Revue Africultures

  • N° 100 | décembre 2014
  • Afropéa, un territoire culturel à inventer
  • S’abonner
En 2001, Africultures faisait paraître un numéro fondamental qui questionnait l’africanité des Enfants-Terribles des Indépendances, génération de penseurs en quête d’émancipation identitaire, refusant d’être enfermés dans l’enclos d’une identité univoque. Qu’en serait-il alors si cette hybridité redessinait nos géographies identitaires et nos cartographies culturelles ? Les années 1990 ont vu arriver un néologisme exprimant cet entre-deux, tout droit inspiré des Nubians ou encore des Zap Mama qui chantaient «  Adventures in Afropéa  » et s’affirmaient «  afropéennes  » quand on leur demandait leur origine. Une formule que l’on retrouve aujourd’hui chez Léonora Miano qui revendique elle aussi cette identité frontalière et utopique dans Habiter la frontière. Simple utopie, posture ou provocation, véritable engagement, l’afropéanisme peut-il s’apparenter à l’éclosion d’une culture nouvelle ? À l’ère d’une société placée plus que jamais sous le signe de la mondialisation et d’un héritage historique qui met au jour nos rhizomes interculturels, de nombreux artistes se revendiquent d’une « afropéanité » – sans doute à penser dans les sillons du parcours des afro-américains. D’autres, œuvrent toujours au dépassement de ces catégories identitaires qui réduisent le champ de perception des êtres mais surtout des productions artistiques. Ce numéro de la revue interroge, comme il l’avait fait autrefois avec l’africanité, les origines et les enjeux de l’afropéanisme, ses impacts en tant que posture littéraire et politique mais aussi ses limites dans ce qui est à appréhender comme lien diasporique et tentative de se (re)connecter en se pensant visiblement, avant-tout, comme afro-descendants.

Il nous faut l’Amérique ! Potemkine et Gigolo, la naissance de l'afropéen littéraire

Le présent article propose une réflexion sur « le triangle » esthétique et idéologique entre l’Afrique, l’Europe et les Amériques de manière…

Je parle KRUMP

Nach, originaire de Seine Saint-Denis, est issue d’une famille aux origines métissées (Cap-Vert, Vietman, Sénégal) et grandit entourée de musique…

Black & noir Idéologie ou linguistique?

À l’aube des années 2000, une explosion d’entreprises et d’événements avec la dénomination « black » ou « noires » ont vu le jour…

Émergences caraïbe(s) Une création théâtrale archipélique

Réflexion sur la création scénique contemporaine de la Caraïbe à travers l’analyse de la singularité archipélique du théâtre dans les…

De l’oralité au théâtre L'exemple de Berthilia pour le personnage d'Hermance dans Mémoires d'Isles d'Ina césaire

Dans ce témoignage, la comédienne Mariann Mathéus revient sur son expérience d’adaptation d’un récit oral à un texte écrit, dans…

Documentaire Sefea Un conte d'Afrique à Budapest

Réalisé par Romain Vauclair et Pénélope Dechaufour sur une idée originale du lab. SefeA 30 Min. Issu d’une manifestation scientifique…