Tous les articles

Tous les articles en lien avec Le labyrinthe de la mélancolie

  • Aminata Dramane Traoré et Christiane Taubira au colloque du Fespaco
    Le colloque « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité » qui s’est tenu lors du Fespaco à Ouagadougou les 25 et 26 février 2019 s’est terminé sur un…
  • Mia Couto historien ou fictioniste ?
    La parution des deux premiers tomes de la trilogie intitulée As areias do imperador (Editions Caminho) (1) semble marquer un tournant dans l’oeuvre de Mia Couto. En effet, celle-ci est  principalement composée de textes …
  • Quand Haïti, l’Afrique et la littérature se fait soupe à Niamey
    Reportage avec le poète haïtien Beonard Kervens Monteau, au cœur de la semaine littéraire organisée à Niamey à la fin du mois de mars dernier. Labellisé Printemps des poètes, cet événement avait pour thématique Afrique(s…
  • Quand le duel devient duo
    Que se passe-t-il au moment où la langue et la religion de l’autre sont traduites auprès de populations qui ne les connaissent pas ? Et à partir de quand la migration devient une thématique phare des premiers romans de c…
  • Histoires rêvérées de Mia Couto
    Dans Terre somnambule, sans doute son roman le plus connu, écrit en 1992, l’auteur mozambicain Mia Couto disait : « Écrire, c’est apprendre aux gens à rêver ». Quelques années plus tard, c’est justement ce à quoi il s’attè…
  • Mûrier triste dans le Printemps arabe
    Tahar Bekri a sorti, en avril 2016, chez Al Manar, son dernier recueil de poèmes, au titre évocateur, Mûrier triste dans le Printemps arabe, accompagné d’acryliques de Jean-Michel Marchetti.Les poèmes de Tahar Bekri comp…
  • Nous sommes Bassam et bien plus
    Nous sommes Bassam et bien plus La vie n’est pas à prendre çà et là Le sang n’est pas à répandre à tout vent Vous le savez si bien Vous qui croyez en votre Dieu Qui ne peut être un Dieu de haine et de mort A moins …
  • Editorial : Africultures, plus que jamais !
    100 numéros ! C’est bien sûr à la fois pour l’équipe d’Africultures une fierté et une fête, mais aussi un défi. D’une part parce qu’il est de plus en plus difficile aujourd’hui de maintenir une revue imprimée. D’autre pa…
  • « Une réflexion sur le présent de l’Afrique ou des Afriques « 
    Née en France, Seloua Luste Boulbina grandit dans l’Alger de l’après indépendance et poursuit des études de philosophie et de Sciences Politiques à Paris (agrégation, doctorat, habilitation à diriger des recherches). Thé…
  • Quelle place pour les cultures africaines dans les médias français ?
    Avec le lancement de médias tels que Le Point Afrique, Le Monde Afrique, Canal + Afrique ou encore AfricaNews, filiale de la chaîne Euronews, le monde des médias français signale son appétence pour le continent. Est-ce à…
  • A quoi sert la poésie ?
    J’ignore ce que peut la poésie même si je ne peux me passer d’en produire et d’en consommer. Production et consommation si singulières, différentes de celles, marchandes, qui caractérisent le monde au XXIe siècle. Le pou…
  • « La poésie a sa place partout »
    Jacques Fournier, Directeur de la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en -Yvelines, nous parle des activités de la Maison qu’il dirige depuis 2002, des passerelles entre la poésie et les autres arts et de la place de la…
  • Poésie. « L’insoumission et la faim furieuse de bonheur »
    Maxime N’Debeka est dramaturge, nouvelliste, romancier et poète. Il vient de publier Toi le possible chimérique suivi de Les divagations de rêveur insomniaque chez Le Manteau et la Lyre, Obsidiane.Africultures. Pourriez-…
  • « L’insoumission et la faim furieuse de bonheur »
    Maxime N’Debeka est dramaturge, nouvelliste, romancier et poète congolais. Il vient de publier Toi le possible chimérique suivi de Les divagations de rêveur insomniaque chez la nouvelle maison d’édition française Le Mant…
  • Y a-t-il une vie avant la mort ?
    Ce texte en guise de manifeste mêle les voix poétiques de Tanella BONI, Célia ELAME, Denis POURAWA, Yvon LE MEN, Rohan HOUSSEIN et Marc Alexandre OHO BAMBE, sur une idée originale de ce dernier. Cette question, brutale e…
  • « La poésie a sa place partout »
    Jacques Fournier est directeur de la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines (78), initiateur du festival PoésYvelines et de deux prix de poésie. Il nous parle de la place de la poésie aujourd’hui et des passere…
  • L’Afrique à l’honneur
    Pour la première fois, plusieurs éditeurs africains présentent leurs ouvrages au Salon du livre et de la presse jeunesse, à Montreuil, du 26 novembre au 1er décembre.Des albums en français et en kinyarwanda, des syllabai…
  • Tahar Bekri/Annick Le Thoër, La nostalgie des rosiers sauvages
    La nostalgie des rosiers sauvages est le dernier livre du poète Tahar Bekri, paru en juin 2014, avec des acryliques d’Annick Le Thoër, chez Al Manar, éditeur auquel il est resté fidèle depuis quelque temps.Tahar Bekri es…
  • Lire en été 9. Métaspora, Essai sur les patries intimes de Joël Des Rosiers
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en août, vous conseille chaque semaine quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Poète, essayiste et psyc…
  • Lire en été 5 – Tchicaya U Tam’si a violé la lune et Boniface Mongo était là !
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en août, vous conseille quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Cette semaine, c’est l’écrivain Sami Tchak…
  • Lire en été 2 : L’Afrique entre soleil et volcan
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en aout, vous conseille chaque semaine, quelques oeuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Belle lecture. Angèle …
  • In Memoriam : Yaya Savané
    Dans la nuit du 25 au 26 avril 2014, Yaya Savané s’est éteint à Paris. Né en 1950 à Daloa (Côte d’Ivoire), historien et anthropologue, auteur de nombreux articles sur le patrimoine et le musée, ancien Conservateur en che…
  • Tchicaya U Tam’si, le viol de la lune. Vie et œuvre d’un maudit
    Après avoir dirigé aux éditions Gallimard l’édition des œuvres poétiques complètes de Tchicaya U Tam’si, J’étais nu pour le premier baiser de ma mère(2013), Boniface Mongo Mboussa vient de publier Tchicaya U Tam’si, le v…
  • Frédéric Bruly Bouabré : La lettre, l’esprit et le dessin.
    Frédéric Bruly Bouabré a quitté les siens à Abidjan (Yopougon), le 28 janvier 2014. Né au tout début des années 1920, probablement en 1923 (1), il vivait et travaillait à Abidjan. Il était sans doute l’un des deux artist…
  • Homosexualité et écriture en Afrique francophone
    Dans La Rive noire (1) essai dans lequel Michel Fabre analyse l’émigration des écrivains et artistes noirs américains en France, sont évoquées, entre autres, les relations complexes du grand écrivain Richard Wright à l’é…
  • Homosexualités en Afrique : état des lieux
    Cette carte des législations sur les homosexualités, régulièrement mise à jour en fonction de leurs évolutions, récapitule la situation en matière d’unions homosexuelles et de pénalisation des homosexualités. Les législa…
  • Tchicaya U Tam’si, poète tout cru et tout nu
    Vient de paraître dans la collection Continents noirs, chez Gallimard, sous la direction de Boniface Mongo-Mboussa et avec l’aide des Services culturels de l’ambassade du Congo, la première série des œuvres complètes de …
  • Vers une normalisation de l’accueil fait aux littératures africaines
    À l’occasion d’une nouvelle traduction de Tout s’effondre chez Actes Sud, Boniface Mongo-Mboussa s’est entretenu avec Bernard Magnier, critique littéraire et directeur de la Collection « Afriques » aux éditions Actes SudBo…
  • Tout s’effondre de Chinua Achebe
    Chinua Achebe ! Ses collègues anglophones le plaçaient haut dans le panthéon des écrivains. De Ngugi Wa Thiongo en passant par Nadine Gordimer, V.S Naipaul jusqu’à Chimamanda Ngozi Adichie. Tous ont salué son talent. Il …
  • Como é que África chegou a este ponto?
    ‘Comment l’Afrique en est arrivée là (Como é que África chegou a este ponto?) o novo livro de Axelle Kabou, ilumina com luz forte a problemática do lugar de África no mundo, colocada já há vinte anos no célebre ‘Et si l’…
  • Poisons de Dieu de Mia Couto
    Sidonio Rosa, médecin « Portugais nouveau venu » arrive à Villa Cacimba, bourgade d’Afrique frappée d’une épidémie de méningite. Il y soigne surtout Bortolomeu Sozinho, un vieux mécanicien-marin à quai, reclus dans une cha…
  • Poésie de Palestine
    Vient de paraître, chez Al Manar, Poésie de Palestine, anthologie rassemblée par Tahar Bekri (1) qui donne à lire dix poètes de la Palestine d’aujourd’hui.En 2010, après un voyage en Palestine, Tahar Bekri avait publié S…
  • Ici commence Ici de Sony Labou Tansi
    Vient de paraître aux éditions Clé à Yaoundé, au premier trimestre de l’année 2013, Ici commence Ici, recueil de dix-sept poèmes de Sony Labou Tansi. Quelques mois après sa disparition, le 14 juin 1995, paraissait Poèmes…
  • Le regard à rebours : Théo Ananissoh
    Fondées il y a une dizaine d’années à Tunis, les éditions Elyzad, lauréates du prix Alioune Diop 2011 pour la promotion de l’édition en Afrique de la FIlDAK, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Franco…
  • Léopold Congo-Mbemba ou le chant ininterrompu
    Il n’avait pas encore fini de signer son dernier recueil, Magies, paru chez Présence Africaine en 2012. Il avait le devoir de faire entendre sa voix. Léopold Congo-Mbemba (16 novembre 1959 – 16 février 2013) s’en est all…
  • Édouard Glissant entre Derrida et Khatibi*
    Du 23 au 25 avril 1992, Édouard Glissant et David Wills organisent un colloque à l’université d’État de Louisiane aux États-Unis. Jacques Derrida est présent. Il prononce une communication, qui deviendra l’un de ses text…
  • Gaïac
    La première fois que je lus le titre du livre de Joël Des Rosiers, Gaïac (1), dans une allée du Salon du livre de Paris, au stand du Québec, j’oubliai le c final, je pensai à la Terre mère (Gaïa (2)) mais il n’en était r…
  • Au souvenir de Yunus Emre
    Le dernier livre de Tahar Bekri, Au souvenir de Yunus Emre (1) s’inscrit dans le sillage du précédent recueil paru en 2011, Je te nomme Tunisie, dans lequel, poursuivant la quête de la liberté dans un pays au tournant de…
  • L’Afrique mutilée : Maaya la conscience des femmes
    Alors que, sur l’exigence des autorités maliennes, la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest vient seulement d’accepter, le dimanche 23 septembre 2012, le refus du déploiement de troupes combattantes étrangères à Bama…
  • L’Afrique mutilée : face à la guerre, les femmes ne se tairont pas
    Le 18 septembre 2012, Aminata Dramane Traoré a longuement parlé de son ouvrage L’Afrique mutilée avec notre collaborateur Raphaël Thierry. Son coauteur, Nathalie M’Dela-Mounier, revient sur [cet entretien]pour réitérer …
  • L’imaginaire et l’écriture à plusieurs voix : Glissant et « la terre magnétique ».
    Il y a, chez Édouard Glissant, une manière d’écrire le monde à plusieurs mains. De nombreux écrivains et penseurs redoutent cette expérience qui ne semble pas, pour mille et une raisons, leur convenir. Ici, dans cette av…
  • Mondialité de Glissant
    François Noudelmann est professeur à l’Université de Paris 8, régulièrement « visiting professor » aux États-Unis (Johns Hopkins University, New York University), et producteur de l’émission « Je l’entends comme je l’aime » …
  • Quand l’Afrique est un marché… littéraire !
    Alors même que les éditeurs africains se regroupent pour mieux diffuser leurs livres au niveau panafricain et international, les francophones à travers Afrilivres et les anglophones avec African Books Collective, la sort…
  • Terres d’Afrique
    Terres d’Afrique (1), rassemble des textes d’une quarantaine d’auteurs d’horizons divers, reconnus ou non, classés par ordre alphabétique, de Kouméalo Anaté à Pavie Zygas. Parfois, les notices biographiques sont brèves (…
  • Histoire de l’art contemporain du Nigeria
    L’histoire de l’art et la critique d’art demeurent faibles au Nigeria, dû principalement au manque de fonds et d’intérêt accordé à ce type de littérature. La Zaria Art Society composée de peintres, poètes et enseignants,…
  • « La pensée de Glissant demande à être lue avec patience »
    Ce qui frappe lorsque l’on vous lit, c’est la structure du livre. L’approche est davantage dialogique qu’hagiographique comme dans certains textes sur Glissant. Et on se dit quel dommage, ce livre aurait dû paraître du v…
  • José Eduardo Agualusa et Mia Couto ré-enchantent le monde
    Les écrivains mozambicain Mia Couto et angolais José Eduardo Agualusa sortent leurs deux derniers romans en France. L’occasion de faire dialoguer ces deux piliers de la littérature africaine lusophone.Interviewer José Ed…
  • L’Afrique au XXIe siècle :
    LE XXIE SIÈCLE SERA-T-IL AFRICAIN ? AXELLE KABOU QUI A PUBLIÉ, CETTE ANNÉE, UN ESSAI INTITULÉ COMMENT L’AFRIQUE EN EST ARRIVÉE LÀ, CHEZ L’HARMATTAN, TENTE DE CLARIFIER CETTE QUESTION, EN S’APPUYANT SUR SON EXPÉRIENCE INT…
  • La noble gloire posthume de Benjamin
    « Sans être poète, Benjamin pensait poétiquement. »D’Hannah Arendt, je ne connaissais que les écrits sur le totalitarisme et son Eichman à Jérusalem ; j’ignorais ses textes de critique littéraire. Certes, j’avais parcouru …
  • Serge Amisi ou la résilience perpétuelle
    Sur la première de couverture se dresse une kalachnikov avec une languette en forme de phallus. Cette arme, qui illustre les carnets de guerre de Serge Amisi est aussi une sculpture de l’écrivain. Plus que le récit propr…