Tous les articles

Tous les articles en lien avec Vois-tu le petit bateau sur le mur ?

  • Jamm de Cheikh LÔ
    Du njaxas à revendre. Venu du wolof, ce mot se prononce « njahass » et traduit l’esprit de ce patchwork sonore, taillé sur mesure pour les nostalgiques des big bands à succès du temps des Ambassadeurs, Rochereau et autres …
  • L’Alliance française à Moroni : guichet unique pour la création
    Incontournable pour les artistes depuis vingt ans, l’Alliance française à Moroni est seule à pouvoir accueillir des projets exigeants sur un territoire où n’existe aucune politique nationale dédiée à la création. Une sit…
  • Des Ruines
    Après 47 et Les Cauchemars du Gecko, Thierry Bédard met une nouvelle fois en scène les mots de Jean-Luc Raharimanana. Des Ruines explore les thèmes chers à l’auteur que sont la mémoire, l’histoire, le poids douloureux du…
  • Djekpa La You
    Trois ans après le surprenant Na Afriki, la fille prodige du village Ki Yi revient avec Djekpa La You (enfants du monde), un album au son contrasté, quelques fois inégal, comparé aux précédents opus. Dobet Gnahoré y célè…
  • Nkolo
    De l’opus précédent, les fans retiennent ce malentendu. Plus vivant s’inscrivait sur une ligne de pop en langue de France, à la fois audacieuse et décomplexée. Une orientation inattendue de la part d’un artiste congolais…
  • Temporalité africaine
    Les slogans ont une fin, celui de la FIFA n’y changera rien. Le temps de l’Afrique, version foot 2010, n’est déjà plus d’actualité. Les Blacks Stars ont grillé le cap des quarts de finale. En passant la frontière de l’Ur…
  • Les Cauchemars du Gecko
    Cauchemardesque. Telle est la vision de Jean-Luc Raharimanana sur l’état du monde actuel. Il le raconte avec une poésie violente, non dénuée d’ironie, dans Les Cauchemars du Gecko, mis en scène par Thierry Bédard. Contro…
  • Afrique. Paroles d’écrivains
    Il n’est pas toujours évident de faire parler les écrivains, notamment lorsque ceux-ci sont parfois enfermés dans des carcans d’appartenances géographiques qui tendent à faire passer au second plan leur travail littérair…
  • Marahaba
    Ce titre, qui donne son nom à l’album, signifie simplement  » merci  » en langue shikomori. Reconnaissance et révérence d’un fils adroit envers ses pères et mères d’un jour. Ceux sans qui rien n’aurait été possible, ni car…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Identité nationale : encore une affaire d’immigrés en suspens
    Si le débat sur l’identité nationale, lancé en novembre 2009 par le ministre français de l’Immigration Éric Besson, a soulevé des vagues de protestations et laissé sceptiques un bon nombre de Français (cf. l’enquête effe…
  • L’hommage de la Guilde des Artistes Comoriens
    Le 28 mai 2009, l’Alliance franco-comorienne de Moroni suspendait le travail de la compagnie O Mcezo* dans son lieu, suite à une performance artistique, à laquelle avait participé le 13 mars Soeuf Elbadawi, directeur art…
  • Pour un théâtre de la sincérité aux Comores avec O Mcezo* Cie
    Créée par Soeuf Elbadawi en novembre 08, la compagnie de théâtre O Mcezo* est en tournée, jusqu’au 23 octobre, dans les villes et villages de l’archipel des Comores avec La Fanfare des fous. Un spectacle à moitié éclairé…
  • Les Inepties volantes
    63 ème Festival d’Avignon – Cloître des Célestins Juillet 2009      « Le spectateur ou celui que j’appelle le lecteur vivant doit avoir le pare-choc collé au nez et le flingue sur la tempe, il se fera mal à chercher du se…
  • Avignon 2009 : Festival et histoires de lézards
    Drapé dans sa très haute opinion de lui-même, héritier de la grande histoire du théâtre occidental, fidèle à la tradition théâtrale issue de l’Europe de l’est et à ses amours antiques, le Festival d’Avignon entreprend ce…
  • « L’art ne peut pas être figé, si on le fige, l’artiste est mort »
    En Avignon, les festivaliers ont rendez-vous avec les œuvres de Jean-Luc Raharimanana. Thierry Bédard, metteur en scène français, a adapté trois œuvres de l’écrivain malgache : Za, Les cauchemars du Gecko et 47. Les deux…
  • L’imagination au pouvoir
    Suite à l’article « La compagnie O Mcezo* Cie frappée d’exclusion par l’Alliance franco-comorienne de Moroni » (publié le 03/06/2009), qui reprenait les termes de la newsletter de la compagnie O Mcezo*, nous publions en co…
  • La compagnie O Mcezo* Cie frappée d’exclusion par l’Alliance franco-comorienne de Moroni
    Nous ne pensons pas que la France se grandisse en excluant de ses structures culturelles les artistes qui la critiquent sans agressivité. Ce ne sont en tout cas pas les conditions d’un débat ouvert et démocratique. C’est…
  • Yous, artiste hédoniste
    Un visage nouveau dans le milieu des arts plastiques aux Comores. Non pas qu’il soit nouveau dans la place, mais plus parce qu’il s’est longtemps cantonné dans des pratiques périphériques, telles que l’illustration de te…
  • Moroni Blues
    Mis en scène par Robin Frédéric, d’après un texte de Soeuf Elbadawi, « Moroni Blues/ Une rêverie à quatre » a tourné dans l’Océan Indien en février, 2009. Retour sur cette tournée commentée par les médias locaux.Peu épargn…
  • Le cri de Seda
    Programmé lors de la manifestation culturelle Kiomcezo de mars 2009 à Moroni (1), Seda, de son vrai nom Saïd Abdallah Ibrahim, est plasticien, peintre et sculpteur. Basé à Moroni, sa ville natale, il s’invente mille vies…
  • Gungu à Moroni
    Un homme traîné dans les rues de la capitale comorienne un vendredi 13, comme une bête de somme, ligoté des deux mains, grimé à la chaux vive, portant un collier de coquilles d’escargots, poursuivi par une foule hirsute,…
  • 2009 en Sarkozie
    Un transfuge de gauche pour servir la politique tracée par le président français en matière de contrôle des flux d’immigration. Éric Besson, à qui les socialistes reprochent d’être passé à l’ennemi avec armes et bagages,…
  • Silence sur 47.
    47 vous dit-elle quelque chose ? 29 mars 1947. Une date. Une simple date. De printemps. De massacre. L’histoire de France n’a-t-elle pas basculé ce jour-là sous les assauts de quelques indigènes armés de sagaie, de lance…
  • Comores
    Les Comoriens s’essaient depuis peu au cinéma. Une expression nouvelle pour un pays longtemps absent des salles obscures. Un art surtout porté par de jeunes réalisateurs vivant en diaspora.Ils se nomment Mamadali, Allaou…
  • Za
    Le dernier roman de Raharimanana force le lecteur à abandonner ses habitudes et à écouter la voix d’un personnage hors du commun. Un livre remarquable.Il y a des silences qui en disent long. Des silences qui trahissent l…
  • « Publier peut être une provocation, mais pas écrire »
    Za, magnifique dernier roman de Raharimanana aura laissé plus d’un lecteur – public ou critique – sans voix. Parce qu’il entraîne ses lecteurs sur d’autres sentiers, Za étonne, perturbe, fascine, rebute parfois. De passa…
  • Za
    Avec Za, son dernier roman, Raharimana « plonge au plus profond des miasmes qui hantent le monde ».On prend la langue à revers, déjà dans la récitation des lettres, de la dernière à la première, et cela nous signale insens…
  • Attitude Clando
    Attitude Clando, écrit et mis en scène par Dieudonné NiangounaLa mise en scène de Attitude Clando au Festival d’Avignon a pu surprendre. Aucune action, un léger éclairage pour signifier et faire entendre le texte de Nian…
  • Comores : l’avènement du théâtre
    Plus de quarante années de pratique amateur n’ont pas permis d’asseoir un art populaire pourtant longtemps instrumentalisé par le monde politique. Les années 2000 ont cependant vu apparaître des talents pleins de promess…
  • Za, de Raharimanana
    D’une poignante densité qui ne laissera sans doute pas ses lecteurs indifférents, le dernier roman de Raharimana dénonce – dans un subtil jeu de langage – la situation à Madagascar avec « une cruelle jubilation ».Za, un pè…
  • Au pays des livres
    Je vous écris de Moroni (1) où la rentrée approche avec son porte-monnaie vide et ses angoisses de fin de vacances. De nouvelles résolutions seront à prendre pour améliorer le quotidien de mes compatriotes. Et la fréquen…
  • La secte de la virginité
    Des voix qui s’entrecoupent dans un univers clos où les personnages se chevauchent sans respecter les codes de bienséance de la littérature en vogue. Le lecteur s’interroge sur qui parle à chaque phrasé qui gicle sur la …
  • Les berceuses assassines
    Un recueil de nouvelles entremêlées, où l’auteur dresse depuis Moroni le bilan d’une société relativement « immonde ». Corruption, prostitution, dépravation en tous genres. Au menu, le succès du blanchiment de peau à coup …
  • M’bem di fora
    Elle a tout pour plaire depuis le début de sa carrière. Du talent, du charme et du peps. Découvert par le public des boîtes de nuit sur un air de zouk (Nha vida) depuis Lisbonne, où elle a vu le jour en 1975, cette fille…
  • Rencontre musicale afro-nomade à Royaumont
    Baagal Safrea (1). Ainsi s’intitule la création du grand koraïste malien Ballaké Sissoko et du groupe mauritanien Diddal Jaalal. Initiée par la fondation de Royaumont, en France, ce projet ambitieux est l’occasion de déc…
  • Ketukuba
    Tout d’abord, il faut accorder une mention spéciale à Fatalikou, avec un morceau tout en douceur, mi-guajira, mi-boléro. Le groupe dédie son titre aux femmes qui aiment les enfants sans pouvoir en avoir. Pour le reste de…
  • La mémoire de la musique zanzibaraise
    Après un Womex World Music Award décerné en 2005 et un film dirigé par Andy Jones bientôt à l’affiche, l’Allemand Werner Graebner, en faisant paraître La mémoire de la musique zanzibaraise, rend un nouvel hommage à la di…
  • Kuduro Sound System
    Branle-bas de combat sur les dance-floors français où l’on découvre enfin l’existence du kuduro (prononcez koudouro). Ce mélange lusophone de semba, de kizomba et de techno house occidentale est apparu en Angola, il y a …
  • Sénégal
    Notez le retour d’un sage poète à l’affiche avec un album qui sonne comme un bilan de parcours. Après cinquante années d’existence, dont trente passées à courir les scènes du monde entier, Iso Lo, comme le surnomment ses…
  • En attendant le décompte des bêtes sauvages
    Décidément, la France a le chic pour se faire remarquer « en matière de gestion de bétail immigré », avance ce « sans-papier » que nous appellerons M. par souci d’anonymat. Il est de ceux qui pensent que les prochaines élect…
  • Rencontres « Maintenant l’Afrique ! » : entre amer réveil et lueurs d’espoir
    En attendant la parution du prochain numéro d’Africultures (n°69, à paraître en décembre 2006 et réalisé en partenariat avec CulturesFrance), consacré à l’économie de la culture en Afrique et qui présentera des synthèses…
  • Un syndrome nommé Zidane
    L’as du ballon rond a surpris ses fans, en fonçant tête baissée dans le piège de l’Italien Materrazi. Par la « surmédiatisation » de son fameux coup de boule en Coupe du monde, Zizou a prouvé à tous que le cliché immigré, …
  • Sarkozy II : l’usine d’intolérance à temps plein ?
    À l’approche des présidentielles de 2007, les partis français s’interrogent sur la marche à suivre pour remporter le maximum de voix. « Candidat à la candidature », l’actuel ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, affûte…
  • Dernières parutions
    Pirogue sur le vide, de David Jaomanoro, nouvelles, éd. L’Aube, 2006, 215 pages, 17 euros. Auteur de pièces de théâtre, de nouvelles et de poésie, le Malgache David Jaomanoro fut un des quarante écrivains invités au Sal…
  • La Sarkozyte, nouveau virus français
     » Ce pays ne nous aime pas, mais nous sommes têtus « . C’est ce que professe un vieil adage de matelots comoriens sur le port de Marseille. À trop voir leurs compatriotes raser les murs par peur d’un contrôle policier ou …
  • La fracture coloniale
    La sortie aux éditions de la Découverte d’un ouvrage fondamental, La fracture coloniale, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire, suscite de nombreuses réactions. L’ouvrage réunit des co…
  • De l’université française et de la gallerologie appliquée
    Le nombre d’étudiants africains happés chaque année par le rêve français est considérable. Il y a encore cinq ans, ils étaient plus de 80 000 (1) affichés au compteur du ministère français de l’Éducation nationale, soit …
  • Fragments d’histoire d’une vie en foyer
    Conçus pour accueillir des travailleurs migrants en France, les foyers  » africains  » sont aujourd’hui menacés dans leur existence. On ne compte plus le nombre de fantasmes générés par ces  » habitats séparés  » au sein de …
  •  » Le rêve seul permet d’envisager l’avenir « 
    Jeune auteur congolais rescapé de la guerre, Dieudonné Niangouna fonde avec son frère Criss, à la fin des années 1990, une compagnie pour jouer ses propres textes. Ce sera notamment Carré blanc, présenté au Théâtre inter…