Tous les articles

Tous les articles en lien avec Moziki littéraire 7 : Lettre au disparu

  • Rage invaincue
    Comédien, metteur en scène, dramaturge, Papy Maurice Mbwiti livre ici une tribune littéraire, dans le contexte notamment de l’instabilité politique de la République démocratique du Congo.  Epouaaaa…crachats de mes mém…
  • Lettre ouverte aux Etats Nations
    Chers Etats nations, notre monde va mal, nous vivons des moments difficiles et tragiques, en un clic le drame et l’horreur nous atteignent sur n’importe quel point du globe cassant ainsi notre élan de vivre dans un monde…
  • « Je danse parce que je ne suis pas bête »
    L’auteur Papy Maurice Mbwiti nous offre en exclusivité un extrait de son livre en cours Un Palmier sous la Neige.Si tout était si propre et si beau on se croirait en Suisse, quoi que… De la verdure de ma terre scintille…
  • Un festin de mots pour un Shungu-Monde
    Soeuf Elbadawi propose à des auteurs, rencontrés à Limoges en 2013, un projet littéraire autour du shungu, notion fondatrice de l’être comorien. SHUNGU Un festin de lettres, recueil récemment publié aux éditions Komedit,…
  • Mamadou
    Un jour, un ami m’a demandé de lui parler de l’Afrique Je lui ai demandé laquelle Il m’a dit, mais votre pays J’ai souri puis je lui ai dit que premièrement l’Afrique n’était pas un pays mais un continent, et que Mand…
  • Sacre d’une victoire Multiple
    L’auteur Papy Maurice Mbwiti revient, dans ce texte, sur les évènements qui ont secoué la République démocratique du Congo fin janvier.Kinshasa n’a pas été de tout repos avec cette loi électorale que l’on voulait imposer…
  • Fables de la médiocratie !
    Au cœur et sans brume, mon pays s’enfonce Au delà de mes forces, ma plume est atroce Pour écrire ces mots, d’un pays en feu Dont j’espère encore bâtir un peu d’espoir…Petit chaperon bouges ! Ils ont décidé qu’il ne…
  • Une saison en enfer
    Après avoir obtenu de nombreux prix, dont la médaille d’or des Jeux de la Francophonie à Beyrouth en 2009, pour ses recueils de poèmes, ses nouvelles et ses pièces de théâtre, Fiston Mwanza Mujila nous présente un premie…
  • « Tram 83 n’est ni une peinture fidèle de l’Afrique ni un essai politique »
    Avec Tram 83, Fiston Mwanza Mujila signe son premier roman paru aux éditions Métailé. Il est par ailleurs auteur de nombreux textes poétiques, des nouvelles et des pièces de théâtre qui ont obtenu plusieurs prix littérai…
  • Printemps des poètes. Ville de chien
    Africultures célèbre la poésie. Initiée en 2013, la série le Printemps des poètes continue avec des artistes du monde entier.Simplement parce que la poésie est « peut-être la meilleure manière pour communiquer avec l’inti…
  • Tolata / All eyes on me
    Regardez-moi Regardez-moi bien Regardez mon corps, ce joli corps, mon joli corps Regardez mes yeux, ma peau, ma très belle peau Je dis : regardez mon être, pas mon âme Interdiction formelle de toucher à mon âme Con…
  • Moziki littéraire 10 : Chemin et Destination
    Tous les chemins mènent-ils à destination ? Trois auteurs empruntent une fois de plus notre pont littéraire pour confronter leur cheminement respectif. Là où il y a la bière, il y a la joie Je commençais à me saouler l…
  • Et les crinières repoussent
    Les Nokos nous doivent-ils encore quelques choses ou pas ? Déjà je m’insurge contre moi-même, contre ce moi intérieur qui continue à les appeler mes Nokos. Je ne sais pas pourquoi cette marque de filiation, cette famili…
  • TAZ#2013 : Journal de bord à Ostende, Belgique…
    Ostende est le troisième voyage en deux mois après Kinshasa et Avignon. Ce sont presque les mêmes spectacles qui ont fait lever le drapeau congolais : Drums and Digging et Dinozord, avec en plus le Moziki littéraire de …
  • Le Fleuve dans le ventre de Fiston Mwanza Mujila
    C’est par la Solitude 61 que Fiston Mwanza Mujila ouvre Le Fleuve dans le Ventre, son nouveau recueil de poésie (1). On pense bien sûr au fleuve Congo, puisque Fiston est né en République Démocratique du Congo qui s’appe…
  • Festival d’Avignon (In) 2013 : l’Afrique fait le buzz ?
    Du 5 au 26 juillet 2013 se tiendra le Festival d’Avignon dirigé depuis 2004, et pour la dernière fois cette année, par Hortense Archambault et Vincent Baudriller qui céderont ensuite les rênes à Olivier Py. Pour cette 67…
  • Moziki littéraire 15 : Urgence
    Juste une envie de placer dans ce panier de l’existence une parole achalandée de nos questionnements Cela semble être tout simplement pour nous un besoin vital en tant que citoyen Partageant en commun l’écriture et une…
  • Moziki littéraire 14 : On m’a cassé
    Je me suis cassé, tu t’es cassé, il/elle s’est cassé, on m’a cassé… Nos trois amis empruntent de nouveau le pont littéraire pour exprimer, chacun à sa manière, l’adversité.Le Beau Danube bleu Je n’aimais pas la musiq…
  • Moziki littéraire 13 : ya ofele
    Moziki ya ofele (1). Trois auteurs kinois ont choisi de se rejoindre sur notre pont littéraire sur un thème de leur choix, de composer un Moziki « gratuit ».Eleki ! Ce matin, je suis allée sur ces réseaux sociaux ; j’ai l…
  • Moziki littéraire 12 : Chagrins
    Parfois la vie dérape. Trois auteurs de RDC ont construit, Moziki après Moziki, un pont littéraire que franchit le train de la vie.Chagrin On prend toujours un train pour la vie. Là, sur ce capot surélevé de la Volks…
  • Moziki littéraire 11 : Chaos
    Trois auteurs de RDC déambulent sur notre pont littéraire et échangent leurs préoccupations, leurs souvenirs.Chaos – KO ? Ali boma yé ! On n’y arrive pas toujours seul dans la vie. À faire tomber ses barrières et ses …
  • Moziki littéraire 9 : Illusion/Désillusion
    Parce que la vie, les souvenirs peuvent être préservés, trois auteurs empruntent une fois de plus notre pont littéraire pour entremêler leurs illusions/désillusions.Désillusion Il parait que c’est le mot synonyme de la …
  • Moziki littéraire 8 : Enfance
    Régulièrement, trois auteurs, disséminés à travers le monde, empruntent notre pont littéraire pour se retrouver. Leurs textes sont regroupés dans les Moziki dont voici le 8e épisode.Bomwana J’attends que sonne la cloche…
  • Moziki littéraire 7 : Lettre au disparu
    Cher D., Ta mort aurait été la mienne. Nous étions ensemble quelques heures avant… L’image que j’ai de ce pays est celle d’une femme, d’une très belle femme qui accouche chaque matin de très beaux enfants et qui part c…
  • Moziki littéraire 6 : Lettre à Léopold II
    Salut Vieux Léo, J’espère que ça ne te choque pas que je t’appelle ainsi, parce que je ne sais comment t’appeler : oncle, grand père, pépé, muyumba, noko, koko, manseba, ngwa kasi, ben franchement dis moi qu’est-ce qui …
  • Moziki littéraire 5 : Lettre à un ami
    Cher toi, Quand il est question de toi, ce sont plus les actes qui me viennent à l’esprit que les mots. Tu as plusieurs visages, mon ami. Un sourire dans un moment de déprime. La consolation lors d’un deuil. Le dépanna…
  • Moziki littéraire 4 : Le choix
    Camp Lifelo Mon père me demandait toujours pourquoi je danse les mains obliques et les jambes en avant marche. Je répondais que j’ai des douleurs au ventre dès que j’exécute des pas de danse. Il m’amena même à deux repr…
  • Moziki littéraire 3 : Et enfin, la ville
    Et enfin la ville Les murs ont des oreilles Les gens sont sur leurs fenêtres Les villes sont fortifiées, défoncées, désossées et décalées Il y a de villes qui vibrent, des villes qui dansent et des villes qui pleuren…
  • Moziki littéraire 2 : Ici ou là-bas
    Kinshasa – Graz – Limoges – Montréal… Ici ou là-bas ? Ici, puis là-bas… J’en ai marre ! Une phrase qu’on a tous rouspété à un moment de notre vie, quel que soit le coin du globe où l’on s’est trouvé… J’en ai mais m…
  • Moi et mon cheveu, le cabaret universel d’Eva Doumbia
    Présenté au festival des Francophonies en Limousin 2011, le cabaret capillaire de la metteuse en scène Éva Doumbia est décoiffant d’universalité. Derrière ce titre, beaucoup seraient tentés de penser à des histoires de f…
  • Le cabaret capillaire d’Éva Doumbia :
    Le Festival de Limoges a fait son festival d’Avignon cette année 2011 avec une douceur climatique bien propice aux plaisirs du plein air et des échanges en terrasse. Et c’est une belle programmation internationale que le…
  • Moziki littéraire 1 : La peur au rendez-vous
    « Moziki emata, emata ti na poro ! » exclamation des moments de gaieté et de joie de vivre de nos mères qui a bercé nos enfances, pour dire longue vie à Moziki, qu’il s’émancipe jusqu’au ciel et même jusqu’en Europe. Mozi…
  • Des notes de musique à travers deux continents
    « Si vous ne donnez pas leurs vrais noms aux choses, il vous arrivera de faire qu’un poulet parle comme un homme. De faire qu’une machette se lève pour danser. »Un ami belge n’a de cesse de dire, après que je lui ai parlé …
  • « Billy les Kids »
    Proche d’un coup de gueule poétique ou d’un slam provocateur, cet inclassable texte est une manière pour son auteur, Papy Maurice Mbwiti de démontrer que « les événements qui se passent en Afrique ne nous laissent pas ind…
  • Et si on te disait indépendant… ?
    Texte commandé par le festival des Francophonies en limousin et présenté les 25 et 26 septembre 2010 au Théâtre Noriac de Limoges « Nos 50 bonnes raisons… d’être en colère, de nous énerver, de prendre la parole, de dire,…
  • « Moi et mon cheveu »
    Nous présentons ici la nouvelle de l’auteure congolaise Bibish Marie-Louise Mumbu qui a reçu à Kinshasa le prix Mark Twain pour le mois d’octobre 2009. Ce prix littéraire mensuel, lancé en mai 2009 par l’ambassade des Et…
  • Deux mois d’absence, deux mois d’essence…
    Bibish Marie-Louise Mumbu a séjourné à la Maison des Auteurs des Francophonies en Limousin entre février et avril 2009. Chronique d’une résidence d’écriture propice aux rencontres.Je suis riche de nouvelles rencontres. E…
  • « L’immobilisme des ressources et de la pensée ne peut qu’aboutir à une révolte de l’esprit et de l’âme »
    Quatre orphelins sont livrés à eux-mêmes dans une immense demeure au cœur d’une ville. Seule la sœur cadette veille et se vend pour que ses frères puissent manger et regarder la télévision. La solitude et l’errance sont …
  • Overdose !
    Jean-Pierre Bemba a été arrêté en région bruxelloise le week-end dernier à cause des atrocités commises par ses troupes en RCA, lorsqu’il les a envoyées prêter main-forte à Patassé, l’ex-président centrafricain. Pour bea…
  • Boulot ? Boulot. – chronique kinoise
    « Et toutes ces têtes, tu ne les prends pas ? » C’est le chauffeur du taxi-bus qui râle après son « receveur », un jeune homme qui fait office d’aboyeur de destinations, vendeur et contrôleur de tickets, rétroviseur en plei…
  • A l’étranger ou ici ? – chronique kinoise
    Ingrid Romanov est une amie russe qui râle tout le temps. « J’en ai marre de ce bureau, marre de ce pays, marre des gens d’ici » est sa phrase préférée. La Communauté Européenne, qui tient à tout prix à des « Elections li…
  • Article 15 – chronique kinoise
    Ils ont des prénoms très spéciaux Il y a des Hugo Boss, des Diva, des Innocent, des Bienvenu, Fallone, Olivier Strelly, Gautier. Des Plamedi pour « plan merveilleux de Dieu », Merdi pour « merci à Dieu », Don de Dieu, Jean…
  • « Ventre plat… » – chronique kinoise
    C’est une scène « Chez Les branchés », une terrasse où j’adorais traîner. Installée à la table 5, j’attends une collègue qui travaille à la chaîne de télévision « Molière », juste en face ! Arrive ce 4×4 que je commence à c…
  • Patrouille – Chronique kinoise
    C’est mon caméraman qui me l’a rapporté. Mbila me l’a confirmé. Il a étudié avec Tabu, le frère de Mapendo, ils sont très potes et se fréquentent toujours jusqu’à ce jour. Mapendo est une fille du quartier de Matonge qu…
  • Parade – Chronique kinoise
    Dans la notion de choix, au Congo Démocratique, il y a souvent plusieurs alternatives. Il n’y en a, généralement, que deux à Kinshasa. Quel que soit le domaine. Chrétiens ou Musulmans, Skol ou Primus, Bracongo ou Brali…
  • Mes obsessions : j’y pense et puis je crie !
    Ce texte a été publié en accès libre en décembre 2004 sur le site d’Africultures. Retrouvez-le en cliquant [ICI].///Article N° : 4622…
  • « Comment peux-tu voir le paradis puis revenir en enfer ? »
    « Poser un acte, c’est mon principe de fonctionnement et d’existence dans tous les endroits où je pose mes pieds, ainsi qu’à Kinshasa., la ville où je vis et travaille. J’ai toujours aimé l’art, et ce n’est pas un héritag…
  • « Dieu a quitté l’Afrique »
    C’est le thème de l’exposition au Centre culturel français de Kinshasa de deux jeunes plasticiens qui s’interrogent, Vitshois Mwilambwe et T.M Wantina.Et chaque jour ces temps-ci, en me levant, je me demande s’ils n’ont …
  • La mémoire du Congo : la brumeuse expo de Tervuren
    L’exposition « La mémoire du Congo. Le temps colonial » se déroule dans les incroyables bâtiments du Musée Royal de l’Afrique centrale, à une demi-heure environ de Bruxelles en tram ou en voiture (4 février – 9 octobre 200…
  • 45 bavures indépendantes : Independence Way
    Plein de militaires dans les rues kinoises, plein de balles les unes en l’air et d’autres pas, des morts… Un destin comme un autre a l’occasion des 45 ans d’indépendance congolaise ? Tu parles !Ils sont en train de sable…
1
2
3