Tous les articles

Tous les articles en lien avec « Il ne faut pas nier l’influence, il faut vivre avec. »

  • « Donner vie à ceux qui n’ont pas eu cette chance »
    Compagnie Kongo-Ba Teria (Burkina Faso), Frères sans stèlesPourquoi avoir choisi la traite négrière comme sujet ? Nous croyons que l’Afrique oublie son passé. La façon de gouverner en Afrique rappelle les temps de l’…
  • « Il ne faut pas nier l’influence, il faut vivre avec. »
    Compagnie Rary (Madagascar), Mpirahalahy Mianala (« plusieurs qui forment un seul »)Comment en êtes-vous arrivé à la danse ? La compagnie existe depuis cinq ans. Je suis venu au monde de la danse par la compagnie Tsing…
  • « Ils n’avaient pas l’impression que nous représentions le Congo »
    Compagnie Tieri (Congo-Brazzaville), L’Homme.Votre chorégraphie évoque très fortement un éveil. J’ai travaillé le spectacle à partir de la Bible : Adam et Eve. D’où une telle impression d’éveil. Adam est seul dans le …
  • De magazines en revues
    Cette année, le Masa a produit beaucoup d’écrits ! Un journal quotidien de 8 pages format tabloïd et la une en couleurs, et un nouveau magazine de 100 pages, N’Goni, en quadrichromie intégrale et papier glacé.Les deux so…
  • Editorial
    « Je viens d’un pays où le merveilleux n’est pas un élément savant » René Depestre Nous avions déjà été partenaires pour le dossier Acteurs noirs il y a un an. Cette année encore, en collaboration avec l’excellent Festiva…
  • Le Fespaco 2001 au jour le jour
    Nous avions prévu de publier la critique des films du Fespaco à plusieurs voix (africaine, africaine-américaine et européenne) mais les aléas informatiques qu’on peut imaginer en Afrique ont déséquilibré les choses et ne…
  • Nouvel ordre mondial (Quelque part en Afrique)
    Au dernier festival de Cannes, la Semaine de la Critique faisait sa bonne action en invitant une association humanitaire (Action contre la faim) à présenter un film qu’elle a coproduit : « Nouvel ordre mondial (quelque pa…
  • Fatou la Malienne
    Incroyable ! Un téléfilm presque entièrement joué par des acteurs noirs (excellents) sur une problématique africaine en prime time sur la 2 ! Je rêve, ou quoi ? Je rêve et je déchante un peu… Fatou est née en France dan…
  • Yamakasi – les samouraïs des temps modernes
    Au Fespaco, un court métrage tourné à Londres donnait le ton : Roof jumping (Femi Kolade, Nigeria) où un Noir, Henry, s’échappe régulièrement pour sauter de toit en toit et initiera finalement sa femme blanche, à la barb…
  • Nouveautés du livre
    Temps de chien, de Patrice Nganang, Le Serpent à plumes, 2001, 300 p., 105 FF. Tout comme La Promesse des fleurs, le deuxième roman de Patrice Nganang fait la part belle au langage de la rue. Le narrateur Mboudjak, tant…
  • Editorial
    « Ces masques qui angoissent notre silence… » Ludovic Obiang, L’Enfant des masques L’Harmattan/Ed. Ndzé, 1999, p.13. Oui bien sûr, il fait mal, ce point d’interrogation qui accompagne le titre de ce 36ème numéro d’Afric…
  • Ali Zaoua (Ali aux mâchoires d’acier)
    Décidément, le Maroc change : on imagine mal il y a quelques années ce pays laisser un réalisateur dénoncer ainsi la misère des enfants de la rue. Mais la dénonce-t-il vraiment ? Une scène du début annonce la couleur : u…
  • Origine contrôlée
    Travesti en femme un soir de bal costumé, un Français est pris pour un travesti arabe et arrêté pour être reconduit à la frontière. Il y rencontre une belle algérienne et un râleur également arabe. Le trio s’échappe et l…
  • Home Sweet Home
    Nous connaissions Michael Raeburn comme réalisateur de Jit, une comédie musicale zimbabwéenne tonique et bien enlevée de 1991. Il revient ici en vidéo numérique avec sa compagne, Heidi Draper, pour une méditation sur la …
  • Editorial
    « Tu me cherches et je te cherche, Mais impossible est la rencontre. Et pourtant, Je n’existe que par toi. » Léopold Congo Mbemba, Déjà le sol est semé, L’Harmattan, 1997, p. 27.Dans l’est du Niger en 1929, une guerr…
  • « C’est parce qu’on va à l’encontre de la tradition qu’on est traité de fou »
    Manga et Sorry s’aiment et bravent l’interdit homosexuel. Leurs familles arrivent à leur imposer une séparation. Manga tente une relation avec une femme blanche, mais finit par rejoindre Sorry qui s’est marié et a un enf…
  • Femmes et hommes dans les cinémas d’Afrique noire
    Les films d’Afrique noire franchissent depuis longtemps la frontière entre le masculin et le féminin, mais le font de façon très nouvelle ces derniers temps.La femme au cinéma Les discours officiels rendent régulièremen…
  • Circus Baobab
    Le Circus Baobab, c’est de l’énergie en barre et une belle histoire : celle d’un réalisateur qui rêve de filmer la tournée d’un cirque en Afrique et qui finit par y arriver. Dusse-t-il pour cela le faire exister ! Une be…
  • La Faute à Voltaire
    Le Tunisien Abdel Kechiche, dont c’est le premier long métrage, vient du théâtre où il a signé de nombreuses mises en scène. Est-ce pourquoi il construit son film sur une série de coups de théâtre ? C’est d’abord la faus…
  • Le Passage du milieu
    Dans le commerce triangulaire Europe-Afrique-Amérique, le 2ème moment, celui du transport des esclaves, était appelé « le passage du milieu ». Pour l’illustrer, Guy Deslauriers fait appel au récit d’un homme mais évite tou…
  • Editorial
    Do Ser – « Sou universalmente negro Na ponta desde lápis No âmago desta alma Sou universalmente livre Em cada canto Desta reça Em cada labirinto desta prisão. » Ele Semog, Atabaques, Rio de Janeiro 1984. (De l’êtr…
  • Dôlè (l’argent)
    « Dôlè » s’adresse clairement à un public jeune, qui vibre au Sud comme au Nord à cette chronique sans misérabilisme de cette bande des quatre des matitis, les quartiers pauvres de Libreville, qui font les 400 coups pour r…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Imunga Ivanga à propos de Dôlè
    Quel était ton désir pour ce film ? Mon désir était de parler de l’adolescence dans un contexte urbain, mais aussi dans le cadre de Libreville qui concentre un certain nombre de passions et de désirs. C’est à travers el…
  • La Squale
    Un western urbain pour orchestrer la vengeance des femmes… Tourné dans des cités de la banlieue parisienne, la Squale aligne les murs sans concessions : les murs de béton et les murs entre les jeunes, car le machisme et …
  • Black and White
    Rich, un petit caïd new-yorkais, décide de laisser tomber ses activités illicites pour soutenir la musique rap d’un de ses amis. Autour d’eux, gravitent de jeunes Blancs fascinés par l’univers hip-hop et d’autres qui réa…
  • Pas d’histoire!
    Alors que 63 % des Français se déclarent racistes ouvertement, cette initiative est généreuse et utile : cette série de films de l’ordre de six minutes est un événement. L’idée était d’enfer : une appel à scénarios de fi…
  • Samia
    Samia étouffe comme ses sœurs sous le poids des interdits de sa famille algérienne. Le grand frère se fait le relais caricatural des peurs des parents pour transformer en prison l’appartement de la périphérie de Marseill…
  • Editorial
    « On n’appartient jamais dans la vie à une ethnie, à une race ou une communauté par la naissance ou par le sang. On en devient membre par la culture et le respect de certaines traditions. » Ahmadou Kourouma, Yacouba chass…
  • Bronx-Barbès
    L’anthropologue Eliane de Latour, dont c’est le premier long métrage après une série de documentaires, a longuement préparé son film sur le terrain, avec les jeunes de ces ghettos d’Abidjan qui prennent le nom de Bronx o…
  • La Saison des hommes
    Les Silences du Palais avaient résonné très fort en chacun et trouvé plus de 200 000 spectateurs en France. Ce deuxième film, guidé par les doutes et les interrogations de sa propre fille devenue adolescente, développe c…
  • à propos de La Saison des hommes
    La « Saison des hommes », c’est donc le retour des hommes de leur lieu de travail, Tunis, vers les femmes qui les attendent à Djerba. Très attendu, ce retour est bien mal vécu… On se rend compte que les choses ne se remet…
  • Cotonou : émergence d’un festival panafricain
    Fort de son succès, le festival Lagunimages de Cotonou pourrait devenir un Fespaco du film documentaire.Le trafic à Cotonou fait penser à une ruche sous l’enfumoir : les fameux zemidjan, deux roues-taxi qui vous emmènent…
  • Où ira encore le Salon de la Plume noire ?
    Avec le Salon de la Plume noire, on visite Paris. Après la Défense, le Musée de l’Homme, le 20ème et Montreuil, c’est le Jardin des plantes qui a cette année accueilli les exposants du 13 au 15 octobre. Sous des tentes e…
  • Editorial
    A l’heure où j’écris, attisées par de terribles images reprises sur toutes les télévisions, les haines se déchaînent au Proche-Orient. Comment ne pas voir dans ces bandes dessinées d’Afrique – dont ce court dossier tente…
  • « La BD peut être un grand médium pour toutes les couches sociales »
    C’est décidément en Afrique centrale que la BD africaine se réunit. Les 3ème JABD de Libreville de décembre 2000, dont Africultures est partenaire, sont coordonnées par un passionné, ardent défenseur du 9ème art, à qui n…
  • La Réunion : « Une BD n’est pas un objet gentil »
    C’est le titre d’un article du premier numéro du Margouillat, mensuel réunionnais rempli de bande dessinée. Discussion avec son rédacteur en chef.Le Cri du margouillat était une référence en matière de magazines BD : qua…
  • Les Portes fermées
    Coproduit par Misr, la maison de production de Youssef Chahine, et Arte, voici un regard lucide et subtil sur le grand danger actuel de la société arabe et de toute société : la séduction exercée sur les jeunes par l’int…
  • « Le meilleur moyen d’éviter l’intégrisme est d’être le plus libéral possible »
    Qu’est-ce qui vous a amené à prendre l’intégrisme comme sujet ? Je voulais faire un film sur l’adolescence, et cela au Caire puisque c’est la ville que je connais. Le star-system du cinéma égyptien fait qu’il ne traite …
  • Djib
    Odoutan filme comme il est : gouailleur, engagé à 100 %, amuseur public et passionné de calembours, entier et finalement un peu brouillon. Il fait le pari de tourner vite et souvent, dans une grande économie de moyens, c…
  • Lille : le vent nouveau de la Coopération
    Les rencontres « Territoires de la création » des 26-28 septembre à Lille marquait un tournant : le vent de la Coopération souffle dorénavant en faveur des opérateurs culturels privés en Afrique.Organisées par l’AFAA (Asso…
  • Editorial
    La bouche fait plus de bruit que le tambour Proverbe bantouVoici le premier dossier d’Africultures réalisé entièrement dans un pays africain. D’autres suivront. Il nous paraît important d’en expliquer la démarche. Notr…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Raoul Peck
    Quelle est l’importance aujourd’hui de faire un film sur la tragédie de Lumumba ? C’est une histoire qu’il ne faut pas oublier, qui se passe à une époque charnière pour nos pays, pour l’Afrique en particulier. Il ne fau…
  • Lumumba
    Le nouveau film de Raoul Peck déroute ceux qui avaient pris l’habitude de sa froide écriture au scalpel sauvée par une plongée dans l’univers intérieur des individus. Ici, la volonté didactique domine. Mais elle ne tombe…
  • Le Conte du Ventre Plein
    Avec « Le Conte du Ventre Plein », un film jubilatoire présenté à la Semaine de la Critique et malheureusement sorti en salles en France le 28 juin (en début de pause estivale et donc en panne de public), l’Afro-américain …
  • entretien d’Olivier Barlet avec Melvin van Peebles
    Votre film n’est-il pas une poursuite de votre analyse impertinente de l’image du Noir dans nos sociétés ? Oui, il y a ça mais c’est avant tout un amusement : je mêle les choses que j’aime et qui m’amusent. Je fais du c…
  • Editorial
     » Tu te tais comme les mots se sont tus A quoi peuvent servir mes mots ?  » Nocky Djedanoum, Nyamirambo !, p.27. En avril 98, nous avions interrogé les artistes rwandais et burundais sur leur façon de retravailler le g…
  • « L’horreur n’est pas montrable »
    Le cinéaste sénégalais Samba Félix Ndiaye a été invité par Fest’Africa à réaliser un documentaire sur l’événement Rwanda 2000. Cela ne pouvait que lui poser crûment la question de la représentation des traces du génocide…
  • Comment renouer avec les jeunes ?
    Les lecteurs d’Africultures connaissent bien François Woukoache, pour avoir lu son interview dans le dossier  » L’esclavage aboli ?  » du numéro 6, à propos de son film Asientos. Alors qu’il était en partance pour Kigali p…
  • Nous ne sommes plus morts
     » Nous n’avons pas réagi, ou si peu, trop préoccupés à faire des films, trop loin.  » Les images terribles des corps enterrés au bulldozer hantent la télévision diagonale déjà vue dans Asientos. La même interrogation de m…
  • Je rêvais de l’Afrique
    Ce fut à Cannes le film de clôture de la sélection officielle Un certain regard : le nouveau film de l’auteur de « Kramer contre Kramer », « Greystoke ou La Légende de Tarzan ». Les sélectionneurs n’ont-ils donc pas un once …