, quelles que soient les raisons, il faut se réjouir de la réédition en France de plusieurs livres importants publiés en Haïti ces dernières décennies. Frankétienne, de …
  • Le planteur et le sauvage…
    Il existe un rapport intime entre l’imaginaire occidental du  » sauvage  » et la légitimation de l’esclavage (il en va de même pour la colonisation). Si le barbare (l’envahisseur Hun, Tartare, Mongol, etc.) doit être conte…
  • Comment dire l’infamie de l’esclavage ?…
    L’esclavage des  » noirs  » n’a rien de  » figuré  » ! Il s’étend sur près de quatre siècles, saigne l’Afrique d’environ quinze millions de personnes, prend dans des colonies comme Saint-Domingue la dimension d’un véritable …
  • « Negros cimarrones 3 »
    Variations marronnes Le marronnage peut prendre les formes les plus diverses suivant les régions (Réunion, Cap Vert, Panama, etc.) et les époques (entre le début du 16ème et la fin du 19ème siècle) où il se produit. La …
  • « Negros cimarrones 2 »
    Haïti, un  » Pays en dehors « …  » Les hommes avançaient en ligne. Ils sentaient dans leurs bras le chant d’Antoine, les pulsations précipitées du tambour comme un sang plus ardent. (…) Une circulation rythmique s’établiss…
  • Un écrivain qui vit de sa peinture
    Frankétienne aime à se présenter comme un Frankenstein, comme un authentique mutant, ce qu’il est en effet. J’en ai eu la preuve en le rencontrant chez lui, à Delmas, un quartier populaire de Port-au-Prince. Il y habite …
  • « Ecrire » Haïti… Gary Victor
    De l’existence des chimères… Haïti est bien la seule région du monde où l’existence de  » chimères  » ne suscite aucun doute, y compris chez les observateurs les plus avisés… Régulièrement, des journalistes occidentaux y …
  • Vie culturelle et théâtre 1804-2004 : côté ombre, côté lumière
    Le théâtre a une longue histoire en Haïti. Il demeure pourtant fragile à cause des difficultés économiques, du manque de lieux de formation et de représentations. Le regard engagé d’une praticienne.A la mémoire de trois …
  • Retour du Maroni
    Outre une réflexion sur les marronnages, le reportage de Dénètem Touam Bona donne à voir une Guyane méconnue et souvent méprisée, la Guyane des Marrons Businenge (les « Africains de Guyane », pour reprendre l’expression de…
  • L’Oiseau schizophone
    Coup de cœur de l’écrivain djiboutien Abdourahman A. Waberi pour le Haïtien Frankétienne, à propos de L’Oiseau schizophone, que vient d’éditer Jean-Michel Place.Il faut d’abord savoir gré aux courageuses éditions Jean-Mi…