Tous les articles

Tous les articles en lien avec Quand la musique du texte n’en finit pas de résonner

  • Le silence assourdissant du clown qui danse
    Samia Chala et Thierry Leclère ont accompagné les répétitions du spectacle et réalisé un film d’une grande sensibilité qui illustre avec un réel point de vue en quoi le rêve de Chocolat est finalement surtout le rêve de …
  • La compagnie des Griots ou l’ambition d’un « véritable théâtre noir moderne »
    Guadeloupéen, venu à Paris pour faire des études de Lettres, Robert Liensol (qui aura aussi pour nom de scène Omer Sollèn) fréquente la Sorbonne, quand il rencontre Toto Bissainthe, Sarah Maldoror, Samba Ababakar et Timi…
  • Jenny Alpha : mémoire du « Paris noir »
    Jeune vedette du music-hall dans les années cinquante, elle donna des concerts dans les plus grands casinos d’Europe et fit des rencontres hors du commun. Elle croisa Duke Ellington et Joséphine Baker dans les cabarets d…
  • Jina Djemba, nue entre la Vénus noire et le masque poudré de Madame de Tourvel ?
    J’aimerais que vous nous racontiez un peu votre parcours de théâtre ? J’ai commencé quand j’étais au collège… C’était même déjà en primaire. Mais c’est au lycée que j’ai vraiment démarré. Et à 17 ans, je me suis inscrit…
  • N’oublie pas que tu es noire…
    Qu’est-ce qui vous a amené sur les planches et donné le désir d’être comédienne ? D’aussi loin que je me souvienne… ma plus belle histoire c’est vous. Cette chanson dit tout, dit vrai. Depuis l’enfance, je ne vis que po…
  • Reconstruire le corps de Saartjie Baartman
    Celle qui a laissé une trace dans l’histoire sous le nom de « la Vénus hottentote », une attraction de foire rencontrant au début du XIXe siècle la curiosité éblouie des scientifiques et des anthropologues, est devenue auj…
  • La Vénus hottentote sur la scène contemporaine,
    Comment, au théâtre, dans le lieu privilégié de mise en scène et de monstration des corps, dénoncer, sans toutefois la reproduire, l’exhibition du corps telle qu’elle s’est pratiquée durant la période coloniale dans les …
  • Tumulte Noir : le retour
    C’est une extraordinaire renaissance à laquelle on assiste dans les ateliers de Nicolas Draeger à Arcueil, celle de l’œuvre de Paul Colin qui, dans les années vingt, couchait sur le papier les impressions folles qui enca…
  • Le jeu du Noir : entre ruse et simulacre
    Le jeu du Noir est une invention, on pourrait presque dire un mythe, qui est née au cœur des rapports de domination entre maîtres et esclaves, entre colons et colonisés. Très tôt sur les plantations d’Amérique, l’homme n…
  • La France noire (1),
    Au détour des pages de ce beau livre d’images, deux photos de scène. Celle de Joséphine Baker, mi-panthère, mi-odalisque, posant pour Paul Colin dont les quarante-cinq lithographies du Tumulte noir (1927) témoignent des …
  • Pour un « nomadisme fondamental »
    Culture et identité ne peuvent s’enfermer dans une couleur. Les peuples d’Afrique ont appris à leurs dépens, avec la traite et l’histoire coloniale, que la culture ne peut rester arrêtée dans une identité close ; elle se…
  • « Noir », « nègre », « homme de couleur »…
    Le sujet de cette réflexion concerne ce que l’on pourrait définir comme la sauvagerie des mots. On reconnaît aujourd’hui combien le cannibalisme de la colonisation est sans doute plus authentique que celui des mangeurs d…
  • Artiste noir en France au XXIe siècle :
    Dès le XIXe siècle, le monde du spectacle français a été traversé par des expressions culturelles venues d’Afrique noire, des Amériques et des Caraïbes. Les expressions artistiques afro-caribéennes ont nourri la scène de…
  • Parabole de José Pliya au théâtre de Belleville
    Lointaine et nébuleuse histoire du fils prodigue, Parabole est une pièce de l’auteur franco-béninois José Pliya que Pascal Antonini vient de monter au théâtre de Belleville dans une mise en scène où les personnages ont l…
  • Django unchained : le théâtre de Tarantino
    Cette dent douloureuse dont les élancements se font toujours sentir et qui ronge l’Amérique, comme l’ensemble de la société occidentale tant elle n’assume pas cet héritage mémoriel, préférant dissimuler l’atrocité sous d…
  • Une valse de voix entrechoquées
    Texte : Koffi Kwahulé Mise en scène : Laurent Franchi et Camille Marois Jeu : Méloëe Ballandras, Gautier Boxebeld, Mathilde Carreau, Nora Nagid, Quentin Robertucci, Yacine Salhi et Elsa Sanchez Création lumière : Rémi…
  • Eva Doumbia sur Afropéennes de Léonora Miano : Corps diasporique, corps inouï
    Textes : Léonora Miano Conception, adaptation et Mise en scène : Eva Doumbia Scénographie : Francis Ruggirello Musiques : Lionel Elian Costumes : Sakina M’sa Vidéo et régie générale : Laurent Marro Lumières : Erika…
  • Au-delà des frontières de Salia Sanou : une bombe à l’opéra de Limoges !
    Conception et chorégraphie : Salia Sanou Texte et jeu : Odile Sankara Composition musicale : Emmanuel Djob Peintures et images projetées : Martin Haussmann Création sonore : Hughes Germain Avec : Funambule danseu…
  • Au nom du père, du fils et de J.M. Weston de Julien Mabiala Bissila : un pied de nez à la vie en Weston !
    Nous avions déjà pu entendre grâce aux « Mardis midi » de Louise Doutreligne au Théâtre du Rond-Point Le Crabe rouge, un texte dramatique de Julien Mabila Bissila, jeune auteur congolais repéré par la Maison des auteurs de…
  • Université d’été des théâtres d’Outre-Mer
    D’un océan à l’autre, de l’île de la réunion à la Guadeloupe, de la Nouvelle Calédonie, à la Martinique en passant par l’Afrique et la Guyane les pratiques scéniques des sociétés traversées par l’histoire coloniale et l’…
  • Un drôle de manteau de carnaval au Musée Dapper
    Voisins anonymes (ballade) Avec Ludovic Darras Écriture : Kossi Efoui Mise en scène : Nicolas Saelens Costumes : Marie Ampe Regard extérieur : Philippe Rodriguez-JordaVoilà déjà plusieurs années que le compagnonnage…
  • Salut Alfred, ton sourire ne nous quittera pas !
    Il allait avoir cinquante ans et une sournoise maladie l’a fauché sans crier gare. C’est un choc pour la grande famille du théâtre franco-africain qui voit disparaître un dramaturge à l’inspiration sans pareille, mais au…
  • Un vrai jouet ancien qui résonne des angoisses de toujours
    Mon petit Poucet Texte et mise en scène de José Pliya Assistante à la mise en scène : Danielle Vendé Scénographie : Anne Guilleray Costumes : Maylis Duvivier Création lumière : Philipe Catalano Création sonore : Br…
  • Les Enfants terribles ou Le Clan des oiseaux
    Extraits d’une table ronde animée par Judith Miller et transcrits par Vanessa Boulaire Avec : Caya Makhélé, Koffi Kwahulé, Gerty Dambury, Kossi EfouiJudith Miller : Vous appartenez tous les quatre à cette génération des…
  • Tragédie et utopie chez Kossi Efoui
    À l’origine de cette étude sur le théâtre de Kossi Efoui se trouve une hypothèse, formulée à la fin de ma thèse de doctorat (2) sur l’écriture-jazz de Koffi Kwahulé. Inspirée par la pensée de Paul Gilroy dans L’Atlantiqu…
  • La parabole du Petit Frère du rameur
    Le théâtre de Kossi Efoui s’inscrit dans cette mouvance des dramaturgies francophones d’Afrique noire de la dernière décennie du siècle qui se posent en rupture avec l’image d’une littérature exotique, pour entrer dans u…
  • A dramatist with attitude ?
    Vous parlez du jazz comme une trace qui témoigne d’une histoire sanglante, mais vous ne voulez pas que la mémoire de la diaspora africaine pèse de manière trop forte sur votre travail. Vous préférez l’entendre comme une …
  • Un théâtre de l’envol (Volatiles)
    Vertigineuse, insaisissable, inachevée, tout en suspension, la dramaturgie des pièces de Kossi Efoui se joue de la théâtralité et des faux-semblants, des simulacres et des masques pour se faire VOLATILE, et s’envoler au-…
  • Écritures théâtrales et cérémonies du devenir-visible
    Au seuil d’une analyse du devenir-visible chez Kossi Efoui, un épisode de son roman La Fabrique des cérémonies (2) constitue une scène paradigmatique. Exposée dans une brasserie en France, une série de gros plans pris da…
  • L’évaporation du corps de la femme dans le théâtre de Kossi Efoui
    Voilà vingt ans maintenant que les dramaturgies d’origine africaine déjouent les attentes. Réjouissantes pour les uns, déconcertantes pour les autres, ces écritures ont créé de nouveaux espaces littéraires. Devenues le l…
  • Dés-encrage poétique :
    Les nouvelles dramaturgies d’Afrique noire francophone jouent de « l’entre-deux ». Explicitée par Sylvie Chalaye dans son livre Le Syndrome Frankenstein, cette caractéristique de l’écriture est due à la convocation d’espac…
  • L’avènement du carrefour
    Table ronde animée par Sylvie Chalaye avec Jacques Chevrier, Émile Lansman (éditeur), Monique Blin (ex-directrice du Festival des Francophonies) Annick Beaumesnil (animatrice du Concours théâtral interafricain de RFI), G…
  • Le théâtre de Kossi Efoui :
    Ce volume représente une étape importante des travaux sur le marronnage créateur des dramaturgies d’Afrique et des diasporas que mène le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité (SeFeA) de l’IRET (Insti…
  • Un corps lotus qui pousse des profondeurs de la fosse
    « … chacun va brutalement se retrouver confronté à une véritable performance, Une vision inouïe. Corps-où-fut-enseveli-tout-corps. Alors qu’on tende l’oreille… une voix d’outre-sang… » (Koffi Kwahulé, Le Masque boiteu…
  • Les Déconnards : un dernier souffle haut en couleurs
    « Un étranger, c’est quelqu’un qui accroche sa vie comme on accroche son manteau à l’entrée d’une maison » (Koffi Kwahulé, Les Déconnards, Acoria, 2000)Pas facile de s’emparer de ce truculent monologue de Koffi Kwahulé ! …
  • Le cabaret capillaire d’Éva Doumbia :
    Le Festival de Limoges a fait son festival d’Avignon cette année 2011 avec une douceur climatique bien propice aux plaisirs du plein air et des échanges en terrasse. Et c’est une belle programmation internationale que le…
  • Big Shoot
    Big Shoot est le premier projet de Victor Guillemot. Ce jeune comédien et metteur en scène découvre le texte en 2009. Après différentes étapes de travail dont la création à la MPT/MJC de Quimper, il se risque avec la com…
  • Les Recluses
    Les Recluses, commandée par le Théâtre Varia de Bruxelles, a été écrite et créée par Koffi Kwahulé et Denis Mpunga à la suite d’un voyage au Burundi où ils ont rencontré et recueilli les témoignages de véritables recluse…
  • Nicolas Saelens hisse la grand-voile du théâtre de Kossi Efoui
    Texte de Kossi Efoui, Mise en scène de Nicolas Saelens Avec : Angéline Bouille et Philippe Rodriguez-Jorda Musique : Karine Dumont Création lumières : Hervé Recordet Réalisation Plastique : Norbet Choquet Costume :…
  • Scènes et détours zoologiques
    L’Université d’été des Théâtres d’Outre-mer en Avignon (TOMA), organisé par le laboratoire SeFeA de l’Institut de recherche en études théâtrales, a réuni à la Chapelle du Verbe Incarné et sous le chapiteau du Off – un ma…
  • « Pour moi, la mise en scène de Jaz, c’est celle-ci »
    Après une cinquantaine de dates en France et en Suisse, le spectacle de Jaz retourne outre atlantique pour le plus grand plaisir des Montréalais qui n’avaient pas assisté aux premières représentations. C’est de nouveau l…
  • « Pour moi Jaz est une faiseuse de beauté »
    Après deux semaines de représentations au théâtre des Deux Mondes à Montréal, la nouvelle création de Kristian Frédric a pris son envol vers l’Europe, où une soixantaine de dates sont prévues. Jaz fera ses premiers pas e…
  • Quelle indépendance pour le théâtre africain francophone ?
    Comment les dramaturges africains se sont dégagés de l’hégémonie culturelle coloniale qui s’est cachée aux Indépendances sous une proposition d’habillage identitaire sans rupture avec les structures formelles occidentale…
  • Vénus noire de Kechiche : un film qui vous soulève le cœur, mais ne vous tire aucune larme
    Vénus Noire divise les spectateurs. Africultures a largement couvert le sujet : la critique de Samir Ardjoum, [ici]l’entretien de Samir Ardjoum avec Abdellatif Kechiche, [ici]et l’analyse de « Sawtche : La Vénus Africa…
  • L’ombre du mal n’a pas de couleur
    Les grosses boîtes en bois des radios des années 40 envahissent le plateau, tandis que s’en échappe un jazz suave et que se dressent sur le mur de fond de scène les ombres de l’expressionnisme allemand et l’infini des fo…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, troisième portrait
    Nous sommes à dix jours de la première représentation, un immense chemin a été parcouru depuis le 4 octobre dernier, date d’entrée dans les lieux du théâtre des Deux Mondes et nous suivons l’équipe sur ses derniers pas v…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, deuxième portrait
    Le travail de création continue au théâtre des Deux Mondes et plusieurs événements ont marqué la troisième et la quatrième semaine de répétitions, notamment l’arrivée de Michel Robidoux, le concepteur son et celle de Lau…
  • Brasserie, de Koffi Kwahulé
    Dans le cadre du 4ème festival « Un automne à tisser », initié par Le Théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes, du 10 septembre au 30 octobre 2010, le metteur en scène Yazid Lakhouache a mis en scène Brass…
  • Jaz de Koffi Kwahulé, premier portrait
    Jaz de Koffi Kwahulé, mis en scène par Kristian Frédric et interprété par Amélie Chérubin-Soulières se jouera du 4 au 15 décembre 2010 au théâtre de l’Usine C à Montréal. Nous allons suivre étape par étape le déroulement…
  • J’ai pas cherché… ? de Soraya Thomas (2007)
    Avec J’ai pas cherché, Soraya Thomas nous plonge dans un univers intemporel et épuré où seule une vingtaine de néons verticaux en fond de scène et le balancement d’un micro au centre donnent le relief à un décor au servi…