Tous les articles

Tous les articles en lien avec Les Pharaons de l’Egypte moderne, de Jihan El Tahri

  • 100 Days (Cent jours)
    Fiction bâtie sur un des massacres perpétrés dans une église au Rwanda, 100 Days dénonce l’horreur en la montrant toute crue. Les images et le montage sont efficaces, le suspens est entretenu avant le massacre, lequel es…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Souleymane Cissé
    Nous sommes sous une paillote à l’hôtel Indépendance, avec Brigitte Baudin (Le Figaro) et Renaud de Rochebrune (Jeune Afrique), en discussion informelle avec Souleymane Cissé. Notes partielles sur les réponses de Cissé l…
  • Des arts martiaux au cinéma
    Jeune actrice débutante, Rokhaya Niang joue les rôles principaux de deux films sénégalais présentés en compétition au Fespaco, « Le Prix du pardon », de Mansour Sora Wade, et « Madame Brouette », de Moussa Sene Absa. Aviez-v…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Rasmané Ouedraogo
    Quel objectif poursuivaient les acteurs en se réunissant au Fespaco ? Nous voulions faire une sorte de critique sur notre profession : quelles sont ses contraintes, ses exigences, nos devoirs, avant d’aller vers une col…
  • à propos de La Colère des dieux
    Le film semble conduire à une question centrale, question posée au spectateur, de savoir quel est ce « quatrième pouvoir » que l’Afrique a refusé et qui lui aurait permis de trouver sa place dans le monde. Le film ne le di…
  • « Je ne veux pas entretenir la polémique »
    Baba Hama, secrétaire général du Festival panafricain de cinéma de Ouagadougou, explique ici sa conception du festival et analyse les tendances actuelles de la cinématographie africaine. Il répond aussi au boycott ivoiri…
  • Nha fala (Ma voix)
    On voit « Nah falla » avec le même bonheur qu’une comédie musicale de Jacques Demy : les chants orchestrés par Manu Dibango sont pleins de vie, les danses donnent envie de se dandiner sur son fauteuil, les couleurs sont vi…
  • Le Fleuve
    Le fait que Mama Keïta ait repris le même titre que le film de Renoir n’est pas neutre : ici aussi, rien n’est pittoresque. Ici aussi, un puzzle relationnel baigné dans la présence des êtres et des choses. Mais alors que…
  • Toza é bélé (Nous sommes nombreuses)
    Le film commence par quelques images d’archives de 1998, avec des soldats qui lancent finalement « on veut la paix ». Ce sera la seule incrustation d’images de guerre dans ce film où elle est pourtant omniprésente, dans se…
  • Une minute de soleil en moins
    Puisant dans les ficelles des films d’action américains, Nabil Ayouch fait un cinéma efficace. Son troisième long métrage en use et en abuse, avec systématisme : musique à coups de poing pour soutenir un montage serré de…
  • Poupées d’argile
    Il y a dans « Poupées d’argile » une très belle scène (parmi tant d’autres) : Omrane, courtier de « bonnes à tout faire » qui va les chercher au bled pour les louer aux riches familles tunisiennes, apprend que Rebeh, une de …
  • Poussières de ville
    L’image est saisissante : des enfants émergent au petit matin de sous les étals d’un marché de Brazzaville encore désert. C’est le groupe des « sept salopards », le nom qu’ils se sont choisis. Ce début est à l’image du fil…
  • à propos de Poussière de villes
    Tu fais un film à l’extérieur de ton pays : un travail sur les enfants des rues à Brazzaville. J’imagine que tu ne parles pas le lingala qu’emploient les enfants du film. Comment s’articule un film de l’extérieur à un tr…
  • Développer une volonté politique commune
    Nommé en octobre 2002 ministre de la Culture du Mali, le cinéaste Cheikh Oumar Sissoko répond aux questions d’Africultures.Face à l’extraordinaire vitalité artistique du Mali et l’énormité des problèmes à résoudre quels …
  • « Sia, le rêve du python » : l’adaptation littéraire au cinéma
    Fespaco 2001 : Moussa Diagana et Dani Kouyaté donnent une conférence de presse à propos de « Sia, le rêve du python », adaptation par Dani Kouyaté de « La Légende du Wagadu » de Moussa Diagana, pièce notamment représentée au…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Fatou Ndiaye, actrice d’origine sénégalaise
    Le téléfilm « Fatou la Malienne » vous a propulsé sur le devant médiatique et la suite est programmée. Avec « Nah Fala » de Flora Gomes, vous voilà dans le vrai cinéma. Ce ne sont pas les mêmes univers et c’est bien de pouv…
  • Travailler dorénavant dans la proximité !
    Juste après la fin du tournage de « La Colère des Dieux », Idrissa Ouedraogo opte pour un cinéma de proximité adapté aux moyens de l’Afrique et apte à concurrencer l’invasion par satellites d’images télévisuelles où l’Afri…
  • Un soir de juillet
    On retrouve dans Un soir de juillet la belle sensualité développée par la réalisatrice d’Avril et de Satin rouge : une attention pour les gestes et les corps respectant profondément ses personnages et sur laquelle peut s…
  • Je fais partie des « vieux capables » !
    Flora Gomes disait lors de notre entretien que pour Nha Fala, tu t’étais complètement renouvelé. Il n’a pas tort car on est nouveau chaque fois qu’on est dans un nouveau projet. Nha Fala étant une comédie dans un univ…
  • Tèt Grené
    Tout est affaire d’ambiance dans Tèt Grené. Et de cassure. Aux marges de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Il y a ceux que la vie a déjà cassé : le père devenu alcoolique, sa fille qui dérive mentalement et sa relation avec…
  • à propos de Tasuma, le feu
    Cela fait quinze ans que vous portez ce scénario… Oui, il a évolué et mûri avec beaucoup de difficultés. J’ai eu des déconvenues avec des producteurs. C’est finalement ma rencontre avec Les Films du Mogho, dirigés par T…
  • Tasuma, le feu
    Tasuma s’attache à un personnage attachant et là réside à la fois sa force et son pouvoir de conviction. Sogo Sanon, ancien combattant engagé de force dans l’armée française pour servir en Indochine et en Algérie puis li…
  • Le Maître de la parole, El Hadj Ndiaga Mbaye, la mémoire du Sénégal
    Avec un évidente sympathie pour leur sujet mais sans complaisance aucune, c’est-à-dire avec un regard de simples témoins, Laurence Gavron et Hamidou Dix explorent les facettes tant publiques que privées d’un personnage m…
  • That’s my face
    Ce qui passionne dans That’s my face, c’est le parallèle établi à partir du vécu entre la remise en cause identitaire et la démarche spirituelle. Le réalisateur parle à la première personne : il entrelace des images pers…
  • Uma onda no ar (Something in the air)
    « Tire la chasse et oublie ! » Cette phrase lâchée après une descente de flics volontairement ravageuse dans les locaux de Radio Favela résume la philosophie de ce film vivifiant : plutôt que de s’enfermer sur une position…
  • Bamako Sigi-kan (Le Pacte de Bamako)
    « Le Pacte de Bamakof » suggère une idée simple qu’il est pourtant essentiel de rappeler sans cesse : les gens du peuple ne sont pas dupes, leur conscience est aiguë, leur réflexion sur le monde permanente. Manthia Diawara…
  • Amiens 2002 : Rachida remporte la Licorne
    Je n’étais jamais allé à Amiens, bloqué à cette période par les urgences des bouclages d’Africultures. Ce n’était pas par ostracisme : l’époque est maintenant lointaine où certains cinéastes boycottaient un festival auss…
  • Le Pari de l’amour
    Les petits livres de poche de la collection Adoras édités par les Nouvelles Editions Ivoiriennes (NEI) se vendent comme des petits pains dans toute l’Afrique francophone. Calqués sur le modèle de la collection Harlequin,…
  • Contes cruels de la guerre
    Rendre compte des exactions humaines est un terrain mouvant. Comment éviter le voyeurisme d’une fascination pour la violence sans soutenir le silence souhaité par les chefs de guerre ? Ibéa Atondi et Karim Miské évitent…
  • Le Mariage d’Alex
    Le prêtre convoqué hors de l’Eglise (puisqu’il s’agit de polygamie en milieu catholique) prévient les deux femmes et l’homme dont la vie s’unit par le mariage : « Vous êtes appelés à conjuguer ce verbe : supporter »… C’est…
  • Un homme sans l’Occident
    Deux hommes et un enfant crèvent de soif dans le désert. Les hommes tuent la gazelle pour donner les dernières gouttes à l’enfant. Lorsque les secours arrivent, il vit encore près du cadavre de son père et de son oncle. …
  • à propos de Poupées d’argile
    Voilà un film qui ne tombe jamais dans la démonstration. Des coups de folie viennent donner une légèreté à l’ensemble comme ce cheval qui accompagne la course d’Omrane en pleine ville. Comment pensez-vous ces moments de …
  • L’évolution des perspectives dans la critique française de cinéma et dans son appréhension des films d’Afrique
    Intervention lors du colloque du festival de Carthage par Olivier Barlet, critique à Africultures, Afrique-Asie et Continental, directeur de la collection de cinéma Images plurielles et rédacteur en chef d’Africultures (…
  • « La critique face aux cinémas africains et arabes »
    Notes personnelles prises durant le colloque (et qui n’engagent pas les organisateurs). Les actes complets seront publiés par le festival de Carthage. L’intervention d’Olivier Barlet fait l’objet d’un article séparé dans…
  • Edito 53
    Indépendance cha cha tozui e Oh ! Kimpuanza cha cha tubakidi Oh ! Table Ronde cha cha babagné o Oh ! Dipanda cha cha tozui e (L’indépendance cha cha, nous l’avons conquise Oh ! L’indépendance chacha, nous l’avons ob…
  • Chouchou
    Chouchou enchevêtre plusieurs recettes. La première marche à tous les coups : un étranger arrive en France et s’étonne de tout. Et voilà Gad Elmaleh habillé en indien chilien, bonnet, poncho et collier de perles, baragou…
  • Valdiodio N’Diaye, la mémoire retrouvée
    Près de 40 ans après l’arrestation de son père, la fille de Valdiodio N’Diaye fait de sa mémoire le symbole d’une nouvelle volonté politique. « Indépendance, unité africaine, confédération ». L’homme qui clame ces slogans…
  • à propos de Dôlè
    Quel était ton désir pour ce film ? Mon désir était de parler de l’adolescence dans un contexte urbain, mais aussi dans le cadre de Libreville qui concentre un certain nombre de passions et de désirs. C’est à travers el…
  • Le Rêve plus fort que la mort
    Au crépuscule de sa vie, l’infatigable Jean Rouch continue d’aller à la rencontre de ses amis africains et d’écouter et filmer les rituels avec lesquels ils consultent « les gens du ciel, ceux d’en haut et ceux d’en bas »….
  • Khorma (la bêtise)
    Cela pourrait s’appeler « la résistible ascension de Khorma la bêtise » : ce marginal qui vit à Bizerte des prières rituelles aux morts, personnage typique des cimetières arabo-musulmans, considéré par tous comme un simple…
  • Digital
    Les chiffres d’une page blanche s’animent et sont des personnages. Nous en suivrons deux qui s’aident pour passer un mur, évidente analogie de la frontière qui sépare de la richesse. L’un y parviendra, qui finira par déf…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Andrée Davanture, chef-monteuse, animatrice d’Atria
    Naissance d’Atria Je n’ai jamais su les raisons réelles de l’arrêt de la section technique du ministère de la Coopération. L’incendie a dû jouer un rôle. Cela a correspondu à un arrêt de l’aide et une remise en question…
  • L’Orient des cafés
    Une voix un peu lyrique évoquant celle de Frédéric Mitterrand légende sans légèreté ce documentaire bien documenté. Cela ne l’empêche pas d’être bien construit, toujours intéressant et instructif. Le rôle central tenu pa…
  • Les Passionnées du cinéma
    L’introduction du film en donne le ton : une implication de la cinéaste qui se filme en train de choisir ses vêtements, sa coiffure, puis se met en scène en train de rechercher en bibliothèque les traces des premières fe…
  • Et après…
    « Et après… » ressemble à une roue tournant inexorablement. La roue du fric et des trafics en tous genres, à commencer par celui des êtres humains, ceux qui entreprennent le grand passage vers l’Europe, mais aussi ce qui f…
  • Les Années de l’exil
    Le départ est accrocheur. Ces deux policiers qui vont chercher un révolutionnaire qui se cache dans un village perdu dans la montagne forment un duo évoquant immanquablement Laurel et Hardy. L’humour du geste s’allie à c…
  • L’enfer sous terre (Hell… below)
    1942, l’armée britannique entend gagner la bataille d’El Alamein. Un colonel s’allie à un arriviste local pour expulser les Bédouins de leurs terres et les transplanter non loin de champs de mines. Le Bédouin Ghaby est r…
  • La Voisine
    Réalisé avec le soutien de l’Année 2003 de l’Algérie, ce film a un programme, énoncé à la fin : « Comment vivez-vous ici ? » La réponse est : « en vérit酠». C’est à la fois tout son intérêt et sa limite. L’arrivée de la bel…
  • L’Attente des femmes
    Voilà un film dont on peut interroger la nécessité. En se creusant la tête, on peut lui trouver une éventuelle légitimité dans le rappel de la cruauté du traitement fait aux femmes dans les régions reculées : esclave enf…
  • Jugement d’une femme
    « Jugement d’une femme » est construit sur une volonté démonstrative : à la fois dénoncer l’aliénation proprement juridique de la femme, à laquelle sont déniés les droits fondamentaux de la justice dans le droit marocain e…