Événements

Ecrans Noirs 2009
13ème édition

Français

13 ans de foi et de labeur

L’Association Ecrans Noirs organisera du 30 mai au 06 juin 2009, la 13ème édition du festival Ecrans Noirs. Le festival a été pendant onze ans une manifestation sans compétition où tous les types et genres du cinéma africain pouvaient s’exprimer en toute liberté, où les réalisateurs, les producteurs et autres accompagnateurs de films n’étaient pas soumis à une pression particulière due à l’attente d’un palmarès. Nous ne regrettons pas ce choix de départ. Mais en même temps, sur la durée, il nous est apparu que l’intérêt pour les discussions autour des films ne passionnaient pas tant les cinéastes, heureux lorsqu’ils étaient acclamés, et très en colère lorsqu’il leur était reproché quoi que ce soit par rapport à leur film. Nous avons donc dû, pour entretenir le grand intérêt de tout le monde, cinéastes, professionnels, et public, céder à l’idée de compétition.

La douzième édition a été celle de la première expérimentation de cette compétition. Succès immédiat, regain d’intérêt pour les producteurs et es réalisateurs de films. Alors, il n’est plus question d’essai, nous renouvelons la belle initiative. La compétition cette année comprend 5 sections : le long métrage de fiction, le court métrage, les premiers téléfilms, le documentaire, et le scénario.

De même, nous poursuivons avec le choix d’un thème pour chaque édition. Cette année, le thème choisi est « Economie et Cinéma ». Il inspirera un colloque qui regroupera une trentaine de professionnels et de personnes concernées par le sujet.

Toujours pour la 13ème édition du festival, se déroulera toujours le marché du film d’Afrique Centrale, et deux rétrospectives – hommages à Idrissa Ouedraogo et Youssef Chahine. Le village du festival, les cérémonies solennelles d’ouverture et de clôture avec montée des marches et les différentes sections de la programmation donnent à travers à travers leur survol théorique, une idée de l’importance de la 13ème édition du festival.


La programmation

Quels films ?
Tous films africains en toutes langues
Films non africains tournés en Afrique, ou portant de manière notable sur l’Afrique ou les Africains, ou comportant un casting africain significatif.

Quelles sections ?
Section longs métrages en compétition
Section courts métrages en compétition
Section premiers films en compétition
Section documentaires en compétition
Section fenêtre sur les films du monde
Section panorama africain
Section spéciale rétrospectives – hommages :
Hommage à Idrissa Ouédraogo
Hommage à Youssef Chahine

Quels lieux ?
Projections salles (Palais des Congrès, CCF, Goethe Institute, British Council, CNPS, Hilton, l’Awalé)
Projections plein air (Boulevard du 20 mai)
Projections quartiers grand écran (Melen, Mvog Ada, Mimboman, Nkoldongo, Nlongkak)
Projections enfants et écoles (CNPS, CCF)
Projections universités (SOA, Ngoa Ekelle, Université catholique de Nkolbisson)
Projections décentralisées : Douala et Bamenda


Palmarès de la 13e édition du festival Ecrans noirs 2009

Ecran d’honneur
Prix spécial décerné à Gérard Essomba Mani, comédien camerounais pour l’ensemble de son œuvre.
Valeur du prix : 1 000 000 de FCFA offert par Orange Cameroun

Ecran d’or
Décerné à John Kani pour son film Nothing but the truth (Afrique du Sud)
Valeur du prix : 5 000 000 de CFA offert par le Président de la République du Cameroun

Ecran de la meilleure comédienne
Décerné à Norah Kafando pour son rôle dans le film Le fauteuil du réalisateur Burkinabé Missa Hébié
Valeur du prix: 1 000 000 de CFA offert par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale du Cameroun (CNPS)

Ecran du meilleur comédien
Décerné à William Nadylam pour son rôle dans le film L’Absence du réalisateur Guinéen Mama Keita
Valeur du prix : 1 000 000 de CFA offert par la Société Tradex

Ecran de la meilleure première œuvre
Décerné à Manouchka Labouba pour son film Le divorce (Gabon)
Valeur du prix : 1 000 000 de CFA offert par Canal France International (CFI)

Ecran du documentaire
Décerné à Arnold Antonin pour son film Jacques Roumain, la passion d’un pays
Valeur du prix : 1 000 000 de FCFA offert par TV5 MONDE

MENTION SPÉCIALE DU JURY
TU N’AS RIEN VU À KINSHASA : MWEZE NGANGURA, ou l’engagement intellectuel d’un réalisateur, la qualité d’une l’œuvre qui restera un document de référence pour la connaissance d’une certaine réalité sociale du Congo au début du 21ème siècle. La misère dans tous ses états dans ce pays dont la richesse du sous-sol fait dire qu’il est un scandale géologique.

MÈRE BI (William MBAYE, Sénégal), la pertinence du sujet, la dimension du personnage présenté, première journaliste africaine, l’émotion que soulève cette œuvre, un fils donnant naissance dans l’éternité à celle qui lui a donné naissance à la vie, sa mère.

Ecran du Court métrage
Décerné à Bernard Kouemo pour son film Warametsého! (Cameroun)
Valeur du prix : 1 000 000 de FCFA offert par le Ministère de la Culture

MENTION SPÉCIALE DU JURY
NOIR TOTAL : Christian KENGNE (Cameroun)
pertinence du sujet dans la filmographie africaine (viol), qualité de l’image, des acteurs et de leur jeu.

SEKTOU (Ils se sont tus) : Khaled BENAÏSSA (Algérie), pour la qualité esthétique du travail.




Opération 7 jours pour un film
Scénario primé à l’ouverture du festival après sélection et résidences d’écriture, tourné pendant 7 jours et diffusé à la clôture du festival. Pari tenu. Le film Les oreilles du réalisateur camerounais Babena a été diffusé avec succès à la clôture du festival. Production. Acajou films, avec le soutien de Canal+ Horizons