Tous les articles

Tous les articles en lien avec Editeurs d’Afrique(s) sur Seine : spéculations sans suite ?

  • Fragments d’histoire d’une vie en foyer
    Conçus pour accueillir des travailleurs migrants en France, les foyers  » africains  » sont aujourd’hui menacés dans leur existence. On ne compte plus le nombre de fantasmes générés par ces  » habitats séparés  » au sein de …
  • Le royaume du python
    1. Avant toute chose, je vais tenter de préciser les notions autour desquelles j’articule cette réflexion. Il y a d’abord l’expression  » royaume du python  » qui peut sembler renvoyer à un certain exotisme, voire à une c…
  • Raharimanana, quel qu’en soit le prix…
    Cher Jean-Luc, L’article de Nimrod  » Le fol amour de soi « , publié sous la rubrique  » Rebonds  » d’Africultures, a fait référence à ma contribution intitulée  » Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana  » parue sur ce s…
  • Comment faire passer un roman pour une « suite » d’un autre ?
    J’avais toujours cru que lorsqu’un écrivain achevait un roman, il disait adieu à ses personnages – même si par la suite ceux-ci composeraient cette globalité de l’œuvre que d’aucuns appellent univers. Seules les sagas, l…
  • Le vol de la Tempête
    Cher Alem, Ton article (L’idéal dans une bibliothèque ?, publié sur le site d’Africultures) me fait énormément de bien. Tu n’es pas sans savoir qu’en 2002, exactement le 16 juin 2002, les militaires et autres milices on…
  • Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana
    Dès lors qu’une oeuvre est réputée difficile d’accès, on a vite fait de parler de la vie de l’auteur, de ce qu’il aime, de ce qu’il déteste, de ses coups de gueule, de ses coups de cœur, de ses combats etc. On lui accord…
  • Le griot-totem
    De la littérature au cinéma, la figure du griot est utilisée par les artistes comme un symbole malléable à tous les goûts. Tantôt métaphore de l’écrivain ou du cinéaste, tantôt voix de la tradition ou voix prophétique, l…
  • Allah remixé par le rap : le flow de la prédication en France
    La France, deuxième nation du rap, pays aux cinq millions de musulmans, s’est frayée une voie entremêlant musique et religion, à l’image des rappeurs africains-américains sous influence de la Nation of Islam. Néanmoins, …
  • Lettres d’émigrés. Africains d’ici et d’ailleurs 1960-1995
    On ne compte plus les travaux publiés sur la trajectoire des migrants africains en terre étrangère. Toute une littérature existe à ce sujet. Des analyses de sociologue, des études à caractère institutionnel, voire des pa…
  • Quand on refuse on dit non, d’Ahmadou Kourouma
    Disons-le tout de suite, ce roman inachevé de Kourouma est de trop. Quand on sait comment Kourouma travaillait énormément ses textes avant de les soumettre à l’éditeur, on se demande pourquoi les éditions du Seuil ont ju…
  • Kourouma avait raison : la politique est une affaire de bêtes sauvages
    Le barbu le plus célèbre du monde L’Amérique a redonné un mandat de quatre ans au Républicain George W. Bush. Le monde peut respirer. La chaîne CNN l’a écrit « America has spoken ». Voilà déjà une chose de faite. Et puis,…
  • Communautarisme : la fabrique des barbares
    L’une des dernières trouvailles des renseignements généraux consiste à comprendre la ghettoïsation de certaines populations immigrées (d’origine africaine et) de confession musulmane – les Maghrébins et leurs enfants nés…
  • Les étoiles du ghetto se cachent sans mourir
    Un matin d’avril 2002, sur le quai n°3 de la gare de Lyon à Paris, un homme. Grand, fort, presque géant, Noir et droit. Au milieu de la foule bigarrée, il attendait un train ou un voyageur. Je n’eus aucun mal à reconnaît…
  • Ahmadou Kourouma (1927-2003) ou l’Innovateur
    Kourouma appartient à la génération de Mongo Beti, Sembène Ousmane, Camara Laye, C. H. Kane, mais il est apparu sensiblement plus tard que ces derniers dans le champ des lettres africaines.C’est en 1968 qu’il publie au C…
  • Ahmadou Kourouma : Noblesse oblige
    I Vaillant chasseur il était, une sorte de Nimrod en pays malinké. Tel qu’en lui-même fondu dans un bronze tout à la fois inaccessible et proche, ainsi l’habille la photo d’Ulf Andersen. Jusque-là il s’était manifesté à…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • L’étonnante résistance de la littérature africaine
    L’engagement des écrivains africains contre la barbarie peut conduire jusqu’à la mort quand ce n’est pas l’exil forcé. Dans leur écrasante majorité, ils ont trempé et continuent de tremper leur plume dans l’encre de la r…
  • Sortir des bois
    Raharimanana réagit à la « Correspondance » d’Alain Mabanckou, « L’Amérique noire à N’Djaména », parue dans le n°57 d’Africultures.Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins – on se connaît trop pour prendre des déto…
  • « Faire le choix de l’inconscience »
     » L’engagement doit faire en sorte que l’écriture reprenne sa place capitale, sa place centrale : le plaisir des mots, des idées, de la langue « , affirme Jean-Luc Raharimanana. Pour cet auteur malgache, l’engagement s’es…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  •  » Noire/Arabe  » en France ou la  » communauté impossible « 
    Dans un pays où la République – une et indivisible – s’évertue à réduire les particularismes identitaires du citoyen d’origine africaine, en gommant si possible les  » ambiguïtés  » de son histoire, le débat autour du comm…
  • La chanson de Salimata, le chant des « non retournées, non pleurées »
    Parfois, la rencontre avec un personnage de roman marque autant qu’une rencontre de la « vraie vie ». Hommage d’une lectrice. »Une veillée ne se dit pas sans qu’en sourdine au récit ronronne un thème » (1) et dans tout roman…
  • Ecrivains-voyageurs, écrivains engagés
    Après le projet  » Ecrire par devoir de mémoire  » de Fest’Africa et le nouveau Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora de N’Djamena, le thème de l’engagement, indissociable de l’histoire de la littérature africa…
  • La dernière image
    J’ai rencontré pour la première fois Ahmadou Kourouma il y a une dizaine d’années. A l’époque je venais de publier mon deuxième recueil de poèmes, L’Usure des lendemains. Kourouma était de passage à Paris pour un salon d…
  • Réponse d’Alain Mabanckou à Jean-Luc Raharimanana
    Cher Jean-Luc, C’est avec un grand intérêt que je prends connaissance de ta réaction quant à la chronique que j’ai publiée récemment dans Africultures concernant le Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora, con…
  • Jean-Luc Raharimanana
    Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins –on se connaît trop pour prendre des détours –, pour te dire que j’ai été très surpris par ta dernière chronique à Africultures. Je n’ai pas l’intention de contester ta…
  • Extinction des soleils des Indépendances
    Faire d’Ahmadou Kourouma un témoin, à la mode romanesque, de l’Afrique contemporaine est à la fois vrai et simpliste. Car il est aussi le témoin de la surdité européenne devant des évidences pas toujours bonnes à rappele…
  • Le temps d’un livre
    Souvenez-vous en ! Fin des années 80. Grand discours de la Baule. L’amiral écouta religieusement, enleva costume militaire et costar cravate sera. Il se leva à la suite, reprit son pays. Grand discours également. Plus lo…
  • Paris fait les grands auteurs
    Auteur de trois ouvrages publiés aux éditions du Serpent à plumes, Jean-Luc Raharimanana est devenu  » la référence malgache  » – une fois passé le seuil de l’éditeur parisien.As-tu déjà proposé tes manuscrits à un éditeur…
  •  » Cultures immigrées  » ou diversité à la française ?
    L’immigration africaine ne cesse de bousculer les habitudes culturelles françaises, avec la perspective d’un nouvel imaginaire rimant forcément avec la diversité tant défendue dans les débats actuels sur la mondialisatio…
  • Le roman en Côte d’Ivoire : une écriture « nzassa »
    Les recherches romanesques ivoiriennes débouchent sur une nouvelle écriture transculturelle auxquels Jean-Marie Adiaffi avait appliqué le terme agni de  » nzassa  » (assemblage de type patchwork).À côté de romans de factur…
  • L’ivoirité, ou les dérives d’un discours identitaire
    Dans une correspondance adressée le 17 décembre 2000 aux lecteurs d’Africultures, Tanella Boni résumait la situation en ces quelques mots :  » Les hommes politiques veulent être les représentants de ce peuple qui, en Côte…
  • Lettre ouverte à Marc Ravalomanana
    Le 20 juin 2002, dans le vif des opérations de pacification, l’écrivain Jean-Luc Raharimanana diffuse largement cette lettre ouverte par courrier électronique et en demande publication.Votre expression  » Le développement…
  • Des dramaturges qui se pensent au monde
    Les nouvelles écritures théâtrales quittent le terrain miné de l’africanité pour une inscription plus large dans le monde. Ce nouveau positionnement où l’appartenance à l’humanité prend le dessus sur les fixations de l’i…
  • La servitude volontaire de l’écrivain africain
    Aujourd’hui, on s’accorde à dire que la création est un état de crise. Ce terme désignait chez les Grecs la  » phase critique  » d’une maladie. Nous devons à la médecine l’activité qui, en France, s’illustre dans le champ …
  • « Il faudrait qu’on parle de nous »
    Manfred Loimeier, critique littéraire allemand spécialisé en littérature africaine, explore avec Ahmadou Kourouma ses principales motivations à écrire. Cet entretien complète les deux entretiens avec l’auteur déjà publié…
  • Les Seychelles, un miracle ?
    115 îles. 445 km2. 80 000 habitants. Un paradis vendu pleines pages dans les magazines. Un pays que je connais à peine, moi qui suis pourtant originaire d’un archipel voisin, les Comores. Partageons-nous le même vécu ins…
  • Les Comores, chronique d’une renaissance annoncée
    « Tous les peuples naissent un jour… ». Edouard Glissant, Le Discours antillais, Folio.Les Comores sont une terre de légendes. Ce qui s’y dit dans une veillée de conte ne souffre d’ailleurs aucune contradiction. Un pacte …
  • La quête identitaire
    Les îles Comores connaissent une destinée commune depuis le 8ème siècle au moins. Même mode de peuplement sur l’ensemble du territoire. Une langue, cousine du swahili, le shikomori, avec ses variantes dialectales et régi…
  • Etat des lieux culturel
    « Il faut soutenir les artistes, même si l’on ne comprend pas toujours ce qu’ils font ou ce qu’ils disent ». Ce propos, tenu en mai 2001 par un ministre de la Culture à l’ouverture du la première édition du Komor4 Festival…
  • La scène musicale à la recherche d’un nouveau souffle
    La musique est la forme d’expression artistique la plus appréciée du Comorien, tant et si bien qu’en comparaison, les autres pratiques artistiques ne ressemblent parfois plus qu’à des exercices de style visant à satisfai…
  • Salim Ali Amir
    Avec sa poésie urbaine et son esprit M’shago, Salim Ali Amir, dit-on, est revenu de tout. Môme, il était ténor des « Nad it Twalabate », une chorale religieuse. Au crépuscule de son adolescence, il traîne les pieds à l’UFA…
  • Nawal
    Nawal, chanteuse à la voix fragile, longtemps tiraillée entre l’envie d’embrasser les rythmes du monde entier et la nécessité de se ressourcer dans sa culture d’origine, compose des histoires de femmes meurtries, vendues…
  • Maalesh
    Lauréat de l’édition 95 des Découverte RFI, ce poète des rues, dont le surnom* d’origine arabe résume à lui seul un état d’esprit cool et ouvert, mise sur un folk-song aux mélodies très enlevées. Une pointe de nostalgie,…
  • Baco
    Parti de Mayotte pour conquérir le monde. Son dernier album ? Hiriz / Questions. Guitare et gabusi (instrument à cordes afro-oriental), reggae et shigoma (genre musical), répertoire trans-acoustique et ronde mélodique so…
  • Chebli
    Tout en revendiquant son histoire comorienne, ce jeune artiste tisse sa toile musicale depuis la capitale française. Il fait partie de la génération qui cherche avant tout à rattraper le train des musiques du monde. Fest…
  • « Je suis l’enfant de ces îles »
    Mikidache vient de sortir un nouvel opus, Hima (World Connection). Lui aussi participe de la nouvelle génération qui se cherche une destinée entre les Comores et l’Europe. Salué par la critique, élu Découvertes RFI 99, i…
  • Mbaye Trambwe
    Le sultan-philosophe. Une légende à lui tout seul. Né en 1735, mort en 1815. Sans doute le poète le plus connu de la grande île des Comores. Son nom est souvent cité en exemple, ses poèmes repris en force, y compris dans…
  • Saïndoune Ben Ali
    Une sorte de bombe qui apporte rage et jubilation au lecteur. Un auteur d’une violence rare, qui use de la poésie comme d’une arme pour héler son peuple dans sa dérive. Généreux mais pas consensuel, Testaments de transhu…
  • L’intellectuel, tragique héros ?
    Figure absente ou malmenée dans l’histoire contemporaine de l’Archipel, l’intellectuel ne peut exister dans l’opinion qu’à travers un destin tragique. Il est ce marginal qui porte sur ses frêles épaules le récit du roman…