Tous les articles

Tous les articles en lien avec Blood Diamond, de Edward Zwick

  • Corazones de Mujer de Kiff Koosof
    Un film italien au titre espagnol qui voyage d’Italie au Maroc, voilà qui promet d’être dépaysant. L’intrigue est simple, une des plus anciennes : Zina confie à son couturier que ses noces sont compromises car elle n’est…
  • Sept Vies
    Will Smith est en train de battre des records alors qu’il collectionne les premières places au box-office. Mais que lui vaut ce succès ? Sept vies est d’une mièvrerie confondante, l’intrigue défie toute logique psycholog…
  • My Brother’s Wedding
    My Brother’s Wedding est le premier long-métrage de Charles Burnett, 6 ans après sa sortie de l’école de cinéma de UCLA et le succès d’estime exceptionnel de son projet de fin d’études, Killer of Sheep (1977). En couleur…
  • Entretien de Anne Crémieux avec Charles Burnett
    Comment définir le cinéma noir ? Il faut que le film parle de Noirs, bien sûr, et qu’il reflète leurs vécus qui sont multiples. Un film peut être plus ou moins noir, les acteurs peuvent être noirs sans que l’intrigue ne…
  • Killer of Sheep
    Suite à de longues négociations pour obtenir les droits des musiques qui illustrent de manière poignante un film impressionnant, le premier film de Charles Burnett sort enfin en salle. Réalisé alors qu’il était encore ét…
  • Hancock, de Peter Berg
    Cela fait des années que les Noirs Américains le réclament. Si le monde de la BD a ses super-héros noirs depuis longtemps (voir la liste impressionnante de www.blacksuperhero.com), au cinéma, les super-blackmen sont rare…
  • Cleaner
    Le meilleur moment du film : Tom Carver, joué par Samuel Jackson, rentre tard et retrouve sa fille plantée devant la télé à regarder de vieilles comédies hollywoodiennes. Il imite alors le débit de parole et le ton sacca…
  • Chambre 1408
    Mike Enslin (John Cusack) ne croit pas aux fantômes. Mais il écrit des romans d’épouvante situés dans ces hôtels et autres lieux dits hantés qu’il visite sans jamais parvenir à détecter la présence du moindre poltergeist…
  • Je suis une légende (I am Legend)
    New York, 2007. C’est la troisième fois que le roman éponyme de Richard Matheson est adapté à l’écran. L’intrigue du livre se déroule de 1976 à 1979. Il a donc fallu procéder à quelques mises à jour pour cette nouvelle a…
  • American Gangster
    Peut-être grâce à Quentin Tarantino, amoureux de la blaxploitation à laquelle il a rendu un hommage direct avec Jackie Brown (1997), le grand public s’est familiarisé avec ce genre cinématographique bien particulier du d…
  • La Commune
    Dans ce monde de clips, de SMS, de slogans et de pauses publicitaires, qui oserait encore recommander un documentaire de 3h30 en noir et blanc, avant-gardiste, dystopique et militant ? Il faut bien avouer que cette vers…
  • Africare
    Africare est un spectacle engageant à plusieurs titres. On entre dans le théâtre du Tarmac et les six comédiens sont déjà là, à chanter assis sur la scène si près qu’on doit presque les toucher pour passer de l’autre côt…
  • The Contract
    Le Contrat est un pur produit des studios : intrigue minimum, dialogues efficaces, personnages unidimensionnels, tout plein de violence, surtout pas de sexe, une rencontre amoureuse sortie du chapeau pour assurer le  » ha…
  • Punishment Park (1971)
    PunishmentPark est un faux documentaire réalisé aux Etats-Unis en 1971 alors que les objecteurs de conscience, les Black Panthers ou les Chicanos font trembler dans les chaumières. Dans un camp californien, un groupe de …
  • Écorces de peines
    Le hip-hop, c’est du rap et de la danse, bien sûr, mais c’est aussi l’improvisation du « freestyle », des « battles » de DJs, de krumpers (Rize) ou de steppeurs (Steppin’), la poésie des slameurs, le rythme des beat-boxeurs …
  • Stomp the Yard (Steppin’)
    Pas de projection presse pour Stomp the Yard, on cherche à éviter les critiques sévères des professionnels pour privilégier l’a priori positif des spectateurs et le bouche-à-oreille. C’est effectivement la démarche à ado…
  • Le Monde, la chair et le diable
    Dans la science-fiction de l’après-guerre, des années 50, le danger c’est l’Autre : les extra-terrestres, les monstres (Godzilla), les démons. Traumatisés par la bombe atomique qu’ils ont forgée et utilisée à deux repris…
  • Black Snake Moan
    Après le succès de Hustle & Flow, conte urbain sur les espoirs et déboires d’un mac mélomane, Craig Brewer prend la route du Sud et troque les vinyles et le rap contre les guitares du blues. Toujours épaulé de John Singl…
  • Goodbye Bafana
    Légère controverse autour de Goodbye Bafana : le film est inspiré des mémoires du geôlier de Mandela, James Gregory, dont le leader noir sud-africain a affirmé dans ses propres mémoires (1) que celles de James Gregory ét…
  • Norbit, de Brian Robbins
    On dit que Norbit a coûté son Oscar à Eddie Murphy. C’est probablement le cas, et il est encore plus probable que l’intéressé s’en contrefiche, vu les libertés artistiques qu’il s’octroie. Le film plaira certainement à c…
  • A Love Supreme
    Coltrane ressuscite au Tarmac » J.C. est mort.  » Le spectacle commence par un impact, une note autrement plus percutante que si le conteur avait utilisé le véritable surnom du jazzman,  » Trane « . Car il y a l’avant et l’a…
  • Dreamgirls, de Bill Condon
    Si vous aimez les Supremes, la musique de Motown, que malgré toutes ses imperfections, vous revoyez avec nostalgie Sparkle, le film de Sam O’Steene de 76, alors peut-être aurez-vous la même indulgence pour Dreamgirls, no…
  • Le Dernier roi d’Ecosse (The Last King of Scotland), de Kevin Macdonald
    Idi Amin Dada aimait l’Ecosse pour la même raison que les Français : parce que, dit-on, les Ecossais n’aiment pas les Anglais. Héros du peuple ougandais lors de sa prise de pouvoir en janvier 1971, homme providentiel acc…
  • Blood Diamond, de Edward Zwick
    Blood Diamond fait un pari difficile : traiter d’un sujet extrêmement sérieux, complexe et dramatique avec un produit Hollywood pur jus. Alors disons-le tout de suite, le pari est gagné, même si toutes les questions éthi…
  • Alimentation générale
    Ali sans ses 40 voleurs Alimentation générale regorge de sous-entendus, de symboles, de non-dits, de portraits en ombres chinoises, alors que la caméra plonge au cœur d’une banlieue parisienne, sujet parfaitement précon…
  • Inside Man (L’Homme de l’intérieur)
    Spike Lee aurait-il enfin infiltré Hollywood ?Inside Man est un film de braquage de banque des plus classiques. Les voleurs sont des professionnels qui ont pensé à tout, surtout aux réactions de la police. Les flics sont…
  • Corps noirs dans l’espace et le temps : Black is beautiful ? Le code des couleurs dans les films africains-américains
    Selon l’esthétique classique hollywoodienne, le héros est habillé en blanc. Il se déplace dans la lumière alors que les méchants, plutôt habillés en noirs, sont tapis dans l’ombre. Ce code de couleur s’inscrit dans une p…
  • Hustle & Flow
    Le rêve américain est toujours aussi vivant et il n’a rien de romantique. Réussir outre-atlantique, c’est partir de plus bas que bas, se donner à fond, faire des sacrifices, surmonter les obstacles pour parfois retomber …
  • Kirikou et les bêtes sauvages
    Sorte de George Lucas de l’animation, Michel Ocelot reprend la plume pour revenir sur la formation du minuscule héros qui avait fait le succès de Kirikou et la sorcière. Le grand père, accroupi en tailleur au fond de sa …
  • Rize
    Le Clowning et le Krumping, ça ne vous dit rien ? Le Soda Pop, le Stripper Dancing, le Wobble ? C’est normal, ça vient à peine de passer les murs du ghetto de South Central à Los Angeles. Mais avec le bruit que fait Rize…
  • Il était une fois dans l’Oued
    Alors que tout le monde part en vacances, Yacine et Johnny sont coincés dans leur banlieue, le premier parce qu’il refuse de rejoindre sa famille au bled, le second parce qu’il n’a ni bled ni famille à retrouver. Alors q…
  • Black/White (Guess Who)
    Les parents de Theresa fêtent leurs vingt-cinq ans de mariage. Celle-ci va en profiter pour leur présenter son petit ami Simon et annoncer leurs fiançailles. Si vous avez vu Meet the Parents, vous savez que les choses ri…
  • Grignyfornia
    La banlieue, Omar et Mounir connaissent. C’est l’été, le désoeuvrement des vacances, et pas d’argent pour s’envoler vers les plages de Cuba. Mais Omar et Mounir ont une idée : se lancer dans la production vidéo. La tél…
  • pour parler de Conakry Kas et de ses autres films sur les villes africaines.
    Comment en es-tu venu au cinéma ? Je fais des films depuis In Search of Africa, sur lequel j’ai commencé à travailler en 96. Mais j’écris sur le cinéma africain et le cinéma américain noir depuis longtemps. Donc avant …
  • Vin Diesel: A Colorless Actor for a Colorblind America?
    A paper about the changing vision of race and color in America: presenting Vin Diesel and his « raceless » persona within the racial history of American action heroes. In the 20th century, a person like Vin Diesel would n…
  • Massai, les guerriers de la pluie
    LUMIERE !Massai, les guerriers de la pluie, est un film rempli de soleil. Jamais cinématographie n’a davantage rayonné à l’écran, éblouissant la salle d’une lumière éclatante de beauté, de chaleur et de force. Ces jeunes…
  • Blade Trinity
    Jamais deux sans trois…Blade, troisième du nom, semble à chaque épisode aller toujours plus loin dans la sous-estimation de son public supposé adolescent et masculin. Basé sur une bande dessinée qui prêtait à plus de fin…
  • Shaft, les nuits rouges de Harlem
    John Shaft est le détective privé le plus cool de Harlem. Il ne roule pas en Aston Martin, ne possède pas de stylo explosif et ne finit pas ses aventures sous les palmiers d’une île tropicale. Rien de tout ça ne l’empêch…
  • LadyKillers
    [Cet article est pour le moment disponible exclusivement en anglais]The word is out: the Coen brothers showed far less scruples than their criminal characters ever did at the idea of killing off such a charming, cookie-b…
  • Black is beautiful ? Le code des couleurs dans les films africains-américains
    Selon l’esthétique classique hollywoodienne, les bons sont habillés en blanc et les méchants en noir, respectant un code de couleur qui s’inscrit dans une philosophie manichéenne présente à de multiples niveaux. Depuis …
  • 2 Fast 2 Furious de John Singleton et Biker Boyz de Reggie Rock Bythewood (USA)
    Pour ceux qui croyaient que le « biker movie » était mort dans les années 50, 2003 leur réserve des surprises. Cette année semble bien partie pour être celle des grosses mécaniques. Biker Boyz fait un petit tour du côté de…
  • Head of State
    Chris Rock et Bernie Mac sont deux comiques reconnus et appréciés. Les one-man-shows de Chris Rock font un tabac depuis 10 ans, sans parler de sa carrière d’acteur qui est en plein essor. Quant à Bernie Mac, après avoir …
  • Civil Brand
    Civil Brand a été pensé comme un film choc – un film qui accuse le complexe industriel carcéral d’emprisonner le maximum de gens pour organiser un système esclavagiste où les prisonniers, qui se trouvent être majoritaire…
  • Bringing Down the House
    Ce n’est pas la peine d’essayer de décortiquer le film pour lui trouver des excuses, Bringing Down the House part de tous les principes racistes que Hollywood a pu banaliser. Peter Sanderson, avocat, s’apprête à dîner av…
  • Breath Control : The History of the Human Beat Box
    Mais comment font-ils ? A croire qu’ils cachent un orchestre dans leur dentition. Breath Control est un documentaire sur cette branche du hip-hop qui se passe d’instrument, où le musicien n’utilise que ses cordes vocales…
  • Drumline
    Drumline est un film formule. Devon, un jeune Noir bourré de talent, est recruté par une université américaine pour redorer l’image de l’institution. Il se fait des copains, des ennemis, rencontre une fille, a de sérieux…
  • Undercover Brother
    Le charme, le look, la voiture à gadget et la mission impossible, ça vous fait penser à quelqu’un ? Oubliez le double zéro, Undercover Brother a pris la relève. Il travaille pour la B.R.O.T.H.E.R.H.O.O.D., organisation s…
  • Baby Boy
    En 1991, John Singleton avait fait sensation avec son film semi-autobiographique, Boyz ‘N The Hood. Il avait 23 ans, ses personnages en avaient 18, et on sentait dans sa description de la vie du ghetto un mélange de resp…
  • La 25ème heure
    Ce n’est pas très malin d’appeler son film « la 25e heure » pour ensuite le faire durer deux heures et quart avec une horrible impression que malgré une intrigue et une sous intrigue et une sous sous intrigue assaisonnées …
1
2
3