Tous les articles

Tous les articles en lien avec entretien de Boniface Mongo-Mboussa avec Maïmouna Coulibaly, secrétaire générale de Fest’Africa

  • à propos de Sans rancune de Thomas Kanza
    Roman charnière de la littérature du Congo-Kinshasa et précieux document historique, Sans rancune de Thomas Kanza (ancien compagnon de Lumumba), longtemps introuvable, vient d’être réédité par Jean-Pierre Orban.Qui est J…
  • Mémoires de porc-épic
    Mémoires de porc-épic, dernier roman d’Alain Mabanckou vient d’être couronné par le prestigieux prix Renaudot qui lui avait échappé en 2005 – au profit de Nina Bouraoui – pour son roman Verre Cassé.Dans son précédent rom…
  • La Parenthèse de sang
    Laboratoire de langue pour dissection poétique et autopsie sonoreNe pas aborder le théâtre de Sony par la scène, mais par la langue, par la dimension sonore, la matière sonore qu’il convoque, et les mots qu’il fait s’ent…
  • Presque-Songes – Sari-Nofy
    Exhumation d’un poète Jean-Joseph Rabearivelo (1901-1907) est probablement l’écrivain malgache le plus célèbre. Issu d’une famille noble de l’Imerina, il est fasciné par la littérature française, qu’il découvre au collè…
  • « L’Afrique au Brésil, c’est comme l’air que l’on respire »
    Écrivain guinéen, Tierno Monenembo a consacré son cinquième roman, Pelourinho (Le Seuil, 1995), à la ville de Bahia et aux liens unissant l’Afrique et le Brésil. L’héritage africain a imprégné toute la culture brésilienn…
  • Senghor à l’honneur
    Une biographie et une anthologie mettent le « poète-président » à l’honneur.Par l’ampleur de sa documentation et sa finesse d’analyse, Vie de Léopold Sédar Senghor du professeur Janet G. Vaillant se distingue parmi les nom…
  • Babyface ou la leçon de Koffi Kwahulé
    Le premier roman du dramaturge Koffi Kwahulé est un chant d’amour polyphonique.En France, où les champs artistiques sont généralement compartimentés, il n’est pas toujours aisé de naviguer d’un genre à l’autre. Beaucoup …
  • Une poésie d’initiation
    Lors du Printemps des poètes du 7 au 13 mars 2006 sur le thème le  » chant des villes « , vous serez à l’honneur, puisque votre recueil Gnia est mis en scène par Gilbert Tiberghien. Quel sentiment vous inspire cette électi…
  • Harraga
    Boualem Sansal a fait une entrée fracassante en littérature avec son premier roman Le Serment des barbares (1999) – une charge virulente contre l’Algérie des Islamistes et du F.L.N. Depuis, il a publié L’arbre fou (2000)…
  • Les écrivains et la colonie : les mensonges de l’Histoire
     » La France est secouée ces derniers temps par des débats, des déclarations, des lois qui, loin de la grandir, nous montrent finalement le visage d’un pays adepte de la langue de bois lorsqu’il s’agit d’affronter sa part…
  • « Tchicaya U Tam’si empêchait la littérature africaine de tourner en rond »
    A l’instar de L. S. Senghor, le poète congolais a toujours été un chantre du dialogue entre l’Afrique subsaharienne et le Maghreb. Témoignage du poète tunisien Tahar Bekri.Boniface Mongo : Cette rencontre avec Tchicaya. …
  • Le dernier texte de Mongo Beti*
    Dans un discours percutant prononcé à l’université de Yaoundé en mars 2001, l’écrivain Mongo Beti tente de distinguer langue française et francophonie. Vingt ans plus tôt, Sony Labou Tansi avait abordé le même sujet à l’…
  • Langue française et francophonie sont-elles compatibles ?
    Avec son pragmatisme, l’homme de terrain en Afrique, au Cameroun en particulier, ressent tout de suite un malaise à propos de la langue française, son rôle, son statut, son avenir. Ce mal est fait de trois contradictions…
  • « Que la France se taise devant la majorité que nous sommes* »
    Dix ans après sa mort, les mots de Sony Labou Tansi résonnent encore. Morceaux choisis sur la langue française et la francophonie.L’écrivain congolais Sony Labou Tansi est mort en juin 1995.  » Rabelais d’Afrique « ,  » Mol…
  • L’atelier de Sony Labou Tansi
    Le dixième anniversaire de la disparition de l’écrivain congolais Sony Labou Tansi (1947-1995) est l’occasion pour les éditions Revue Noire de publier des inédits avec la perspective d' » entrer dans l’atelier  » de l’aute…
  • La cohée du lamentin. Poétique V
     » Agis dans ton lieu, pense avec ton monde « . Cette maxime de l’auteur ressassée dans plusieurs essais convient au cinquième volume de sa poétique : La cohée du lamentin. Ce titre, inintelligible au non Martiniquais, ren…
  • La place de la littérature dans l’interculturel
    Dans la préface qu’il consacre à votre essai, J.M.G. Le Clezio écrit : « Issa Asgarally n’est pas le produit de la culture française. On peut même affirmer qu’il n’est pas le produit d’une culture purement occidentale. I…
  • Nègre je suis, nègre je resterai. Entretiens avec F. Vergès.
    Les années 90 ont été des années grises quant à la réception d’Aimé Césaire. Il y a d’abord eu le manifeste de la créolité (1989) cosigné par P. Chamoiseau, R. Confiant et J. Bernabé, qui reprochait à Césaire son amour i…
  • entretien d’Edwige H. avec Aminata Sow Fall
    Festin de la détresse. C’est le titre fort révélateur qu’a choisi l’écrivaine sénégalaise Aminata Sow Fall pour dénoncer « ceux qui se nourrissent de la détresse des autres ». Dans son septième roman, la doyenne de la litt…
  • Double flamme africaine*-3809
    ///Article : 3809…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • Dernières parutions
    Six romans à découvrir.Drôle de famille que celle du Bord du canal, faite des enfants de la rue, des prostituées et des clandestins qui servent de souffre-douleur à tous. Dans les bas-fonds de Fort-de-France, l’amour est…
  • Le royaume du python
    1. Avant toute chose, je vais tenter de préciser les notions autour desquelles j’articule cette réflexion. Il y a d’abord l’expression  » royaume du python  » qui peut sembler renvoyer à un certain exotisme, voire à une c…
  • Écrire le métissage
    Les personnages métis apparaissent dans la littérature africaine dès les années 1930. Aperçu historique, de Nini la mulâtresse d’Abdoulaye Sadji à Lagon, lagunes de Sylvie Kandé.Première colonie française en Afrique noir…
  •  » Le métissage en Afrique est un sujet sensible « 
    Métis d’origine congolaise, Henri Lopès est l’une des figures majeures de la littérature africaine contemporaine. Poète, romancier, essayiste, mais aussi homme politique, il est l’un des premiers à avoir mis en scène dan…
  • Ecoutons les chansonniers !
    Révélé au grand public en 2001 par son roman Les Jambes d’Alice (Actes Sud, 2001), Nimrod est avant tout un poète. Il est également un critique littéraire, auteur d’un remarquable Tombeau de Léopold Sédar Senghor (Le tem…
  • Introduction
    Les études sur le barde et l’épopée en Afrique noire ont été considérablement entravées par les nombreux a priori des chercheurs occidentaux. Il nous faut reconnaître d’emblée que le genre épique a été défini à partir de…
  • Limoges 2004 : sous le signe de la diversité
    La 21ème édition des Francophonies en Limousin s’est tenue sous l’étoile de la diversité culturelle des francophonies.Le Festival de Limoges de 2004, ce furent des spectacles où l’Afrique fédérait autour d’elle des équip…
  • Quand on refuse on dit non, d’Ahmadou Kourouma
    Disons-le tout de suite, ce roman inachevé de Kourouma est de trop. Quand on sait comment Kourouma travaillait énormément ses textes avant de les soumettre à l’éditeur, on se demande pourquoi les éditions du Seuil ont ju…
  • Les âmes du peuple noir
    Pour la plupart des Africains, le nom de William Edward Burghardt Du Bois (1868-1963) renvoie au panafricanisme ; pour les Afro-Américains, Dubois est d’abord l’auteur d’un livre mythique : The Souls of Black Folk. Publ…
  • « Nous sommes orphelins de nations »
    Sami Tchak s’est révélé au public en 2001 avec son roman Place des fêtes (Gallimard), dans lequel, il explore avec insolence la question de la marginalité à travers le regard d’un adolescent issu de l’immigration. Deux a…
  • Peuls
    On les disait beaux comme des anges, intelligents comme le bon Dieu et méchants comme le diable. ? Et depuis, c’est ainsi chez les Peuls : celui qui est mon frère, je le fuis, celui qui porte mon sang, je le tue (…) …
  • La quête d’un féminisme réaliste chez Zola et Sony Labou Tansi
    S’il existe des catégories humaines à l’égard desquelles l’imaginaire est très souvent resté peu créatif, ce sont bien celles des femmes et des enfants. Ce manque de créativité s’illustre par la prééminence  » géronto-pha…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • L’étonnante résistance de la littérature africaine
    L’engagement des écrivains africains contre la barbarie peut conduire jusqu’à la mort quand ce n’est pas l’exil forcé. Dans leur écrasante majorité, ils ont trempé et continuent de tremper leur plume dans l’encre de la r…
  • Au Tchad, sous les étoiles
    Souvenirs du Nouveau congrès des écrivains d’Afrique et de ses diasporas, par Alain Ricard.Au Tchad sous les étoiles… Nous étions sur des tapis, accroupis, buvant de la zam zam, l’Evian locale, et dégustant de délicieuse…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • Le fleuve Congo et ses rives sonores
    C’est un fleuve-littérature qui coule depuis je ne sais combien d’années sous le pont… Justement, le fameux pont sur le Congo. Qui n’en a pas rêvé ? Pas seulement Franklin Boukaka et sa célèbre chanson  » Pont sur le Cong…
  • Là d’où je viens
    Né à Londres en 1960, Jamal Mahjoub est un romancier soudanais. Il est l’auteur de La navigation du faiseur de pluie (1998), Le télescope de Rachid (2000), Le train de sable (2001) et de Là d’où je viens (2004). Tous ses…
  • Nouvelle Afrique sur Seine : les romans de la nouvelle génération d’écrivains africains en France
    En 1996, Odile Cazenave publiait aux éditions l’Harmattan, un essai, Femmes rebelles dans lequel elle signalait l’émergence, à partir des années 80, d’une nouvelle génération subversive d’écrivains femmes stigmatisant ce…
  • « Une poésie nécessaire, celle de l’inspiration vive »
    Gabriel Okoundji occupe dans la poésie congolaise une place particulière. Il n’est pas un poète baroque, charnel comme Tchicaya U Tam’si ; il n’écrit pas la poésie engagée, digne d’un Maïakovski de Maxime N’Debeka (du mo…
  •  » L’universel est là, pas là-bas « 
    Aminata Sow Fall fait partie des classiques de la littérature africaine. A l’exception d’un roman, tous ses ouvrages sont publiés en Afrique. Elle est aussi à l’origine d’une petite structure éditoriale sénégalaise, les …
  • Une édifiante biographie de Félix Houphouët-Boigny
    Les biographes africains sont rares alors qu’il s’agit d’un authentique genre littéraire. Frédéric Grah Mel vient de publier une quatrième biographie, celle d’un homme politique, Félix Houphouët-Boigny, après celle d’un …
  • Pour le dialogue des cultures
    Né en 1952 à Buenos Aires, Constantin Von Barloewen a grandi en Amérique Latine et en Europe. Il a été professeur à Harvard, Princeton puis à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales, à Paris. Il a occupé de 1993 à…
  • Errances
    Une actualité littéraire africaine sous le signe de l’errance : errance spatiale chez le romancier djiboutien Abdourahman A. Waberi,  » vagabondage marin  » chez Ananda Devi, errance sentimentale pour la romancière sénégal…
  • Le français, langue africaine
    Jean-Louis Joubert est un spécialiste de l’Océan Indien, professeur de littérature à l’université Paris 13 et directeur de publication de la revue Notre Librairie. Réagissant aux notions de génération, de postcolonialism…
  • Yambo Ouologuem et la littérature mondiale : plagiat, réécriture, collage, dérision et manifeste littéraire
    La récente réédition du Devoir de violence, roman-manifeste essentiel, resté jusque là scandaleusement inaccessible et dénié, est l’occasion d’une réflexion sur les malentendus et les a priori dans l’appréhension des œuv…
  • Le roman, un exercice fascinant
    En répondant aux questions de Boniface Mongo-Mboussa sur son dernier roman, Cola cola jazz, l’écrivain togolais Kangni Alem livre les clefs de son écriture romanesque.Au festival littéraire de Lille Fest’Africa, tu as lu…
  • Johnny chien méchant
    Dongala savait que Kourouma écrivait comme lui sur les enfants soldats, mais, comme il le signale dans l’entretien, craignant d’être influencé, il s’est refusé de lire « Allah n’est pas obligé » avant de terminer son propr…